COVID-19
Hanoï assure l'approvisionnement en biens de première nécessité
04/08/2021 16:43
Ces derrniers jours, à Hanoï, plusieurs marchés de gros, marchés traditionels et autres supermarchés ont dû suspendre leurs activités, en lien avec une vingtaine de cas de COVID-19. La ville a pris de nombreuses mesures susceptibles d'assurer l'approvisionnement de marchandises et produits alimentaires.

>>COVID-19 : 26 cas supplémentaires détectés à Hanoï jeudi matin 29 juillet
>>Hanoï commence 15 jours de distanciation sociale
>>COVID-19 : préparer des plans pour parer à toute éventualité
>>Hanoï s’efforce de retracer et de localiser de nouveaux foyers épidémiques

Le marché de Long Biên, à Hanoï a suspendu ses activités, en lien avec un cas de COVID-19.
Photo : VNA/CVN

La décision a provoqué de nombreuses perturbations dans la distribution des marchandises. Les autorités de Hanoï et les distributeurs ont ainsi dû mettre en œuvre de nombreuses solutions pour remédier à cette situation.

Lundi 2 août, les habitants des quartiers de Phuc Tân et Chuong Duong (arrondissement de Hoàn Kiêm) ont déclaré qu'ils avaient des difficultés à acheter des aliments frais dans les marchés près de leurs maisons. Dans cette zone, le marché Thanh Hà (quartier de Dông Xuân) a fermé ses portes, les commerçants de fruits de mer du marché Long Biên (quartier de Phuc Xa) ont suspendu leurs activités et le marché Vong Hà (quartier de Chuong Duong) compte quant à lui un cas d'infection au COVID-19... Le président du Comité populaire du quartier de Phuc Tân, Trân Xuân Hà, a fait savoir qu’en mettant en œuvre la directive 17 du président du Comité populaire de Hanoï (sur la distanciation sociale), les autorités locales ont ainsi suspendu les activités de petits marchés populaires dans la localité. Seule une quarantaine de magasins d’aliments essentiels sont autorisés à ouvrir leurs portes.

Les habitants d’autres quartiers de Hanoï sont dans la même situation. Ces derniers jours, nombreux sont les marchés de gros, marchés populaires et supermarchés de la capitale qui ont dû temporairement fermer en raison de cas d’infection au COVID-19. Il s'agit notamment du marché de gros de Minh Khai (arrondissement de Bac Tu Liêm), du marché de gros du Sud (quartier Hoàng Van Thu, arrondissement de Hoàng Mai), des commerçants de fruits de mer du marché Long Biên (arrondissement de Ba Dinh), du marché Phùng Khoang (arrondissement de Nam Tu Liêm), du marché Dông Xa (arrondissement de Câu Giây) ou encore du supermarché Co.op Mart Hà Dông (arrondissement de Hà Dông). Le 2 août, huit supermarchés de la chaîne VinMart ainsi que huit VinMart + ont également dû suspendre temporairement leurs activités car le fournisseur de bœuf de ces supermarchés, la Sarl. d’approvisionnement d’aliments Thanh Nga, a détecté de nombreux cas infectés au COVID-19 au sein de sa compagnie.

Des prix en hausse

Comptant notamment des difficultés dans le transport des marchandises et craignant la propagation de l'épidémie de COVID-19, de nombreux commerçants ont décidé d’arrêter leur commerce. La faible offre a ainsi fait augmenter le prix de nombreux aliments à Hanoï, en particulier dans les quartiers où les marchés populaires et supermarchés sont fermés. A la suite d’une enquête menée sur de nombreux marchés à Hanoï, le prix de plusieurs marchandises a en effet connu une nette augmentation. A titre informatif, si le prix du porc et du bœuf est resté stable, celui des fruits de mer tels que la crevette et le calmar a augmenté de 30.000 à 50.000 VND/kg ; les courgettes sont passées de 13.000 dôngs à 25.000 dôngs/kg ; les œufs sont passés de 25.000 dôngs à 50.000 dôngs/10 unités...

Mme Trân Thu Hà, propriétaire du magasin Zaha (arrondissement de Long Biên) a déclaré : “Le prix de nombreux articles a augmenté en raison de la montée des coûts d'expédition et de la baisse du nombre de fournisseurs des provinces. Les transporteurs augmentent leurs frais d’expédition car il leur faut ajouter les dépenses de tests de dépistage des chauffeurs. Actuellement, seuls les prix des légumes, viande de porc et de bœuf des fournisseurs situés en banlieue de Hanoï restent stables. Cependant, les articles tels que les nouilles instantanées et l'huile commencent à s'épuiser car les fournisseurs ne peuvent pas les livrer.”

Dans les supermarchés qui restent ouverts, les marchandises sont abondantes et répondent pleinement aux besoins des consommateurs.
Photo : VNA/CVN

Cependant, dans les supermarchés qui restent ouverts, les marchandises sont abondantes et répondent pleinement aux besoins des consommateurs. Les prix des articles vendus en supermarchés restent également stables. Dans les supermarchés Big C, VinMart et BRG, le prix des légumes est resté stable : la courgette se vend à 14.300 dôngs/kg, le chou blanc à 14.000 dôngs/kg, le chou vert à 15.000 VND/ kg, le haricot vert à 25.900 VND/kg, les œufs de poule de 25.000 à 30.000 dôngs/10 unités... De plus, les supermarchés procèdent également à la vente en ligne. Au cours de la première semaine de mise en œuvre de la distanciation sociale, le nombre de commandes en ligne dans les supermarchés a augmenté de deux à cinq fois par rapport aux jours précédents.

Solutions d'approvisionnement

Selon le Service de l'industrie et du commerce de Hanoï, la ville assure toujours l'approvisionnement en marchandises. Ledit service a publié un document pour guider les marchés, les supermarchés et les magasins d'alimentation à mettre en œuvre des mesures de gestion et de blocage face à une potentielle situation de fermeture temporaire en raison d'un cas d'infection au COVID-19, garantissant ainsi rapidement une sécurité optimale pour reprendre les activités dès que possible. Dans les zones où les marchés populaires et supermarchés ont dû fermer, les autorités locales ont fait en sorte que les habitants aient d’autres endroits pour acheter des aliments essentiels. Comme dans le quartier du marché de Phùng Khoang, après sa fermeture au soir du 31 juillet en raison de l’apparition d'un cas d’infection au COVID-19, le Comité populaire du quartier de Trung Van (arrondissement de Nam Tu Liêm) a informé les locaux d’aller acheter leurs aliments essentiels au marché Trung Van ainsi qu’au centre commercial de Trung Van.

Les supermarchés doivent prendre très sérieusement les mesures de prévention et de lutte anti-épidémique.
Photo : VNA/CVN

Un représentant de la compagnie par actions de services et de commerce Vincommerce, des chaînes de supermarchés VinMart et VinMart +, a déclaré que les 16 supermarchés et magasins concernés de ce réseau se sont activement coordonnés avec les autorités sanitaires locales pour identifier les personnes qui sont entrées en contact avec les cas d’infection, exécuter la mise en quarantaine médicale, nettoyer et désinfecter le lieu et prendre des mesures de prévention et de contrôle épidémique sous la direction des autorités. Alors que ces supermarchés et magasins sont temporairement fermés, près de 1.000 supermarchés et magasins VinMart et VinMart+ à Hanoï vont augmenter leur capacité de service afin de répondre rapidement aux besoins essentiels des consommateurs.

Le directeur général de la Sarl. de vente en détail BRG, Nguyên Thai Dung, a déclaré que les supermarchés prennent très sérieusement les mesures de prévention et de lutte anti-épidémique et mettent à jour les nouvelles directives des autorités pour pouvoir fonctionner normalement. Pour les activités de livraison et de réception des marchandises, les employés et les livreurs doivent rigoureusement respecter la règle des 5K ("Khâu trang" - masque, "Khu khuân" - désinfection, "Khoang cach" - distance, "Không tu tâp" - pas de rassemblement, "Khai bao y tê" - déclaration de l'état de santé). A l’heure actuelle, les supermarchés renforcent leurs réseaux de fournisseurs afin de bien réagir au cas où des employés ou des fournisseurs seraient infectés au COVID-19.

La directrice par intérim du Service de l'industrie et du commerce de Hanoï, Trân Thi Phuong Lan, a déclaré qu'à Hanoï, il y a 459 marchés, 28 centres commerciaux, 123 supermarchés, 1.800 magasins de proximité, 141 chaînes, 2.382 points de vente et plusieurs dizaines de milliers d'épiceries. La ville a examiné et préparé 1.920 emplacements dans les arrondissements et districts pour stocker des marchandises et organiser des points de vente mobiles si nécessaire. Enfin, ledit service a rendu public une liste générale de 8.196 points d'approvisionnement en biens de première nécessité ainsi qu’une liste des marchés de la ville afin que les habitants puissent venir acheter les aliments essentiels et subvenir aux besoins quotidiens de la population.
 
Hoàng Lan/CVN
 
* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental 84/NQ-CP daté du 29 mai 2020 sur les mesures mises en œuvre pour pallier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, à doper le déblocage des investissements publics et à assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.