Hanoïens : Manger et boire à travers l’histoire met la cuisine de la capitale à l’honneur
24/06/2022 20:00
Hanoï est réputée depuis longtemps pour son élégance mais surtout pour sa cuisine. Pour la découvrir, l’œuvre Hanoïens : manger et boire à travers l’histoire de l’auteur Vu Thê Long est un choix idéal.

>>Publication d’un livre sur Hanoï - Ville pour la paix
>>Tirer bien profit des spécialités culinaires de Hanoï
>>Le bún thang ou l’élégance des Hanoïens

L'œuvre "Hanoïens : manger et boire à travers l'histoire" de Vu Thê Long.
Photo : NSHN/CVN

Hanoï séduit les touristes par son charme, son rythme de vie à la fois moderne et traditionnel, mais aussi par ses spécialités culinaires qui laissent souvent une profonde impression aux visiteurs. Il s’agit d’une source d’inspiration infinie pour les artistes et amoureux de la capitale dont Vu Thê Long.

Publié par la Maison d’édition ChiBooks, Nguoi Hà Nôi : Chuyên an, chuyên uông môt thoi ou Hanoïens : manger et boire à travers l’histoire présente aux lecteurs la cuisine, le respect mais aussi l’amour de l’auteur à l’égard de l’art culinaire de la terre millénaire.

Le contenu du livre décrit d’une part de manière détaillée chaque plat et, d’autre part, en se basant sur sa mémoire et ses souvenirs, l’auteur raconte des histoires et anecdotes culinaires intéressantes remontant parfois jusqu’à son enfance. Avec un style simple et clair, le livre offre un regard complet sur certains mets et breuvages d’autrefois et d’aujourd’hui, sentimentalement attachés à de nombreux Hanoïens.

Sous la plume de Vu Thê Long, le thé vert, le café de rue, la bière pression (bia hoi), les bananes, le banh chuôi chiên (gâteau de banane frit), la crème glacée… sont autant de traits culturels intéressants qui font le charme de la capitale. 

L’auteur raconte notamment que lors de ses vieux jours, sa mère vendait du thé glacé (trà đá) devant la maison pour rester au contact des gens. Il y relate également le récit de la grand-mère du Professeur Tô Ngoc Thanh (ex-président de l’Association des lettres et des arts folkloriques du Vietnam) qui mettait des boutons de fleurs de jambosier dans un vase en céramique qu’elle recouvrait pendant de nombreuses années avant de les utiliser pour son thé, ce qui donnait apparemment au breuvage une saveur particulière.

Dans cet ouvrage, M. Long explique également l’origine des ingrédients que les Hanoïens utilisent pour leurs plats quotidiens ou à l’occasion de festivités. Parmi eux, le maïs en provenance des Amériques, les choux-raves, choux, choux fleurs et pommes de terre d’Europe, les gâteaux et pâtisseries de France et les vermicelles de tapioca de Chine, pour ne citer qu’eux.

Hanoïens : manger et boire à travers l’histoire saura laisser une impression durable chez les lecteurs. Au-delà des plats typiques et histoires quotidiennes, on y trouve également une culture, un mode de vie ainsi que les us et coutumes des habitants de Hanoï. 

Texte : My Anh - Hoàng Anh/CVN