Le Vietnam est un ''partenaire important de l’UE en Asie''
30/11/2020 21:43
L’année 2020 est marquée par le 30e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et l’Union européenne (UE).

>>Hô Chi Minh-Ville renforce sa coopération avec l'Union européenne
>>Le Conseil d’affaires Vietnam – UE voit le jour
>>Des premiers signes positifs de la mise en vigueur de l'EVFTA

Au cours de ces 30 dernières années, leurs relations se sont constamment développées et ont fait des progrès remarquables, créant ainsi une nouvelle étape dans le processus d’intégration mondiale du Vietnam. Les bons résultats que le Vietnam et l’UE ont obtenus ouvrent un nouveau chapitre prometteur de leurs relations bilatérales. Lors d’une interview accordée à la presse vietnamienne, l’ambassadeur Giorgio Aliberti, chef de la Délégation de l’UE au Vietnam, a souligné les progrès positifs obtenus dans les relations entre le Vietnam et l’UE, tout en affirmant sa volonté de contribuer à les approfondir.

L’ambassadeur Giorgio Aliberti, chef de la Délégation de l’UE au Vietnam.
Photo : EC/CVN

-    Monsieur l’ambassadeur, pouvez-vous nous parler des réalisations les plus marquantes que les deux parties ont obtenues dans leurs relations bilatérales au cours de ces 30 dernières années ?

-    Giorgio Aliberti : Nous trouvons clairement qu’il y a une énorme différence par rapport à avant. Il y a 30 ans, l’UE comptait juste 12 membres et aujourd’hui il y en a 27. Les relations entre le Vietnam et l’UE ont aussi connu une grande évolution. Les échanges commerciaux bilatéraux sont passés de 200 millions de dollars il y a 30 ans à 40 milliards de dollars. Le Vietnam est aussi devenu un partenaire important de l’UE en Asie.

Le Vietnam a signé un grand nombre d’accords de libre-échange avec ses partenaires. Nous pensons que c’est un partenaire avec lequel nous pouvons renforcer notre coopération pour promouvoir le système commercial multilatéral et l’ordre international fondé sur des règles. Nous souhaitons que les relations entre le Vietnam et l’UE se développent davantage.

La coopération couvre divers domaines tels que le commerce, la politique, la sécurité et la défense. En outre, les deux parties ont aussi développé des liens dans les sciences et technologies, les échanges populaires et la culture. Elles ont confiance en une économie et une société ouverte et à la connexion entre les populations.

-    Quels plans l’UE a-t-elle élaborés afin de renforcer ses relations avec le Vietnam dans les temps à venir et ainsi aider le pays à s’intégrer plus profondément aux chaines de valeurs mondiales ?

-    Giorgio Aliberti : Je crois que dans les 5 ou 10 ans à venir, le Vietnam et l’UE obtiendront des réalisations importantes dans leurs relations bilatérales.

Premièrement, l’accord vert européen aidera le Vietnam et l’UE à approfondir leur coopération dans le développement durable de l’économie, de l’environnement et de la société. Les deux parties pourront partager des orientations communes et définir les priorités pour mieux protéger l’environnement et assainir l’eau et l’air. Nous pensons qu’il s’agit d’un facteur contribuant au développement du Vietnam dans les temps à venir.

Deuxièmement, nous voulons aborder la transition numérique. Il s’agit d’une des priorités politiques de développement prises par l’UE et le gouvernement vietnamien. Nous prévoyons que la transition numérique sera très rapide et jouera un rôle crucial au Vietnam et nous sommes prêts à partager nos expériences en la matière. L’UE dispose d’une riche expérience et d’un système juridique moderne pour protéger les données, ce qui apporte des avantages aux citoyens et garantit la sûreté et la sécurité à l’ère numérique. Dans le contexte de propagation de l’épidémie de COVID-19 dans le monde, de nombreux évènements importants doivent être organisés sous forme de visioconférence et la numérisation joue donc un rôle de plus en plus important pour tous les pays.

Troisièmement, l’accord de libre-échange Vietnam - Union européenne  (EVFTA) apportera non seulement de belles perspectives à leurs relations bilatérales, mais aussi des défis lorsque les deux parties devront mettre en œuvre les contenus de l’accord. L’application de l’EVFTA joue un rôle important dans le futur développement du Vietnam. L’accord offrira à la fois des avantages en termes de réduction tarifaire et de réforme économique. Par conséquent, le Vietnam attirera davantage d’investisseurs étrangers et s’intègrera mieux aux chaines de valeurs mondiales.

-    Quelles sont vos estimations sur les contributions du Vietnam, en tant que passerelle reliant l’ASEAN et l’UE, notamment dans le contexte où le Vietnam assure la présidence de l’ASEAN 2020 ?

-    Giorgio Aliberti : Nous félicitons le Vietnam d’avoir assumé avec succès son rôle de président de l’ASEAN en 2020, notamment dans cette période difficile où nous devons faire face à la pandémie de COVID-19.

La signature du Partenariat économique global régional est un résultat encourageant. En tant que partenaire très proche de l’UE dans la région de l’ASEAN, le Vietnam a joué un rôle important dans la promotion de la participation de l’UE dans ce bloc. Nous nous efforçons en ce moment de porter les relations entre les deux blocs au niveau de partenariat stratégique.

L’UE espère signer prochainement un accord global de transport aérien avec l’ASEAN et que les deux parties pourront bientôt adopter un mécanisme de coopération en matière de transit douanier. Actuellement, le Vietnam joue un rôle actif dans la promotion de cette coopération entre l’UE et l’ASEAN.

NDEL/VNA/CVN