De petites actions pour changer les mentalités
15/01/2022 10:35
Hoàng Quy Binh et ses amis ont fondé "Green Life" en 2018. Ce groupe espère que ses actions visant à promouvoir un mode de vie plus écoresponsable se répandront largement au sein de la société.

>>Green Life : de petites actions qui peuvent sauver l’humanité
>>Adopter des modes de vie plus verts
>>Le tourisme vert, la tendance post-COVID
>>Engouement des Saïgonais pour les vélos partagés

Hoàng Quy Binh et son groupe "Green Life" s’efforce de sensibiliser les gens à la protection de l’environnement.
Photo : CTV/CVN

"Green Life" (Vie verte) souhaite sensibiliser les gens à la protection de l’environnement. Tout a commencé par l’échange de déchets recyclables contre de jolies plantes d’ornement. Le projet du groupe est un parfait exemple du dicton "Les grandes choses ont toujours de petits commencements".

"Quand j’étais étudiant, j’ai vu qu’il y avait de plus en plus d’ordures, dont de nombreux bouteilles et bocaux qui pouvaient être recyclés. Tous ces déchets ménagers ne sont pas soigneusement triés ni traités", a informé le jeune homme.

À son avis, l’éducation aux questions environnementales doit devenir prioritaire, c’est la mission que s’est fixée "Green Life". Les gens doivent être incités à réaliser des gestes vertueux pour l’environnement, c’est ainsi que l’idée "Échanger des déchets contre des plantes d’ornement" est née. Une autre mission du groupe est d’encourager les gens à trier les déchets à la maison afin de réduire la quantité de ceux qui finiront dans la nature. 

La problématique centrale des déchets 

Ces trois dernières années, le groupe a organisé une centaine d’événements, collecté plus de 500 tonnes d’ordures qui ont été envoyées vers des points de recyclage. Après avoir été trié, chaque type est envoyé vers des lieux particuliers. Par exemple, les piles et les appareils électroniques partent à Vietnam Recycles, un programme gratuit de collecte, de traitement et de recyclage des déchets électroniques. Les papiers usagés à JP Corelex Vietnam, une société de recyclage des papiers.

"Ces organisations ont des certificats, nous avons visité leurs installations et assisté aux processus de transformation des déchets. Elles nous ont également envoyé leurs produits finis qui sont présentés lors des événements afin que le public puisse comprendre qu’après le tri, les déchets peuvent avoir une nouvelle vie", fait savoir Binh.

Vers un mode de vie plus vert

Les membres de "Green Life" rappellent souvent aux gens qu’en recyclant une tonne de papier, ce sont des arbres qui seront sauvés. "Nous encourageons tout le monde avec de petits cadeaux pour garder de bonnes habitudes", indique Binh.

Installation de poubelles de tri sélectif.
Photo : VNA/CVN

Le groupe a remporté le 22 novembre dernier le 3e prix dans la catégorie "Modèle de gestion, de réduction et de traitement des déchets solides domestiques avec la participation de la communauté" lors du concours "Greentech 2020 - Initiatives, solutions, modèles pour réduire et traiter les déchets solides domestiques", organisé par le Centre de communication sur les ressources naturelles et l’environnement, relevant du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement. Il avait aussi remporté le 3e prix du concours de start-up en agriculture innovante en 2020.

"Nous étions tellement motivés. Nous voulons devenir une organisation leader dans le domaine de la protection de l’environnement, afin que les gens puissent obtenir des informations mais surtout qu’ils sachent comment changer leurs comportements au quotidien", réagit Binh. Le groupe continuera à établir des liens avec des entreprises, des écoles et des groupements résidentiels afin d’organiser régulièrement des activités de ramassage et autres évènements de sensibilisation.

Au-delà de la question de la réduction des déchets, les jeunes partagent de nombreux conseils, aidant les gens à adopter des habitudes écoresponsables. "Si tout le monde partage un mode de vie vert, une communauté verte sera créée", partage Binh.

Aujourd’hui, les menaces qui pèsent sur l’environnement sont connues de tous mais encore peu de gens mettent en œuvre de réelles actions. "Si nous n’agissons pas maintenant, nous le regretterons. Nos actions peuvent être petites, mais si nous travaillons ensemble, cela aura un plus grand impact. Je suis sûr que petit à petit, nous améliorerons notre rapport à la Terre", souligne Binh.
 
Thúy Hà/CVN