Angleterre : un de Bruyne puissance 4 propulse City, Chelsea sans pitié
12/05/2022 13:57
Kevin de Bruyne a salué la probable arrivée de Erling Haaland à Manchester City avec un quadruplé contre Wolverhampton (5-1) qui a permis à City de reprendre la main dans la course au titre, mercredi 11 mai, en match en retard de la 33e journée de Premier League.

>>Angleterre : Liverpool s'accroche, Chelsea minimaliste
>>Angleterre : facile contre Manchester United, Liverpool repasse en tête

L'attaquant de Manchester City, Raheem Sterling (droite), se heurte au gardien de Wolverhamton Jose Sa, le 11 mai à Wolverhampton.
Photo : AFP/VNA/CVN

Il n'a fallu que 24 minutes à Kevin de Bruyne pour inscrire un triplé, du gauche, son pied "faible", avant de rajouter un 4e but du droit en seconde période, et mettre City sur orbite face à Wolverhampton (5-1).

Avec 89 points, les hommes de Pep Guardiola relèguent les Reds à trois longueurs et accroissent encore leur avantage à la différence de but (+72 contre +65).

C'est surtout l'impression de facilité offensive que dégage City qui fait qu'on ne voit vraiment pas ce qui pourrait les empêcher de conserver leur titre de champions.

Avec 19 buts sur leur quatre derniers matches de championnat, on en vient à se demander à quoi bon débourser 60 millions d'euros pour faire venir Erling Haaland, mais les Sky Blues ont l'air, eux, d'attendre avec appétit son arrivée.

L'attaquant de Manchester City, Kevin de Bruyne, buteur sur le terrain de Wolverhamton, le 11 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après son troisième but, d'une frappe rasante et surpuissante (1-3, 24e), De Bruyne a ainsi montré sa jambe gauche avec laquelle il venait de compléter son triplé, avant d'adopter la célébration-signature du Norvégien, les mains écartées dans une position de méditation.

Avant cela, il avait profité d'une sublime passe décisive de Bernardo Silva pour ouvrir le score d'une frappe croisée (0-1, 7e), et bien suivi un ballon repoussé par José Sa pour redonner l'avantage aux siens (1-2, 16e).

Il s'agit du 3e triplé le plus rapide de l'histoire en Premier League.

Entre-temps, Wolverhampton avait réussi à égaliser en contre, par Leander Dendoncker (1-1, 11e), mais ce n'était qu'un feu de paille.

En seconde période, le divin roux a repris un ballon qui traînait dans la surface adverse pour s'offrir un quadruplé (1-4, 60e) et porter à 19 son nombre de buts cette saison, toutes compétitions confondues, un record depuis qu'il est à City.

Phil Foden ayant touché du bois (68e) et Raheem Sterling raté un but tout fait (76e), on a cru qu'il n'y en aurait que pour le Belge, mercredi soir 11 mai, mais Sterling a fini par y aller de sa réalisation (1-5, 84e) pour compléter cette véritable démonstration.

Chelsea presque en C1

Chelsea a fait un grand pas vers la Ligue des Champions en allant gagner (3-0) sur le terrain de Leeds, réduit à dix dès la première période.

Le milieu de Chelsea Christian Pulisic (droite) taclé par le milieu de Leeds, Kalvin Phillips, le 11 mai à Leeds.
Photo : AFP/VNA/CVN

Avec 70 points, les Blues, 3e, prennent 4 longueurs d'avance sur Arsenal et huit sur Tottenham, 5e, qui s'affrontent jeudi chez ce dernier et qui n'auront ensuite que deux matches à disputer.

Cette défaite laisse Leeds à la 18e place, synonyme de relégation et qu'il aura bien du mal à quitter.

Burnley (17e) compte le même nombre de points (34), mais un match en moins et une bien meilleure différence de buts (-17 contre -38). Et il commet surtout beaucoup moins d'erreurs individuelles.

Après avoir gâché un avantage de deux buts contre Wolverhampton (2-2) le week-end dernier, les Londoniens ont idéalement débuté le match, ouvrant le score rapidement par Mason Mount d'une superbe frappe enveloppée dans la lucarne (1-0, 4e).

Romelu Lukaku (droite) félicité par Hakim Ziyech après son but pour Chelsea sur le terrain de Leeds, le 11 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les Peacocks se sont encore compliqué la tâche avec l'expulsion, dès la 24e minute, de Dan James pour un horrible tacle sur Mateo Kovacic qui a dû quitter ses partenaires. Le Croate risque de rater la finale de la Coupe d'Angleterre contre Liverpool, samedi 14 mai.

Dans un match à sens unique, Christian Pulisic a doublé la mise d'une frappe du plat du pied, qui a laissé Illan Meslier sans réaction (2-0, 55e).

Et après plusieurs occasions ratées, Lukaku a encore creusé l'écart avec son 3e but en deux matches (3-0, 83e) qui témoigne du regain de forme très net du Belge dans la dernière ligne droite de la saison.

AFP/VNA/CVN