Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
11/01/2022 10:30
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

>>COVID-19 : 14.818 nouveaux cas, record du nombre de guérisons
>>L'Australie doit "surmonter" les cas dus au variant Omicron

Un automobiliste effectue un prélèvement pour un test PCR de dépistage du COVID-19 le 10 janvier à Long Beach (États-Unis, Californie).
Photo : AFP/VNA/CVN

La Suède renforce ses mesures anti-COVID

Confrontée à un rebond des cas, la Suède va instaurer de nouvelles mesures anti-COVID, avec notamment un nombre limité de personnes pour les rassemblements publics et privés, a annoncé le gouvernement lundi 10 janvier.

À compter de mercredi 12 janvier, les bars et les restaurants devront fermer à 23h00 et les rassemblements publics en intérieur seront limités à 500 personnes - avec pass vaccinal obligatoire pour tout rassemblement de plus de 50 personnes.

Le président mexicain de nouveau contaminé 

Le président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, a annoncé lundi 10 janvier qu'il avait contracté le COVID-19 pour la deuxième fois, et qu'il ressentait de légers symptômes.

"Je suis contaminé au Covid-19 et même si les symptômes sont légers, je resterai en isolement, je ne réaliserai que du travail de bureau et je communiquerai de façon virtuelle" pour le moment, a tweeté le chef de l'État. M. Lopez Obrador, 68 ans, avait déjà contracté le coronavirus en janvier 2021 et avait là aussi souffert de légers symptômes.

France : agression "inacceptable" d'un député 

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé lundi 10 janvier l'agression "inacceptable" du député Stéphane Claireaux (majorité présidentielle) de Saint-Pierre-et-Miquelon, visé la veille par des projectiles devant son domicile par des manifestants contre le pass sanitaire.

Stéphane Claireaux a annoncé son intention de porter plainte après cette attaque qui, selon lui, "ressemblait à une lapidation".

Chine : nouveaux cas du variant Omicron 

La Chine a fait état lundi 10 janvier de nouveaux cas du variant Omicron, à moins d'un mois des Jeux olympiques d'hiver de Pékin.

Des habitants de Tianjin (Chine) font la queue pour se effectuer un test de dépistage du COVID-19, le 10 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Depuis le début de l'épidémie, les autorités appliquent une stratégie "zéro COVID" qui consiste à tout faire pour limiter au maximum l'apparition de nouveaux cas.

L'UE rouvre ses portes à l'Afrique australe 

L'Union européenne a annoncé lundi 10 janvier rouvrir ses portes aux voyageurs de sept États d'Afrique d'australe (Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie, Afrique du Sud et Zimbabwe), mettant fin à la suspension décidée fin novembre des voyages en provenance de ces pays pour tenter d'endiguer la progression du variant Omicron.

Boris Johnson : nouvelles accusations de fête sous confinement 

Le Premier ministre britannique Boris Johnson se trouvait confronté lundi 10 janvier à de nouvelles révélations embarrassantes alimentant des accusations de violation des règles sanitaires contre le coronavirus.

Après des accusations de fêtes au moment de Noël dans les cercles du pouvoir, qui ont donné lieu à l'ouverture d'une enquête interne, ont émergé ces derniers jours des accusations au sujet d'une fête le 20 mai 2020, à laquelle - selon certains médias britanniques - le chef du gouvernement aurait été présent avec son épouse.

Près de 5,5 millions de morts 

La pandémie a fait près de 5,5 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi lundi 10 janvier par l'AFP à partir de sources officielles.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 839.451 morts, suivis par le Brésil (620.091), l'Inde (483.936) et la Russie (316.904).

L'Organisation mondiale de la santé estime toutefois, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

AFP/VNA/CVN