Espagne : le Barça battu par le Rayo de Falcao, le Real accroché par Osasuna
28/10/2021 17:07
Trois jours après le clasico perdu 2-1 à domicile face au Real Madrid, le FC Barcelone s'est incliné 1-0 chez le Rayo Vallecano de Radamel Falcao mercredi 27 octobre pour la 11e journée de Liga, tandis que le Real Madrid est repassé leader provisoire après son nul 0-0 contre Osasuna.

>>Espagne : le Real toujours roi du clasico à Barcelone
>>Espagne : de Piqué et Benzema à Fati et Camavinga, un clasico intergénérationnel

Le milieu de terrain de Barcelone, Gavi, après la défaite (1-0) face au Rayo Vallecano en Liga, le 27 octobre à Madrid.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le "Tigre" rugit toujours ! Le Colombien Radamel Falcao (35 ans) a puni le Barça, apathique et jamais au niveau sur le terrain du promu de la banlieue madrilène, et qui enchaîne une deuxième défaite consécutive, la quatrième en six matches.

Bousculés dès l'entame, les Catalans ont été surpris à la demi-heure de jeu par l'increvable Colombien : arrivé cet été, Falcao a été lancé en profondeur à la demi-heure de jeu par Oscar Trejo, qui a chipé un ballon dans les pieds du capitaine blaugrana Sergio Busquets au milieu du terrain.

Il a ensuite effacé Gerard Piqué et a accroché le poteau gauche de Marc-André ter Stegen du pied gauche, son 4e but de la saison au Rayo. L'ancien attaquant de Monaco a même eu droit à une ovation à sa sortie à la 76e minute avec le maillot déchiré par l'effort, remplacé par Randy Nteka.

Depay manque un penalty 

Les Catalans ont eu le ballon de l'égalisation, quand Memphis Depay a provoqué un penalty à la 72e après un accrochage dans la surface avec le passeur décisif, Oscar Trejo... mais le Néerlandais a vu sa frappe stoppée par le gardien macédonien du Rayo Stole Dimitrievski.

Une soirée à oublier pour les Catalans, amorphes d'entrée de jeu. Dès la 3e minute, Ter Stegen a même failli être surpris par un lob lointain.

"(Sergio) Agüero a toujours été un buteur, Memphis (Depay), cela fait des années qu'il marque 15-20 buts par saison... Ce n'est pas l'attitude, ce n'est pas le jeu... C'est un problème de ne pas marquer de buts", a pointé Koeman après le match.

Le Barça n'a jamais gagné à l'extérieur cette saison, et n'a même plus marqué loin du Camp Nou depuis août.

Distancé en Liga (9e), le Barça aura besoin de trouver un second souffle samedi 30 octobre contre Alavés pour la 12e journée, avant de retrouver la Ligue des champions à Kiev... une compétition où les Catalans sont aussi au bord de l'élimination.

Le Real repasse leader 

L'avant-centre du Real Karim, Benzema contre Osasuna, le 27 octobre au stade Santiago-Bernabeu de Madrid.
Photo : AFP/VNA/CVN

De son côté, le Real Madrid a été accroché 0-0 par la surprenante Osasuna en soirée. Malgré une domination incontestable, une possession de balle écrasante et des frappes à foison, les hommes de Carlo Ancelotti n'ont jamais réussi à percer la muraille navarraise.

Pourtant, les Madrilènes ont eu leurs chances, à l'image de cette jolie combinaison entre Toni Kroos et Karim Benzema dans la surface adverse (53e), avant que la frappe du Français ne s'envole, ou encore cette frappe de Vinicius, seul face au gardien, détournée par miracle par le portier Sergio Herrera (73e).

Séduisante depuis le début de saison, Osasuna est arrivée au Santiago-Bernabeu avec un bilan parfait à l'extérieur (4 victoires en 4 matches). Même si son jeu à consisté à protéger sa cage durant 90 minutes mercredi 27 octobre , la formation navarraise, actuelle 6e du classement, a eu une belle occasion en contre peu avant l'heure de jeu, quand Jon Moncayola a accroché le poteau gauche de Thibaut Courtois (50e).

Avec ce point, le Real repasse provisoirement leader (21 points) à la différence de buts, avant le match de la Real Sociedad jeudi 28 octobre (19h00, 17h00 GMT) face au Celta Vigo.

AFP/VNA/CVN