À la découverte de l’espace culturel Luc Bô de Huê
01/07/2022 09:37
L’espace culturel Luc Bô permet aux visiteurs de découvrir plusieurs métiers artisanaux traditionnels de Huê, dont la fabrication des fleurs en papier, les chapeaux coniques à poème et les peintures. Ce site présente également les spécialités culinaires de la Cour royale.

>>Le Festival de Huê, désormais un festival des quatre saisons
>>Un spectacle qui met en lumière les patrimoines de Huê

Le jardin de l’espace culturel Luc Bô. Photo: VOV/CVN

Situé au 79, rue Nguyên Chi Diêu, dans le quartier Thuân Thành, l’espace culturel Luc Bô fait partie de l’ancienne citadelle royale de Huê. C’était, en fait, un monument administratif relevant de six ministères de la dynastie des Nguyên (1884-1945) : l’Intérieur (Bô Lai), les Finances (Bô Hô), les Rites (Bô Lê), les Affaires militaires (Bô Binh), la Justice (Bô Hình) et les Travaux publics (Bô Công).

Après la chute de la dernière dynastie monarchique du Vietnam en 1945, ce site a été abandonné pendant 60 ans avant d’être géré par le centre de préservation de l’ancienne citadelle royale de Huê. Une campagne de restauration importante, qui a eu lieu en 2015, a permis de transformer le monument abîmé par le temps en un bel espace culturel.

"La zone centrale est dédiée aux métiers artisanaux traditionnels. Ici, les visiteurs sont invités à apprendre, auprès des artisans, la fabrication des produits artisanaux traditionnels: les chapeaux coniques à poème, les cerfs-volants, les lanternes, mais surtout les fleurs en papier. Pour confectionner le lotus par exemple, il faut préparer les papiers roses et verts. Chaque fleur a besoin de neuf pétales", a fait savoir Nhu Quynh, une guide locale.

La fabrication des chapeaux coniques à poème. Photo: HNM/CVN

Le métier de fabrication des chapeaux coniques à poème a apparu à Huê il y a environ 300 ans. Grâce au savoir-faire exceptionnel entretenu par les artisans, chaque produit est à la fois léger et fin, mais très résistant, ce qui illustre le charme des femmes de Huê en particulier et du Vietnam en général. Entre les deux couches de feuilles qui composent le chapeau sont insérés des poèmes et des inscriptions.

"C’est ma grand-mère qui m’a transmis ce savoir-faire. On utilise du bambou pour fabriquer le cadre du chapeau conique, puis on le couvre avec des feuilles de badamier ou de latanier. Cueillies dans la forêt, ces feuilles subissent plusieurs étapes de traitement et de pression pour en extraire la chlorophylle et les aplatir", a confié Nguyên Thi Gai, du village de An Luu spécialisé dans la fabrication des chapeaux coniques.

Les visiteurs sont aussi invités à déguster les spécialités prisées par la Cour impériale d’autrefois. Il s’agit du thé, de l’alcool et des gâteaux.

"Il y a quatre sortes de thé royal, chacune comprend plusieurs ingrédients: les fleurs, les plantes médicinales et les fruits. Il permet aux consommateurs de refroidir leur corps, de se désintoxifier et de mieux dormir", a dit Nhu Quynh.

À l’espace culturel Luc Bô, les visiteurs ont la garantie d’avoir de beaux souvenirs. Venez nombreux!
VOV/VNA/CVN