Tuyên Quang
Hàm Yên préserve et valorise le tissage de brocart
06/09/2020 11:30
À Hàm Yên, un district de la province montagneuse de Tuyên Quang, au Nord, le tissage de brocart se développe actuellement, contribuant à créer des emplois pour les travailleurs locaux, améliorer les revenus des habitants et préserver les valeurs culturelles traditionnelles des ethnies minoritaires.

>>À la découverte du tissage de brocart des Cham à My Nghiêp
>>Les femmes Pà Then préservent le tissage traditionnel

Le tissage de brocart contribue à préserver les valeurs culturelles traditionnelles des ethnies minoritaires.

L’atelier Manh Binh de la famille de Luc Thi Binh a créé des emplois pour 10 à 15 travailleurs locaux, essentiellement des ethnies Tày, Dao et H’mông, avec un salaire moyen de 3,5-4 millions de dôngs/mois.

Ses principaux produits sont des couvres-seins des Dao, des jupes, chapeaux, écharpes et jambières des H’mông… Ils sont présents dans les zones touristiques, lors des foires dans des communes peuplées de nombreuses minorités ethniques à Tuyên Quang et dans certaines autres provinces voisines comme Hà Giang, Yên Bái, Cao Bang, Thái Nguyên... Ils sont également exportés vers la Chine.

"Nous coopérons avec des organismes compétents pour mettre en œuvre des mesures visant à développer des services commerciaux, dont la vente de produits tissés en brocart. Nous avons mené des campagnes d’information et de sensibilisation auprès des habitants, notamment des ethnies minoritaires, à la préservation et la valorisation de cet artisanat ainsi qu’aux innovations techniques en vue d’améliorer la productivité et la qualité des produits", informe Vu Ngoc Lâm, chef du Bureau de la culture et de l’information de Hàm Yên. 

"Le district a ouvert des boutiques de souvenirs en brocart et de produits artisanaux afin de développer davantage ce métier et fabriquer des articles de haute qualité au service du développement touristique, de l’enrichissement de l’identité culturelle traditionnelle des ethnies minoritaires de Hàm Yên", ajoute-t-il.


Texte et photos : Quang Ðán/DTMN/CVN