Allocution du secrétaire général du Parti à la conférence nationale sur la culture
12/01/2022 22:52
Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong, a assisté et prononcé un discours à la conférence nationale sur la culture organisée le 24 novembre 2021 par vidéoconférence.

>>Le ministère des Affaires étrangères déploie la stratégie de diplomatie culturelle

Le secrétaire général du Parti, Nguyên Phu Trong, lors de la conférence nationale sur la culture, tenue le 24 novembre 2021.
Photo : VNA/CVN

Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, a assisté et prononcé un discours à la conférence nationale sur la culture pour mettre en œuvre la Résolution du XIIIe Congrès national du Parti organisée par le Bureau politique et le Secrétariat du Comité central du Parti, le 24 novembre 2021 par vidéoconférence.

Voici le texte intégral de ses propos :

"Tous nos efforts pour la construction, la préservation et la promotion

des valeurs originales de la culture vietnamienne avancée et imprégnée

de l’identité nationale"


Chers camarades dirigeants, anciens dirigeants du Parti, de l’État et du Front de la Patrie du Vietnam,

Mesdames et messieurs les délégués,

Chers camarades,


Nous nous réunissons aujourd’hui à Hanoï, "lieu où se sédimente l’âme de notre nation millénaire", "lieu où se convergent, se cristallisent et se rayonnent la culture et la civilisation de notre peuple", "capitale de la conscience et de la dignité humaines", "ville pour la paix", "ville de charme et d’élégance , de culture et d’héroïsme"…dans le cadre de cette solennelle conférence nationale, destinée à la mise en application, sur le plan culturel, de la Résolution du treizième Congrès du Parti communiste du Vietnam. Je suis aussi heureux qu’enthousiaste d’assister à cette conférence qui, je pense, revêt une signification particulière à différents égards :

- Elle est consacrée à un sujet extrêmement important : la culture. Celle-ci représente en effet, comme l’on dit souvent, l’âme de toute nation, son identité, sa survie même : tant que la culture subsiste, la nation demeure.

- Depuis 75 ans (plus exactement depuis le 24 novembre 1946), ce n’est que la deuxième Conférence de portée nationale sur la culture.

- Elle est organisée en concert avec une série d’actions visant l’exécution de la Résolution du Congrès national du Parti : les élections législatives, les sessions parlementaires de la nouvelle législature, les réunions organisationnelles du Gouvernement, les assemblées au sein des organes du Front de la Patrie, celles des cellules centrales du Parti et, prochainement, les conférences nationales sur les affaires extérieures ou sur l’édification et la mise au point rectificatif du Parti. Elle s’inscrit donc dans une logique d’actions cohérente telle que je l’ai soulignée à maintes reprises par diverses formulations : "tant devant que derrière, tout en chœur", "A un appel, cent réponses", ou encore "l’unanimité de haut en bas".

En premier lieu, je tiens à vous adresser mes salutations cordiales et les vœux les plus chaleureux.  Que notre conférence soit couronnée de succès!

Chers camarades,

Nous savons tous que la culture est une notion très large. Elle suscite de nombreuses interprétations en fonction des angles de vue et des approches ; lesquels sont aussi diversifiées que variées. Nous comptons aujourd’hui dans le monde près de 200 définitions sur la culture. Dans son sens le plus large, celle-ci peut être définie comme le niveau de développement spirituel et matériel de l'humanité à une période donnée de l'histoire (l’âge de la pierre, l’âge du bronze, la culture de Đông Sơn etc.). Dans son sens restreint, la culture est l’ensemble des activités intellectuelles d’une société, comprenant l’éducation, les sciences, la littérature, les arts, les valeurs morales (les modes de vie, les manières de conduite, les comportements etc.). Elle peut être matérielle (les sites historiques, les monuments et patrimoines culturels tels que les pyramides, les pagodes, les temples, les maisons communales…) ou immatérielle (les chansons populaires, les chants folkloriques, les poèmes satiriques populaires, les festivités, les mœurs et coutumes d’une localité, d’une région, d'un peuple, d’une nation…). La culture que nous abordons dans le cadre de cette Conférence est essentiellement celle perçue dans son sens restreint.

Quelle que soit la diversité des acceptations, la notion de culture renvoie toujours à tout ce qui se forge et se cristallise à travers le temps pour devenir les plus nobles valeurs que sont la loyauté, la charité, la fidélité, l’amour du prochain, l’humanisme, le progressisme etc. Nous avons ainsi dans notre langue des expressions comme : une personne cultivée, une famille cultivée, un peuple cultivé, des modes de vie cultivés ou encore des comportements cultivés. Tout ce qui est mauvais, méchant, méprisable, illégal... est inculte, non-culturel, anti-culturel. Le bonheur d’un homme ne peut pas simplement se mesurer par la quantité d’argent qu’il possède, les biens matériels dont il dispose ou le luxe des vêtements qu’il porte.  Le bonheur humain se réside aussi et surtout dans la richesse de l’âme, la possibilité de vivre dans l’affection, l’empathie, le respect, la justice et l’équité.

Le Vietnam, à travers son histoire de plus de quatre mille ans marquée par d’innombrables vicissitudes d’origine naturelle et humaine, a su accumuler, créer et promouvoir de nombreuses valeurs culturelles propres qui forgent son âme, tout en faisant siennes d’autres valeurs de la culture commune de l’humanité dont il contribue à l’enrichissement.  Conscient profondément de la place et du rôle de la culture dans le développement national, très tôt dans son premier Manifeste politique de 1930, notre Parti a mis l’accent sur la nécessité de développer la culture nationale. En 1943, lorsque le pays n’avait pas atteint son indépendance, notre Parti a adopté un "Plan pour la culture du Vietnam" dans lequel il est question d’un "front culturel", au même titre que le front politique et le front économique. Les mots d’ordre devant guider le développement de la culture étaient : National, Scientifique et Populaire. Les orientations et lignes directrices données par le Parti dans ce document important ont créé un nouveau souffle permettant de rassembler intellectuels, artistes et écrivains au côté du peuple afin de valoriser le rôle de la culture, de parvenir à une convergence de conscience et de pensées, d’éveiller l’aspiration du peuple dans sa lutte pour le recouvrement de l’indépendance nationale, de préparer les forces morales et matérielles pour le succès de la Révolution d’Août, donnant naissance en 1945 à la République démocratique du Vietnam, premier Etat de la classe ouvrière et de la paysannerie en Asie du Sud-Est.

Durant les neuf années de résistance contre les colonialistes français, sous les slogans "faire de la culture la résistance, faire de la résistance la culture" et "construire une nouvelle vie", la culture vietnamienne est devenue véritablement une force morale permettant de mobiliser toutes les ressources au service de la résistance. La culture a ainsi apporté une part importante à la victoire de Diên Biên Phu en 1954, une victoire "qui s’illustre sur cinq continents et qui ébranle la planète".

Après le triomphe historique de Diên Biên Phu, le pays tout entier a concentré ses efforts sur deux tâches stratégiques : construire le socialisme au Nord et lutter pour la réunification nationale. Notre Parti a accordé une attention constante au travail culturel, encourageant écrivains, artistes et professionnels de la culture à jouer pleinement leur rôle dans le développement d’une nouvelle culture et du nouveau modèle de l’Homme. Lors du troisième Congrès national en 1960, notre Parti a identifié les objectifs de la révolution socialiste sur le plan culturel et a fait appliquer cette compréhension dans l’édification d'une culture vietnamienne progressiste et utile au service de la cause de la révolution socialiste et de l'amélioration constante de la vie matérielle et spirituelle du peuple. Notre Parti a mis l'accent sur le développement des arts, de la presse, des éditions, des services audio-visuels, des films, des bibliothèques et des musées en mettant en exergue leurs caractères idéologique, combatif et populaire. En même temps, notre Parti a accordé une attention particulière à la culture de masse, en établissant des institutions et des activités culturelles au niveau local, en élevant le niveau d'instruction du peuple, en formant une nouvelle vie culturelle, en rectifiant habitudes et modes de vie inappropriés et en en développant les nouveaux.

Sous le leadership du Parti de 1960 à 1975, la culture vietnamienne a joué pleinement son rôle dans l'accomplissement de la double tâche  que sont l’édification nationale et la résistance. Toutes les forces du front culturel ont été mobilisées au profit de la résistance patriotique contre l'impérialisme américain, pour parvenir à la grande victoire du printemps de 1975 et à la réunification nationale.  Les déclarations ardentes et touchantes du Président Hô Chi Minh : "Mieux vaut tout sacrifier que perdre la patrie et vivre en esclaves !", "Rien n'est plus précieux que l'indépendance et la liberté !", "Le Vietnam est un, le peuple vietnamien est un ! Les fleuves peuvent tarir, les montagnes s’éroder, mais cette vérité ne changera jamais !" sont devenues la raison d’être sacrée de chaque vietnamien, l’âme sacré de la culture vietnamienne. Nous n’oublions pas les phrases célèbres de l’époque : "Quand les ennemis viennent, les femmes deviendront aussi les combattantes !",  "S'il ne nous reste que la ceinture de notre pantalon comme arme, nous continuerons à combattre !" (Déclarations de Ut Tich). Et nous nous rappellerons aussi de ce poème : "Une fois que l’ennemi est battu à plates coutures, débarrassons-nous d’épées et de fusils, redevenons aussi doux qu’avant".

Conférence nationale sur la culture, tenue le 24 novembre 2021.
Photo : VNA/CVN

Le IVe Congrès national du Parti a fait l'éloge des contributions de la branche culturelle et artistique vietnamienne dans la cause de résistance contre les agresseurs américains, affirmant que celle-ci méritait "une place pionnière dans la culture mondiale contemporaine contre les régimes impérialistes et féodauxe. Notre bien-aimé Président Hô Chi Minh n'est pas seulement un leader ingénieux, un grand maître de la révolution vietnamienne, un combattant exemplaire du mouvement communiste et ouvrier international, mais aussi un éminant homme de culture, honoré par le monde comme "Éminent homme de culture" (aux côtés de Nguyên Du, Nguyên Trai, Chu Van An et, depuis hier, Nguyên Dinh Chiêu et Hô Xuân Huong).

De 1975 à 1985, période charnière de transition de la guerre à la paix, notre pays a dû remédier à de graves conséquences de la guerre, remettre à l’état les établissements économiques, culturels et éducatifs endommagés, engager une réunification complète des institutions culturelles d  ans l’ensemble du pays. Nos compatriotes n’ont pas épargné leur peine pour, sous le leadership du Parti en quoi ils plaçaient leur totale confiance, surmonter les défis causés par la crise socio-économique et par la conjoncture internationale complexe de l’époque.

Depuis la mise en œuvre de la politique du Renouveau (Dôi Moi) en 1986 jusqu’aujourd’hui, sous la direction du Parti, nous avons mené une réforme synchronisée et globale dans tous les domaines de la vie sociale, de l'économie à la défense, en passant par la politique, la culture, la sécurité et les relations extérieures.

Dans le domaine de la culture, notre Parti a adopté de nombreuses résolutions, décisions et directives importantes en vue de son développement dans la nouvelle période. Sur la base des réalisations obtenues dans le domaine culturel au cours des premières années de la période de Dôi Moi, notre Parti a adopté la Résolution du 4e plénum du Comité central de la VIIe mandature, puis la Résolution du 5e plénum du Comité central de la VIIIe mandature en 1998, portant toutes les deux sur le développement de la culture vietnamienne avancée et imprégnée de l’identité nationale.

Il s’agit des Résolutions d'importance stratégique relatives au développement de la culture vietnamienne durant la période où l’industrialisation et la modernisation du pays s’accélèrent. Notre Parti a choisi huit volets d’action prioritaires dont le plus important est le développement humain. Par rapport à ce volet, l’accent a été mis sur la construction de l'idéologie, de la moralité, du mode de vie et de l’environnement culturel sain. Dans le Manifeste de 1991 sur la construction du pays pendant la période de transition vers le socialisme ainsi que dans sa version complétée de 2011, notre Parti a clarifié que le développement d’une culture vietnamienne avancée et imprégnée de l’identité nationale constituait l’une des caractéristiques fondamentales du système socialiste que nous construisons.

Le Manifeste de 2011 stipule qu’il faut édifier une culture vietnamienne avancée et imprégnée de l’identité nationale, développée intégralement, unifiée dans la diversité, porteuse de valeurs humanistes, démocratiques et progressistes. Il préconise également de faire s’enraciner la culture dans tous les aspects de la vie sociale pour qu’elle devienne la base morale solide, la force endogène importante du développement.

Vient ensuite la Résolution N°33 du 9e plénum du Comité central de la XIe mandature en 2014 sur le développement culturel et humain au Vietnam en réponse aux exigences du développement durable du pays. Dans cette Résolution, notre Parti reconfirme la vision et les tâches énoncées dans la Résolution du 5e Plénum du Comité central VIIIe mandature, tout en ajoutant et en soulignant un certain nombre de nouvelles questions et objectifs. Sur l’objectif général, il s’agit de construire une culture vietnamienne développée intégralement, tournée vers les vertus vérité, bonté et beauté, imprégnée de l'esprit national, des valeurs humanistes, démocratiques et scientifiques. Il y est également question de faire de la culture un véritable fondement moral de la société, une force endogène importante pour le développement durable et la défense de la Patrie, au service de l’objectif de devenir un peuple riche, un pays puissant, une société démocratique, équitable et avancée. Notre Parti souligne que la culture doit être mise sur le même pied d'égalité par rapport à l'économie, la politique et le social, qu’une culture vietnamienne avancée et imprégnée de l’identité nationale se définit par son caractère national, humaniste, démocratique et scientifique. Le texte de 2014 souligne également que l'objectif principal de la construction culturelle est de former les hommes pourvus d’humanisme et de modes de vie louables. La Résolution identifie un certain nombre de nouvelles tâches, à savoir la construction de la culture dans la politique et l'économie, le développement des industries culturelles et le perfectionnement du marché des produits culturels. Le Bureau politique de la 12ème mandature a adopté la Conclusion N°76-KL/TW sur la poursuite de la mise en œuvre de la Résolution N°33-NQ/TW du 11ème Plénum du Comité central sur le développement culturel et humain en réponse aux exigences du développement durable du pays.

Je fais ce bref rappel pour affirmer que depuis sa fondation, notre Parti a toujours attaché une grande importance au rôle de la culture et a accordé une grande attention au travail de construction de la culture au service de la lutte pour la libération et la construction du pays, en particulier dans la période de transition vers le socialisme. La conscience culturelle du Parti devient de plus en plus globale, complète et approfondie. Notre Parti identifie la culture comme le fondement moral de la société, à la fois comme un objectif et une force endogène et une force motrice importante pour le développement du pays. Notre Parti détermine que le développement culturel synchronisé et harmonieux avec la croissance économique et le progrès social est une orientation fondamentale du processus de construction du socialisme au Vietnam, ce qui met en relief les points forts de notre régime. L’Oncle Hô a parfaitement résumé le rôle de la culture en une phrase : "la culture éclaire la voie à suivre pour la nation et le peuple".  La culture que nous concevons est une culture avancée et imprégnée de l'identité nationale, structurée autour de l'indépendance nationale et du socialisme, une culture dans laquelle, le Marxisme-léninisme et la pensée de Ho Chi Minh jouent un rôle prépondérant dans la vie morale de la société, une culture qui, d’une part, prend en héritage les bonnes traditions culturelles de la nation et, d’autre part, réceptionne sélectivement les progrès et la quintessence de la culture mondiale. Tout cela pour construire une société avancée et saine au service de l'intérêt légitime et de la dignité de l’homme qui acquiert un niveau grandissant de connaissance, de moralité, de santé physique, de style de vie et de gout esthétique. Notre Parti affirme que l’homme demeure l’acteur et occupe la place centrale dans toute stratégie de développement, que le développement de la culture et de l’homme est à la fois le but et le moteur du Renouveau, que le développement de l’éducation et de la formation, de la science et des technologies reste la politique nationale de première importance, que la protection de l'environnement est l'un des enjeux vitaux et le critère du développement durable, qu’une famille heureuse et progressiste est une cellule saine et solide de la société, que l'égalité des sexes constitue un critère du progrès et de la civilisation.

Notre Parti affirme que le développement culturel doit être axé sur la formation   de  l’homme et sur la création d’un environnement culturel sain; que l’accent doit être mis sur la relation entre la culture et la politique, la culture et l'économie, qu’il est nécessaire d’édifier une culture au sein du Parti et du système politique, une culture chez les fonctionnaires, en particulier d’asseoir les fondements d’une éthique dans la fonction publique, en montrant de bons exemples de cadres et de membres du Parti. Notre Parti préconise la formule à suivre dans la construction de la culture : le Parti dirige, l'État gère, le Peuple est le sujet créateur, les intellectuels et artistes jouent le rôle important. Il met l’accent sur l’importance de valoriser les ressources publiques et privées, de l’intérieur du pays et de l'étranger au service du développement culturel.

Ainsi, la prise de conscience de notre Parti sur la construction et le développement culturels dans la période de Renouveau a été progressivement développée et perfectionnée. Cela constitue une vraie prémisse nous permettant de mener à bien les démarches concrètes.

La danse "xoè" Thai reconnue patrimoine culture immatériel de l'humanité. 
Photo : VNA/CVN

Mesdames et messieurs,

Chers camarades,


En jetant un regard rétrospectif sur les réalisations obtenues dans le domaine de la culture sous la direction du Parti, en particulier au cours des 35 dernières années de Renouveau, nous pouvons être fiers de grandes contributions de la culture à la cause de salut national et de construction du pays.  La prise de conscience sur la culture est de plus en plus complète et approfondie dans tous les domaines. Les produits culturels sont de plus en plus diversifiés, répondant ainsi aux nouveaux besoins de la société. De nombreuses valeurs culturelles traditionnelles et patrimoines culturels de la nation sont préservés et développés. La culture dans la politique et dans l’économie commence à prendre de l’importance. L'industrie de la culture et le marché de produits culturels ont prospéré. Les échanges, la coopération et l’intégration internationale connaissent un nouveau développement. La construction de l’homme vietnamien devient progressivement le centre de la stratégie de développement socio-économique. En parallèle, des efforts ont été réalisés dans la lutte contre le mal, l'arriéré, les points de vue et comportements erronés, nuisibles à la culture et au mode de vie. De nombreux exemples brillants du mouvement d'émulation patriotique ainsi que du mouvement intitulé "Tout le peuple s'unit pour construire une vie culturelle" ont été salués et répandus dans la vie sociale, renforçant ainsi la confiance du peuple dans la cause de développement de la culture vietnamienne en particulier, de construction et de développement du pays en général.

À cette occasion, au nom des dirigeants du Parti et de l'État, je voudrais saluer, féliciter et remercier chaleureusement tous les membres du Parti, tout le peuple, tous les cadres, en particulier les intellectuels, les écrivains et les artistes pour leurs grandes contributions au front culturel au cours de ces derniers temps.

Cependant, à côté des réalisations obtenues, nous devons également regarder en face les limites, les lacunes et les faiblesses existant dans le domaine culturel et trouver en même temps les causes et les solutions pour y remédier.

Nous avons entendu parler à maintes reprises du fait que la culture n'a pas été suffisamment prise en compte et n’a pas bénéficié d’une attention adéquate par rapport à l'économie et à la politique; que la culture n'est pas vraiment devenue une ressource endogène et un moteur du développement durable du pays.

En effet, le rôle de la culture dans le développement humain n'a pas été pris aux sérieux et se tourne plutôt vers la vocation de divertissement. Le développement des champs culturels n'a pas été synchronisé et vise essentiellement l’apparence au lieu de la qualité. Il manque de grands œuvres culturelles, littéraires et artistiques qui pourraient refléter l'envergure de la cause de Renouveau et avoir des effets positifs sur le développement du pays et de l’homme. L'environnement culturel demeure pollué par des maux sociaux, la corruption et les vices. La jouissance des produits culturels s’avère largement différente d’une région à l’autre.

En effet, la vie culturelle dans les provinces de minorités ethniques, les régions reculées, les zones frontalières et les îles reste difficile. De nombreux patrimoines culturels précieux de la nation risquent d'être dégradés ou même disparus. Le travail de direction et de gestion du domaine culturel est encore confus et retardé, en particulier dans la légifération des orientations et des lignes du Parti relatives à la culture. L'investissement dans la culture demeure dispersé, peu efficace et inadéquat…

Le personnel travaillant dans le domaine culturel, qualitativement et quantitativement, n’est pas encore à la hauteur des exigences du développement culturel de la nouvelle période. La présentation et la promotion de la culture vietnamienne à l'étranger demeurent insuffisantes ; la réception des quintessences culturelles de l’humanité laisse reste limitée ; la préservation et la valorisation de belles valeurs culturelles exceptionnelles de la nation ne sont pas encore prises aux sérieux. Nous constatons souvent des imitations ridicules, répréhensibles, non sélectives de l’étranger (pour ne pas dire "non culturelles", voire "anti-culturelles").

Les faiblesses et insuffisances ci-dessus ont été lentement résolues, bien qu'elles aient été mentionnées à maintes reprises dans de nombreux documents et résolutions du Parti. Elles ont engendré des conséquences et des impacts négatifs sur le développement socio-économique, l’épanouissement de l’homme et l’environnement culturel du Vietnam. Cet état des lieux s’explique par des raisons objectives et principalement subjectives. Dans le travail de direction et de gestion, nous ne sommes pas pleinement et profondément conscients des orientations du Parti en matière culturelle, surtout dans la période actuelle du Renouveau. Les modes de direction et de gestion culturelle ne sont pas rénovés à temps, à tel point qu’ils deviennent inadaptés aux mutations et au développement que connait la culture durant le processus d'industrialisation, de modernisation et d'intégration internationale en cours. La légifération et la mise en œuvre des orientations culturelles du Parti ne sont pas homogènes, manquent de dynamisme et s’avèrent peu efficaces. La gestion des ressources humaines travaillant dans le domaine culturel présente encore de nombreuses lacunes. La responsabilité des cellules du Parti à tous les niveaux, des organisations du système politique, des cadres et des membres du Parti dans le développement culturel n'est pas élevée. Nous devons alors analyser en profondeur ces causes pour trouver des solutions appropriées, promouvoir davantage le développement de la culture vietnamienne dans les temps à venir.

Mesdames et Messieurs,

Chers camarades,


En nous projetant vers 2045, l’année qui marquera le 100e anniversaire de la fondation de la République démocratique du Vietnam, devenue aujourd’hui la République socialiste du Vietnam, nous constatons que la culture vietnamienne se trouve devant de nouveaux défis et opportunités. Les grandes réalisations d'importance historique obtenues au cours des 35 dernières années de Renouveau ont donné à notre pays une nouvelle position et une nouvelle force, consolidant ainsi notre synergie nationale ainsi que notre prestige international. La confiance de la population est de plus en plus renforcée, créant ainsi des prémisses importantes pour la construction et la défense de la patrie, pour le développement de la culture vietnamienne avancée et imprégnée de l'identité nationale. En toute modestie, nous pouvons encore affirmer que notre pays n'a jamais possédé un héritage aussi solide, des potentiels aussi grands et le prestige international aussi élevé qu’aujourd'hui. C'est un énorme avantage nous permettant de renforcer notre fierté nationale, notre détermination à restaurer la culture vietnamienne et à y donner un nouveau souffle dans la nouvelle ère.

D'un autre côté, les lacunes et les insuffisances du développement socio-économique et culturel de nos jours constituent des obstacles majeurs au développement culturel. De plus, l'impact de la mondialisation et de la concurrence internationale sur la culture sera accentué, la lutte sur le plan idéologique et culturel deviendra plus acharnée et complexe. La quatrième Révolution industrielle, les technologies numériques, la société numérique, la culture numérique nous apporterons autant d’opportunités et de défis dans la construction et le développement de la culture. Par ailleurs, nous sommes confrontés à des défis de sécurité traditionnelle et non traditionnelle, en particulier le changement climatique et les épidémies. A court terme, il s’agit de combattre la pandémie de COVID-19, de nous y adapter et de vivre avec, tout en assurant la santé de la population et le développement socio-économique.

Devant ces opportunités et défis, l'exigence objective de la cause révolutionnaire de notre pays est de continuer à construire, à préserver et à développer la culture vietnamienne avancée et imprégnée de l'identité nationale. La culture doit être le vrai "fondement moral", "la force motrice du développement", et "la flamme qui éclaire la voie à suivre pour la nation et le peuple". Il est primordial de promouvoir les valeurs culturelles ainsi que la force des vietnamiens, d’éveiller l'aspiration pour un pays prospère, de créer une synergie nationale pour tirer à profit des opportunités, surmonter les défis et réaliser avec succès l'objectif de faire du Vietnam un pays développé à orientation socialiste au milieu du XXe siècle.

Il est clair que le développement culturel est l'une des questions clés, un contenu important des textes du XIIIe Congrès du Parti. Dans ces textes, pour la première fois, notre Parti aborde la culture de manière exhaustive et approfondie. La culture fait son apparition partout, tant dans les thèmes du Congrès que dans les orientations stratégiques. Ces textes insistent sur l'une des lignes de direction fondamentales et transversales, selon laquelle: « Il faut renforcer le patriotisme, la volonté de compter sur notre propre force, et l'aspiration à rendre notre pays plus prospère et heureux. Il faut également valoriser la synergie de l'ensemble du système politique, des milieux culturels ainsi que de tous les vietnamiens…combiner la force nationale et la force externe. Il est à souligner que les ressources endogènes, notamment l’être humain, jouent le rôle primordial”.

Un festival d'ao dài à Quang Ninh (Nord).
Photo : VNA/CVN

Afin de poursuivre la construction, la préservation, la restauration et le développement de la culture vietnamienne, nous devons bien exécuter les tâches clés suivantes :

Premièrement, inciter davantage le patriotisme, l’esprit d’autonomie et de solidarité, l'aspiration pour la prospérité nationale et le bonheur du peuple; promouvoir à fond les valeurs culturelles, la force et le dévouement de tous les vietnamiens, créant ainsi des ressources endogènes et la motivation révolutionnaire pour mettre en œuvre avec succès les objectifs de développement du pays d'ici 2025, 2030, avec vision jusqu’à 2045, tels qu’ils ont été identifiés par le XIIIe Congrès du Parti.

Deuxièmement, construire le modèle d’homme vietnamien de l’époque du renouveau, du développement et de l’intégration internationale. Ce modèle d’homme est doté de valeurs normalisées et appropriées, tout en étant porteur des valeurs traditionnelles de la famille vietnamienne, de la culture vietnamienne, de la nation et du peuple vietnamien ; lesquelles doivent être préservées en harmonie avec les valeurs modernes : le patriotisme, la solidarité, l’autonomie, l’affection, l’honnêteté, la responsabilité, la discipline et la créativité. L’ensemble de ces valeurs, traditionnelles ou modernes, devraient se revêtir des mêmes caractères que ceux de la culture vietnamienne avancée et imprégnée de l’identité nationale : populaire, démocratique, humaniste, scientifique. Elles tendent vers les nobles objectifs que poursuit notre peuple entier : la paix, l’unification, l’indépendance, la prospérité du peuple, la puissance du pays, la démocratie, la justice, le progrès, le bonheur.

Troisièmement, développer de manière globale et synchronisée les domaines de la culture, de l'environnement culturel et de la vie culturelle : préserver et promouvoir les valeurs culturelles traditionnelles, réceptionner les quintessences culturelles de l'humanité et en même temps améliorer la qualité et l'efficacité du travail de création de nouvelles valeurs culturelles. Construire un environnement culturel sain et avancé, tout en menant une lutte sans compromis contre le mauvais, le mal et tout ce qui est non culturel ou anti-culturel ; protéger les valeurs de vérité, de bonté et de beauté. Améliorer la vie culturelle du peuple; construire une vie culturelle joyeuse, saine et heureuse; remédier à la disparité dans l’accès à la culture, tant à l’intérieur des régions qu’entre  les régions du pays.

Quatrièmement, promouvoir l’idée selon laquelle le peuple est créateur et bénéficiaire de la culture; respecter et protéger la diversité des expressions culturelles des habitants, des groupes ethniques, des régions géographiques ; développer des mouvements culturels profonds et substantiels ; améliorer le niveau et l’équité dans l’accès aux produits culturels. Maintenir et promouvoir le rôle pionnier des intellectuels, artistes et professionnels de la culture.

Cinquièmement, veiller aux aspects culturels et éthiques dans le travail de construction du Parti et du système politique; lutter résolument contre la corruption et les vices, afin que notre Parti et notre système politique soient véritablement symboles d’éthique et de bonne conduite et représentants de la conscience et de la dignité du peuple vietnamien. Construire une culture de leadership et de management ; promouvoir le rôle exemplaire des cadres et des adhérents du Parti, en particulier les cadres et dirigeants de niveau stratégique suivant la pensée, la moralité et le style culturel du Président Hô Chi Minh. Améliorer le rôle et la capacité de leadership du Parti, l’efficacité de la gestion de l'État, la participation active du Front de la Patrie et des organisations sociopolitiques dans le développement de la culture.

Sixièmement, construire un environnement culturel digital adapté à l'économie numérique, à la société numérique et aux citoyens numériques ; faire de telle sorte que la culture puisse réguler le développement durable du pays dans le contexte de la quatrième révolution industrielle. Développer rapidement les industries culturelles, construire un marché sain des produits culturels.

Afin de développer la culture et de construire le modèle d’homme vietnamien suivant les orientations présentées ci-dessus, nous devons nous concentrer sur la mise en œuvre drastique et efficace des solutions suivantes :

Tout d'abord, continuer à améliorer la prise de conscience et à renforcer les capacités de leadership du Parti et de l'État dans le domaine de la culture pour répondre aux exigences du développement culturel, construire le modèle d’homme vietnamien dans le contexte de l’économie de marché à orientation socialiste, de l’accélération de l’industrialisation et de l'intégration internationale de plus en plus approfondie. Continuer à renouveler les modes de direction du Parti et la gestion de l'État afin d'assurer l'unité de la pensée et de l’action dans le développement culturel du niveau central au niveau local. Les cellules du Parti et les administrations à tous les niveaux sont appelées à s’approprier du point de vue et des orientations du Parti sur la culture et, sur cette base, élaborer des programmes et des plans d’application, mobiliser un maximum de ressources au service du développement culturel. Mettre fin à l’approche purement économique qui va au détriment de la culture. Il faut bien saisir l'idée que « la culture doit être mise sur le même pied d'égalité avec l'économie, la politique et les affaires sociales. Le  XIIIe Congrès du Parti a en effet déterminé ceci : la stratégie globale de développement de notre pays dans les temps à venir consiste à promouvoir de manière globale et synchronisée l’œuvre de renouveau, le développement rapide et durable, à garantir la mise en œuvre cohérente des tâches fixées. L’approche à suivre dans la réalisation de ces tâches très liées les unes aux autres est la suivante : le développement économique est la tâche centrale, la construction du Parti est la tâche essentielle, le développement culturel constitue le fondement spirituel, la défense et la sécurité du pays sont cruciales et régulières. Il s’agit d’une ligne directrice de base qui est appelée à être mise en œuvre de manière rigoureuse et constante à tout échelon.

Concernant la gestion de l'État, il est nécessaire de remédier à la lenteur dans la traduction des orientations et politiques directrices du Parti en lois et règlementations concrètes pour favoriser le développement culturel et le développement humain. Promouvoir la réorganisation des organes de gestion culturelle du niveau central au niveau local. Promulguer des mécanismes et politiques appropriés en tenant compte des particularités des activités culturelles et artistiques. Augmenter de manière appropriée les investissements publics, mobiliser des investissements privés, nationaux et étrangers, au service du développement culturel. Dans le processus de diversification des activités culturelles, l'État doit se concentrer sur l'investissement dans le courant dominant de la culture révolutionnaire pour agir en tant que noyau dur, guider et susciter l’inspiration pour forger la pensée et l'âme, les sentiments purs et sains, contribuant à la construction du fondement spirituel de la société.

Deuxièmement, constituer et former un corps de fonctionnaires chargés de la culture à la hauteur des exigences et des tâches du développement de la culture vietnamienne dans la nouvelle période ; mettre rapidement fin à la disparité et au volontarisme dans l’affectation des fonctionnaires aux postes chargés de la culture tant au niveau central que local. Notre Parti a en effet souligné à maintes reprises : « Les cadres sont pour tout travail ce que les racines sont pour un arbre». Le leadership et la gestion de la culture nécessitent non seulement des qualités politiques, mais aussi des qualifications professionnelles, une fine compréhension des intellectuels, écrivains et artistes, une vision large et une grande capacité de mobilisation et de négociation pour rassembler toutes les couches de la population à participer à l’œuvre de la construction et du développement de la culture. Une attention particulière devrait être accordée à la formation, à la promotion et à la constitution d'un contingent d'intellectuels et d'artistes acteurs des activités culturelles, littéraires et artistiques. Ce contingent joue un rôle extrêmement important dans la cause culturelle en particulier et dans la cause révolutionnaire en général. L'Oncle Hô nous a dit : "Afin de remplir leurs nobles devoirs, les écrivains et les artistes doivent s’entrainer à l’ethnique révolutionnaire, rehausser leur serviabilité envers le peuple et maintenir une attitude modeste. Ils doivent se plonger dans le peuple, améliorer sans cesse leurs connaissances politiques et affiner leurs compétences professionnelles" (Hô Chi Minh : Ouvres intégrales, Volume 10, page 647). Rénover les politiques salariales et d'utilisation du contingent d'artistes, d'écrivains et des professionnels de la culture. Honorer leurs talents et leur dévouement au développement de la culture du pays. Outre l'amélioration de la vie culturelle du pays, il est nécessaire de se concentrer sur la construction et le développement de la culture de grande performance, de former les talents, de créer des grandes œuvres qui reflètent en profondeur la réalité de l'œuvre de renouveau grandiose du pays et qui sont susceptible de déclencher une impulsion positive aux efforts de construction de la culture et du modèle d’homme vietnamien.

Représentation de "quan ho" (chants alternés) de Bac Ninh.
Photo : VNA/CVN

Troisièmement, accorder une plus grande attention à la préservation, à la restauration et à la promotion des valeurs et patrimoines culturelles du pays, qu’ils soient matériels ou immatériels, ainsi qu’à la réception des quintessences culturelles de l’humanité. Développer le "soft power" de la culture vietnamienne pour contribuer à améliorer la force globale du pays dans les temps à venir. Actuellement, nous comptons à travers le pays 166 musées (dont 4 musées nationaux) avec plus de 3 millions d’objets exposés, 3.486 sites classés dont 1.626 sites historiques et 105 sites nationaux spéciaux, 288 patrimoines culturels immatériels nationaux (parmi lesquels 21 festivités à Hanoï), 27 patrimoines culturels matériels et immatériels classés par l'UNESCO à la liste du patrimoine culturel mondial : la province de Bac Ninh possède à elle seule 2 patrimoines culturels mondiaux : les chants populaires quan ho et ca trù). Il s’agit d’un héritage extrêmement rare et précieux que nos ancêtres nous ont laissé à travers des millénaires. Nous avons donc la responsabilité de le préserver et de le promouvoir, sous peine d’être jugé par l’histoire d’ingratitude envers nos ancêtres. Avant de nous quitter, l'Oncle Hô a encore rappelé que : "Aimer son pays, c’est aimer ce qu’il chante !" (Le compositeur Trân Hoàn avait d’ailleurs écrit une chanson très émouvante intitulée Les derniers conseils de l’Oncle Hô, chanson qui commence par Sous le ciel de Moscou, j'entends les échos du chant Vi Dam).

Quatrièmement, se concentrer sur la construction des modes comportementaux sains dans la société en promouvant les aspects positifs des mœurs et coutumes de la famille et de la société. Dans ces modes comportementaux à faire installer, il est important de mettre en avance l'esprit de solidarité, la loyauté, la fidélité, l’amour du prochain, le respect de la justice et de la morale sociale….. Bref, autant de qualités morales transmises par notre peuple de génération en génération à travers sa langue, ses proverbes, ses chants, ses poèmes etc. (Quelques exemples de proverbes, d’expressions courantes et de citations dans notre langue et notre littérature : "La solidarité du peuple est à la nation ce qu’est à un miroir une couverture en soie rouge", "Aimez-vous, Calebasse et Citrouille ! D’espèces, vous vous différez, mais vous partagez la même pergola", "Aime ton prochain comme toi même", "A son semblable intact, la feuille déchirée doit sa survie", "Quand un cheval tombe malade, le troupeau cesse de brouter", "En échange du respect envers les personnes âgées, tu reçois bénédiction de longévité" ; "Frères et sœurs sont comme mains et pieds", "Respecte ton supérieur et sois tolérant envers ton subordonné", " À ma femme aux habits déchirés, je donne tout mon amour. Qu’importe celle aux habits en velours, quand ce n’est pas ma femme ?", "Quand l'accord règne entre amis, l'océan peut être vidé aisément", "Si le mari et la femme s’accordent, ils peuvent ensemble vider la mer de l’Est", "Garder ta main propre malgré ta faim, garder ta chemise propre même si elle est déchirée", "L’honnêteté terminera toujours par vaincre la malice",  "À ton professeur du respect, à la morale de l’attachement", "L’invitation est toujours plus haute que le plateau qu’on t’offre", "Une réputation s’achète trente mille sapèques et se vend pour trois seulement", "Garde la tradition de ta famille, reste toi-même"  (poème composé par Nguyên Binh en 1936), "La loyauté sans faille" (poème "Viêt Bac" de Tô Huu en 1954)... Construire des codes et règles de comportement dans les administrations et la communauté, en particulier dans le cyberespace, dans le monde des écrivains et des artistes, etc.

Lutter avec détermination et persévérance contre la corruption et les vices, prévenir et remédier à l’érosion en termes d’idéologie et la dégénérescence morale, l’auto-évolution, l’auto transformation, balayer l’individualisme qui est source de toute corruption et vices, même dans les organes chargés de la culture. Prêter attention à la mise en œuvre de l’exemplarité des cadres et adhérents du Parti. Appliquer strictement les résolutions du 4e plénum du Comité central des XIe et XIIe mandatures, ainsi que les conclusions et décisions du récent 4e plénum du Comité central de la XIIIe mandature sur la construction et la remise en ordre du Parti et du système politique.

Mesdames et messieurs, chers camarades,

Notre conférence nationale sur la culture d'aujourd'hui constitue une occasion importante pour l'ensemble du Parti, du peuple et des forces armées, en particulier les hommes et les femmes travaillant dans la culture, les intellectuels, les écrivains et les artistes dans tout le pays, d'appréhender de manière approfondie, globale et synchronisée, la pensée de Hô Chi Minh et les lignes directrices du Parti, notamment celles du  XIIIe Congrès national du Parti, sur la construction, la préservation et la promotion des valeurs originales de la culture vietnamienne avancée et imprégnée de l’identité nationale. Ensemble, nous acquérons une conscience plus profonde, plus complète et plus globale du rôle et de la place particulièrement importants de la culture dans l’œuvre de la construction et de la défense de la Patrie, ainsi que dans la réalisation de l'aspiration pour la prospérité, la puissance du pays et le bonheur du peuple, objectifs à la hauteur de l’œuvre du renouveau, de la glorieuse tradition de notre civilisation millénaire.

J'espère avec ardent qu'à l’issue de cette réunion, ce que nous faisons dans le domaine de la culture connaîtra un changement fondamental et de nouveaux progrès plus importants pour marquer un nouveau jalon de la voie du renouveau et du développement de la culture vietnamienne dans la nouvelle période. Je suis convaincu que pour un pays, une nation qui respecte la culture et les talents, qui possède de grandes traditions patriotiques et révolutionnaires, dont les habitants sont solidaires, laborieux, créatifs, dont les intellectuels et artistes enthousiastes et talentueux se donnent une haute responsabilité envers le Peuple, le Parti, la Patrie et l'avenir de la nation, nous saurons surmonter, avec l’implication synchronisée de l'ensemble du système politique, toutes les difficultés et saisir toutes les opportunités pour restaurer et construire avec succès une culture vietnamienne avancée et imprégnée de l’identité nationale, continuer à glorifier notre Nation et notre peuple. Nous pourrons ainsi créer une force sans égal pour faire du Vietnam un pays de plus en plus prospère, des vietnamiens un peuple de plus en plus heureux, à la hauteur de l’histoire millénaire et héroïque de notre nation, pour marcher côte à côte avec les grandes puissances des cinq continents du monde. Seule l’atteinte de ces objectifs peut nous permettre de dire un jour que notre Conférence d’aujourd’hui a une signification et du succès effectif.

Je tiens à adresser aux dirigeants du Parti et de l’État, aux délégués, aux camarades et à l’ensemble de nos compatriotes les meilleurs vœux de santé, de bonheur et de succès.

Je vous en remercie !
 
VNA/CVN