Angleterre : City conserve son titre après une dernière journée folle
23/05/2022 08:34
Manchester City a conservé son titre de champion d'Angleterre aux dépens de Liverpool en battant Aston Villa 3 à 2 dimanche 22 mai lors d'une dernière journée irrespirable, après avoir été mené 2 à 0 à un quart d'heure de la fin.

>>Angleterre : battu à Newcastle, Arsenal voit la C1 s'éloigner
>>Angleterre : City freiné par West Ham, Tottenham dépasse Arsenal

Manchester City sacré champion d'Angleterre à l'issue de sa victoire à domicile sur Aston Villa, le 22 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les Reds ont dominé en vain Wolverhampton (3-1), après avoir encaissé le premier but au bout de 3 minutes. Ils échouent à un point de leurs rivaux, après en avoir compté 12 de retard début 2022. À une semaine de la finale de C1 contre le Real Madrid, ils disent adieu à leur rêve de quadruplé, après leurs victoires en Coupes d'Angleterre et de la Ligue.

Le Manchester City de Pep Guardiola avait jusqu'ici toujours remporté les matches de sa 38e journée et partait donc favori avant le coup d'envoi de la dernière levée. Mais à l'image d'une saison palpitante, la dernière journée, qui ne pouvait faire qu'un seul heureux entre deux équipes qui auraient fait de beaux champions, a été pleine de suspense, de tension et d'émotions contrastées.

City fait même presque figure de miraculé, un peu comme il y a dix ans, quand Sergio Agüero lui avait offert son premier titre de champion avec un but dans le temps additionnel contre QPR (3-2).

City n'en menait pas large à la 69e minute quand Aston Villa, entraîné par Steven Gerrard, capitaine emblématique des Reds dans les années 2000, a mené 2-0 sur des buts de Matty Cash (37e) et du Brésilien Philippe Countinho, un autre ancien d'Anfield Road (69e).

Salah et Son co-meilleurs buteurs

Les hommes de Pep Guardiola avaient jusqu'alors eu beaucoup de mal à menacer les cages de Robin Olsen.

Mais Gündogan, entré en jeu juste avant le deuxième but des Villans a changé le cours du match. L'Allemand a réduit la marque (2-1, 76e) avant que Rodri n'égalise deux minutes plus tard.

Les joueurs de Manchester City en liesse après le but du titre de champion contre Aston Villa, le 22 mai à Manchester.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'Etihad a définitivement chaviré quand Gündogan a inscrit le but de la victoire (81e) qui mettait les Citizens hors de portée de Liverpool.

Un épiloque cruel pour les Reds qui y ont cru à distance.

Sans Virgil van Dijk et Mohamed Salah, ménagés au coup d'envoi, ils s'étaient fait surprendre par Pedro Neto, bien servi par Raul Jimenez (0-1, 3e).

Sadio Mané avait rapidement permis de recoller (1-1, 24e) mais il avait fallu attendre les dix dernières minutes pour que Salah, entré en jeu à la 58e, leur donne l'avantage (2-1, 84e) et que Andy Robertson creuse l'écart (3-1, 89e).

Ils vont maintenant tenter de réaliser un triplé dans les coupes, après avoir remporté la Coupe d'Angleterre et de la Ligue, en affrontant le Real Madrid, dans six jours, à Paris, pour la finale de la Ligue des champions.

Derrière, Chelsea a assuré la troisième place en battant le relégué Watford (2-1) et c'est Tottenham qui s'est adjugé le quatrième ticket pour la C1 en écrasant le dernier, Norwich (5-0).

Auteur d'un doublé, Son Heung-min (4-0, 70e et 5-0, 75e) termine meilleur buteur de la saison à égalité avec Salah (23 buts).

United s'accroche à la C3

Arsenal, 5e, devra se contenter de la Ligue Europa, malgré sa large victoire contre Everton (5-1) qui avait assuré son maintien en milieu de semaine.

Manchester United ira lui aussi en C3, avec beaucoup de chance.

Manchester United et Bruno Fernandes, battus par Crystal Palace à Londres le 22 mai, joueront la Ligue Europa.
Photo : AFP/VNA/CVN

Battus à Crystal Palace (1-0), les Red Devils ne conservent la 6e place que grâce à la défaite de West Ham à Brighton, alors qu'ils avaient mené 1-0 peu avant la pause sur un but de Michail Antonio.

Les Hammers joueront la Ligue Europa Conférence. Tout en bas du classement, Leeds a réussi à sauver de justesse sa place dans l'élite.

Sur la même ligne que Burnley avant cette journée, mais avec une différence de buts bien plus mauvaise, l'ancien club de Marcelo Bielsa est allé l'emporter 2-1 à Brentford sur un penalty de l'ancien Rennais Raphinha (58e) et un but de Jack Harrisson au bout du temps additionnel (90+4), alors que Brentford avait égalisé par Sergi Canos (78e).

Dans le même temps, à domicile, Burnley n'a rien pu faire contre Newcastle et un doublé de Callum Wilson, auteur du 1-0 à la 20e, sur penalty, puis du 2-0 à la 61e, malgré la réduction du score de Maxwel Cornet à 20 minutes du terme.

AFP/VNA/CVN