Festival international du film d’amour de Wallonie-Bruxelles à Hanoï
19/05/2022 16:26
Le 5e Festival international du film d’amour de Wallonie-Bruxelles au Vietnam, organisé par la Délégation générale Wallonie-Bruxelles au Vietnam, en collaboration avec l’Association ASBL Ciné-Loisirs, a lieu du 18 au 22 mai à Hanoï.

>>Le Vietnam participe à une Semaine du film francophone au Chili
>>Un documentaire revient sur les contributions scientifiques d’Alexandre Yersin
>>Lancement de la 3e édition du concours de court-métrage numérique 

Affiche du film "Young Ahmed" (Le jeune Ahmed).
Photo : WB/CVN
Cinq films d’auteur récents déclinant les liens familiaux, de la maternité, de la passion amoureuse ou encore de l’amour religieux sous différents angles de vue sont à l’affiche au Studio national du film documentaire et scientifique du Vietnam à 465 rue Hoàng Hoa Thám, Hanoï, du 18 au 22 mai.

Il s’agit de Duelles d’Olivier Masset-Depasse, Le jeune Ahmed de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne, Poissonsexe d’Olivier Babinet et David Elkaïm, La Forêt de mon père de Vero Cratzborn, Rien à foutre d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre. 

Ces œuvres sont hautement appréciées par les professionnels, la presse et le public en Belgique et dans d’autres pays. Elles ont obtenu bon nombre de nominations et de prix lors de Festivals prestigieux dans le monde.

Duelles a notamment remporté neuf récompenses lors de la cérémonie des Magritte du cinéma 2020 dont celle du "Meilleur film", du "Meilleur réalisateur" et de la "Meilleure actrice". Le film Le jeune Ahmed a, quant à lui, empoché les prix de la "Meilleure actrice" dans un second rôle et du "Meilleur espoir masculin" lors de la cérémonie des Magritte 2020. Poissonsexe a reçu la mention spéciale au Festival international du film indépendant de Bordeaux 2019. Tous ces films sont projetés en version originale sous-titrée en vietnamien. L’entrée est libre.

Cette manifestation culturelle est devenue un rendez-vous pour les cinéphiles à Hanoï après une année d’absence, en raison de la pandémie de COVID-19.        
             
Thuy Hà/CVN