Des efforts pour définir l’identité touristique de Hô Chi Minh-Ville
13/08/2019 20:06
Chaque année, Hô Chi Minh-Ville compte une cinquantaine de festivals importants comprenant des événements politiques, culturels et diplomatiques. Néanmoins, les événements qui visent à élaborer l’identité touristique de la ville restent encore flous.

>>Les jeunes contribuent à la vitalité des arts traditionnels
>>Hô Chi Minh-Ville a besoin des produits culturels typiques
>>Quand des étrangers montent des pièces de théâtre à Hô Chi Minh-Ville

Festival de l’"ao dài", événement tendance de la mégapole du Sud, organisé annuellement en mars, par le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville.

Le constat est à mettre au crédit des gestionnaires et professionnels de la ville lors d’une récente réunion par le Comité de propagande et d’éducation de Hô Chi Minh-Ville. Il avait pour objectif de collecter des avis d’experts, de chercheurs et des institutions à propos de la recherche de l’identité touristique originale de la mégapole à travers ses activités festives et autres événements touristiques.

Différents types de divertissements

Selon le rapport du Service de la culture et des sports de Hô Chi Minh-Ville, chaque année, la mégapole du Sud organise une cinquantaine d’événements portant notamment sur la politique, la diplomatie et la culture. Sur ce dernier point, le festival des arts folkloriques, le festival des marionnettes sur l’eau du Vietnam, la journée de la lecture, le festival des magiciens de rue ou le festival des lumières sont bien connus. Récemment, le festival de l’ao dài a aussi fait son apparition. Pourtant, afin de mieux marquer les esprits ces festivals devraient être encore plus créatifs, affirment les experts.

Pour Trân Ngoc Giàu, artiste populaire et président de l’Association des arts du spectacle de Hô Chi Minh-Ville, afin de stimuler le tourisme local, les spécialités artistiques et les spectacles théâtraux devraient figurer dans la variété de divertissements culturels et traditionnels de la ville afin diversifier la palette culturelle du public. Pour que tout ça s’enracine durablement, la municipalité se doit de construire des scènes de spectacles d’envergure ainsi que des produits artistiques et spectaculaires à long terme.

Ces investissements contribueront à immortaliser les spécialités culturelles et artistiques du Vietnam en général et de la ville en particulier, notamment les arts théâtraux traditionnels tels que le cai luong (théâtre rénové), le hat bôi (théâtre basé sur les gestes) et le don ca tài tu (chants des amateurs) en dehors du théâtre dramatique et autres arts du spectacle contemporains.

Défis à relever 

Vo Trong Nam, directeur adjoint du Service municipal de la culture et des sports, a convenu que les contributions artistiques de la ville ont été inestimables au cours des années. Pourtant, il a recommandé de prendre en compte des activités de spectacles de manière intégrale pour donner un coup de pouce et faire émerger des nouveautés. C’est de cette manière que se consolidera l’identité culturelle de la ville. Selon le directeur, c’est un grand défi pour les organismes concernés.

À l’heure actuelle, le Service de la culture et des sports de Hô Chi Minh-Ville cherche à améliorer la qualité et la taille des festivals et événements traditionnels. Il souhaite que ces événements festifs soient annuels, caractérisés et identifiés par les empreintes d’une ville où se croisent convergence, échanges et quintessence culturelle de différentes régions du pays.

Texte et photo: Truong Giang/CVN