Đỗ Hữu Vị, premier aviateur vietnamien, donne son nom à une place de Paris 
30/06/2022 16:18
La mairie de Paris vient d’attribuer le nom de Đỗ Hữu Vị, militaire et premier aviateur originaire du Vietnam, à une place située à l'intersection entre l'avenue de Versailles et le quai Louis Blériot, dans le 16e arrondissement de la capitale française.

>>Le Vietnam offre la Carte géographique du grand An Nam à la Maison de l'histoire européenne
>>Il était une fois un lycée appelé Pétrus Ky
>>Le Vietnam il y a 150 ans vu par un médecin militaire français

Des proches de la famille de Đỗ Hữu Vị et le major Grégory Debruyne(2e à gauche), assistant de l’attaché de défense de l’ambassade de France de Hanoï.
Photo : Hoàng Lan/CVN

Lors d’une soirée d’été à Hanoï, des proches de la famille de Đỗ Hữu Vị, premier aviateur vietnamien (1883-1916), attendaient avec impatience la cérémonie d’inauguration de la plaque portant le nom de leur ancêtre, sur une place se trouvant dans le 16e arrondissement de Paris.

Pham Thanh Tri, un descendant de la 4e génération de la famille de Đỗ Hữu Vị, a invité le major Grégory Debruyne, assistant de l’attaché de défense de l’ambassade de France de Hanoï, pour regarder ensemble les images transmises par des proches de sa famille qui étaient sur place lors de la cérémonie organisée par la mairie de Paris.

Notre famille est tellement fière de cette dénomination de la place Đỗ Hữu Vị à Paris, a confié avec joie Pham Thanh Tri, 63 ans, docteur en mathématiques.   

Đỗ Hữu Vị (1883-1916).
Photo : Archives/CVN
La cérémonie d’inauguration de la dénomination de la place "Đỗ Hữu Vị" a été organisée le 29 juin par la mairie de Paris, en présence de l'adjointe à la maire de Paris, Laurence Patrice, du maire du 16e arrondissement, Francis Szpiner, de représentants de l'ambassade du Vietnam en France, de nombreux proches de la famille de Đỗ Hữu Vị, de fonctionnaires et d'habitants du quartier.

Đỗ Hữu Vị est né le 17 février 1883 dans le Nam Bô (ancienne Cochinchine française). Issu d’une famille de notables, il est envoyé en France pour étudier. En octobre 1904, il intègre l’école spéciale militaire de Saint-Cyr. Incorporé à la Légion étrangère, il participe aux campagnes d’Afrique du Nord.

Son détachement au service de l’aviation lui donne l’occasion de passer son brevet de pilote militaire en 1911. Il réalisera la première liaison Casablanca-Marrakech.

En 1912, une mission de reconnaissance au Maroc lui permet de venir en appui aux soldats au sol par sa capacité à transmettre rapidement les informations.

Au début de 1914, il retourne en Indochine pour faire des essais d’hydravions sur le Mékong. La Première Guerre mondiale ayant éclaté, il rejoint ses camarades de combat en France et participe alors à de nombreux vols de reconnaissance.

Cérémonie d’inauguration de la plaque portant le nom de Đỗ Hữu Vị, militaire et premier aviateur originaire du Vietnam, sur une place se trouvant dans le 16e arrondissement de Paris.
Photo : Thu Hà Nguyên/VNA/CVN

En avril 1915, son appareil est pris dans une bourrasque et s’écrase. Transporté au Val-de-Grâce, Đỗ Hữu Vị reste neuf jours dans le coma, bras, mâchoire et crâne fracturés. Ne pouvant plus piloter, il devient observateur aérien, puis retourne à l’infanterie. Il prend le commandement de la 7e compagnie dans la Légion étrangère. Il est tué à la bataille de la Somme le 9 juillet 1916.

Le militaire d'origine vietnamienne a été enterré dans la Somme, près de Dompierre. Là, son épitaphe : "Capitaine-aviateur Đỗ Hữu, Mort au champ d’honneur, Pour son pays d’Annam, Pour sa patrie, la France", rappela ses propos : "Je suis Français et Annamite en même temps, je dois faire doublement mon devoir".

Hoàng Lan/CVN