Bientôt une rencontre d’environ 900 Viêt kiêu pour saluer le Têt du Rat
10/01/2020 17:22
Une rencontre réunissant des Vietnamiens résidant à l’étranger (Viêt kiêu) à l’occasion du Têt Nguyên Dan ou Fête du Nouvel An lunaire se tiendra le 13 janvier dans la mégapole du Sud, selon le Comité chargé des Vietnamiens d’outre-mer pour Hô Chi Minh-Ville.

>>Des Vietnamiens en Australie célèbrent le Nouvel An lunaire 2020
 

Nguyên Thiên Nhân, membre du Bureau politique, secrétaire du Comité du Parti pour Hô Chi Minh-Ville, lors de la rencontre entre dirigeants municipaux et intellectuels-entrepreneurs vietnamiens à l'étranger, en avril 2019.
Photo : VNA/CVN


Une rencontre réunissant des Vietnamiens résidant à l’étranger (Viêt Kiêu) à l’occasion du Têt Nguyên Dan, il s'agit d'une activité culturelle annuelle de la ville afin d'exprimer l'affection, le respect et l'intérêt des dirigeants municipaux pour les Viêt Kiêu.

Lors de cette rencontre, les dirigeants municipaux écouteront les avis des Vietnamiens d'outre-mer pour édifier une Hô Chi Minh-Ville "civilisée, moderne, de bonne qualité de vie et tissant des liens affectifs entre les habitants".

Phùng Công Dung, président du Comité chargé des Vietnamiens d’outre-mer pour Hô Chi Minh-Ville, a déclaré qu'il est prévu qu'environ 900 
Viêt Kiêu de 25 pays et territoires à travers le monde assisteront à la réunion.

À cette occasion, des collectifs et individuels vietnamiens d'outre-mer seront distingués pour leurs contributions au développement de la ville et de l'ensemble du pays.


En marge de la rencontre se dérouleront de nombreuses activités telles qu’exposition sur les activités et réalisations remarquables de la mégapole du Sud dans divers domaines; un échange sur le thème "Le compagnon des expatriés dans le développement municipal" ; un programme artistique ; la présentation de la cuisine vietnamienne…

Du 23 janvier au 8 février, le Comité chargé des Vietnamiens d’outre-mer pour Hô Chi Minh-Ville organisera des activités artistiques en Hongrie, en Suède, en Belgique et dans les provinces du nord-est de la Thaïlande. Les expatriés ne pouvant rentrer au pays pourront revivre l'atmosphère du Têt traditionnel. Il s’agira aussi d’une occasion d'échanger et de resserrer les liens au sein de la communauté ainsi que de contribuer à préserver l'identité culturelle nationale.


CPV/VNA/CVN