Belgique : l’ABV s’oppose aux actions unilatérales en Mer Orientale
14/05/2020 18:14
L’Association d’amitié Belgique - Vietnam a fait part de son opposition aux actions unilatérales qui exacerbent les tensions en Mer Orientale, affirmant son soutien au peuple vietnamien dans le contexte d’une nouvelle escalade chinoise dans cette région.

>>Resserrer les relations Vietnam - UE et Vietnam - Belgique
>>Les étudiants vietnamiens en Belgique participent activement aux activités communautaires

Une garde côtière chinoise. Photo : AFP/VNA/CVN

Le président de l’association d’amitié Belgique - Vietnam (ABV) , Pierre Gréga, a appelé la communauté internationale à accroître la pression pour mettre fin aux actions unilatérales qui aggravent la situation en Mer Orientale et à trouver rapidement des solutions aux différends en Mer Orientale sur la base du droit international.

Ces actions comprennent le naufrage dans l’archipel de Hoàng Sa (Paracels) d’un bateau de pêche vietnamien par un navire des garde-côtes chinois, l’envoi par la Chine du navire de prospection géologique Haiyang 8 dans la zone économique exclusive du Vietnam et celle de la Malaisie.

La liste inclut aussi la création annoncée par la Chine des soi-disants arrondissements dans la "ville de Sansha" - "Xisha" sur l’archipel vietnamien de Hoàng Sa et "Nansha" sur l’archipel vietnamien de Truong Sa (Spratleys).

Pierre Gréga a souligné que ces actions unilatérales sont contraires aux principes fondamentaux régissant le règlement des questions maritimes, ainsi qu’à la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) signée en 2002 entre l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et la Chine. Ces incidents compliquent également la situation en Mer Orientale, porte préjudice au processus de négociation entre la Chine et les pays de l’ASEAN en vue de parvenir à un Code de conduite en Mer Orientale (COC) juridiquement contraignant.

L’Association d’amitié Belgique - Vietnam a déclaré que les pêcheurs vietnamiens ont le droit de pratiquer leur métier en toute sécurité dans les eaux vietnamiennes.

Le Vietnam a exprimé sa volonté de régler les tensions liées à la Mer Orientale conformément au droit international, notamment à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982. 

VNA/CVN