Engouement pour les gâteaux de lune faits maison
21/09/2021 00:00
Les gâteaux de lune faits maison sont de plus en plus appréciés au Vietnam, d’autant plus en cette période de distanciation sociale. Ainsi, les ingrédients et garnitures au service de leur préparation abondent sur les plateformes d’e-commerce.

>>Gâteaux de lune : entre tradition et modernité
>>Gâteaux de lune de nouvelle génération
>>Les gâteaux de lune faits maison dans l’air du temps

Gâteaux de lune faits maison.
Ce samedi soir, après le dîner, Thu Hà ne regarde pas la télé avec sa famille comme d’habitude.

Cette fonctionnaire reste à la cuisine pour préparer la farce des gâteaux de lune qu’elle va confectionner officiellement demain matin. "Je veux économiser du temps pour demain", explique-t-elle.

Et demain, comme chaque année, elle sortira du four des gourmandises traditionnelles toutes dorées, qui se dévoreront en trois bouchées pour son plus grand plaisir.

"Ma femme aime bien faire la cuisine. Chaque année à l’occasion de la Fête de la mi-automne, elle produit elle-même des gâteaux de lune pour notre famille. Leur saveur et leur qualité n’ont rien à envier à celles vendues par les pâtisseries. Nos enfants en sont particulièrement friands", sourit son mari.

Ces dernières années, la consommation des bánh nuong (gâteau de lune cuit au four) et des bánh deo (gâteau de lune au riz gluant sucré) faits maison est devenue une nouvelle habitude des Vietnamiens.

Cette année, pandémie de COVID-19 oblige, les gens restent chez eux et la tendance du "fait maison" s’accentue encore davantage. En effet, plutôt que d’acheter ces fameux gâteaux de lune produits par les pâtisseries, les Vietnamiens préfèrent de plus en plus en confectionner en famille.

"Depuis quelques années, j’achète souvent les ingrédients au marché pour mettre la main à la pâte moi-même. Cette année, en raison des restrictions de déplacement, j’en ai acquis en ligne", informe Thu Hà.

Faire ses propres gâteaux de lune

Les commerçants ont d’ailleurs bien senti la tendance, eux qui ont mis sur le marché des sachets de garnitures et d’ingrédients prêts à l’emploi. Les consommateurs y répondent très favorablement, comme l’explique Tuân, propriétaire d’un magasin dans l’arrondissement de Hà Dông : "Le nombre de commandes des ingrédients et farces déjà préparées sur la plateforme électronique de notre boutique a augmenté de plus de 50% par rapport à l’année dernière"

Mme Nhu, propriétaire d’une épicerie dans la rue Chùa Bôc, arrondissement de Dông Da, fait savoir qu’elle vend chaque jour environ 20 paquets d’ingrédients, chacun comprenant de la farine de riz, du sirop de sucre, des jaunes d’œufs salés, de la purée de haricot mungo… Elle propose à ses clients différentes sortes de contenus pour 5, 10 ou 20 gâteaux, à un prix très raisonnable, compris entre 100.000 et 500.000 dôngs le paquet.

Cette année, c’est la première fois que M. Duong, vivant dans l’arrondissement de Tây Hô, s’essaie à confectionner le fameux bánh trung thu et il est content de voir que c’est aujourd’hui très facile. "L’achat d’un ensemble d’ingrédients est très pratique. De plus, le magasin me fournit aussi une instruction grâce à laquelle je prépare facilement et avec succès mes gâteaux de lune", se réjouit-il.

Thiên Ly, habitante de l’arrondissement de Thanh Xuân, a de son côté acheté sur Internet les ingrédients et les moules pour faire ces pâtisseries traditionnelles. "Cela me permet d’économiser du temps et de l’argent", remarque-t-elle.

Faire profiter son entourage

Les ingrédients et garnitures au service de la préparation des gâteaux de lune faits maison abondent sur les plateformes d’e-commerce. 

À côté de ces amateurs de "fait maison", il y a aussi des "professionnels" qui trouvent dans la confection des gâteaux de lune un revenu d’appoint, surtout en ces temps difficiles.

C’est le cas de Minh Hiên, habitante de l’arrondissement de Ba Dinh. Pendant ses temps libres, elle aime les produire pour en faire profiter sa famille, mais aussi pour les vendre. Ainsi, depuis plusieurs années, elle prépare à cette occasion environ 200 bánh nuong et bánh deo traditionnels.

"Comme vous le savez, leurs garnitures contiennent soient le haricot mungo soit cinq noix écrasées (+thâp câm+) avec +lap cheong+ ou saucisse chinoise et feuilles de citron”, explique-t-elle.

Les étapes de confection demandent du temps, de la patience et de la minutie, ce qui rend Mme Hiên fière du résultat.

Normalement, pour écouler ses pâtisseries, elle peut compter sur les sites d’e-commerce populaires comme Shoppee et Lazada. Mais cette année, en raison des restrictions de déplacement liées à la crise sanitaire, Mme Hiên ne pourra pas vendre autant de gourmandises traditionnelles qu’avant. Ainsi, elle a décidé de limiter sa production et de ne faire profiter de ses talents de cuisinière que son entourage.  

La Fête de la mi-automne 2021 sera plus que jamais centrée sur la famille et l’on dégustera à coup sûr de très bons gâteaux faits maison.

Texte et photos : My Anh/CVN