COVID-19 : le Japon ajuste sa politique d'immigration pour les étrangers
13/01/2021 19:09
Le gouvernement japonais projette de suspendre la délivrance du permis d'entrée pour les voyageurs d'affaires de 11 pays et territoires, dont le Vietnam, selon la télévision japonaise NHK.

>>Le Japon soutient des étudiants vietnamiens touchés par la pandémie de COVID-19

Deux Japonaises portent des masques de protection pour prévenir la contamination du COVID-19.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon le correspondant de l’Agence Vietnamienne de l’Information (VNA) à Tokyo, la télévision japonaise NHK a rapporté que le gouvernement japonais projetait de suspendre la délivrance du permis d'entrée pour les voyageurs d'affaires de 11 pays et territoires, dont le Vietnam. Cela signifie que le Japon n'accordera pas de permis d'entrée à tous les étrangers.

Auparavant, le 28 décembre 2020, le Japon suspendait temporairement les permis d'entrée pour les citoyens étrangers qui ne vivent pas au Japon pour contrôler la pandémie de COVID-19, mais continuait d'accorder des permis à ceux qui y vennaient à des fins commerciales en provenance de 10 pays et territoires qui ont des accords bilatéraux, dont le Vietnam.

Lors d'une réunion avec le Premier ministre japonais Suga Yoshihide et plusieurs autres hauts officiels du gouvernement japonais tenue le 12 janvier, les gouverneurs de Tokyo et de trois préfectures voisines de Saitama, Chiba et Kanagawa, ont demandé l’autorité centrale d’appliquer plus de mesures, y compris le resserrement des contrôles aux portes frontalières pour contrôler la pandémie de COVID-19 et empêcher de nouvelles variantes du virus SARS-CoV-2 de pénétrer au Japon. 
VNA/CVN