Impact du COVID-19 sur l'exportation de produits aquatiques 
06/09/2021 17:49
Les exportations de produits aquatiques du mois d’août ont connu une baisse de 36% par rapport à la même période de l'an dernier, reflétant clairement l'impact de la pandémie de COVID-19 sur le secteur de l’aquaculture, selon l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam.

>>Les États-Unis, toujours le premier débouché du thon du Vietnam
>>Les exportations de produits aquatiques en hausse

Les exportations de produits aquatiques sont en baisse en août.

Après plus d'un mois de mise en œuvre de la réglementation sur la distanciation sociale et la vie au sein de l’entreprise ("travailler, manger et dormir au sein de l’entreprise"), les exportations de produits aquatiques n'ont atteint qu'environ 520 millions d’USD, en baisse de 36% pour la plupart des produits phares.

Selon les résultats de l'enquête de l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), ces dernier mois, de 30% à 40% des entreprises spécialisées dans la transformation de produits aquatiques des provinces du Sud ont pu correctement mettre en œuvre les directives gouvernementales. Les entreprises n’ont ainsi pu compter que sur 40% à 50% maximum de leurs effectifs. Ainsi, la capacité de production des entreprises a été très fortement réduite par rapport à l’année dernière.

Dans bien des cas, la chaîne d'approvisionnement des matériaux a été rompue et les transports ont été chaotiques. De nombreuses entreprises ont perdu des clients en raison du long retard de mise en œuvre, du manque de matériel de production, du retard des procédures d'importation et d'exportation, de l'augmentation des coûts des intrants et des coûts de transport. L'épidémie de COVID-19 est évidemment la cause principale et demeure un fardeau pour la communauté des entreprises aquacoles du Vietnam.

C’est ainsi qu’en août, les exportations de crevettes, pangasius, thons, calmars, poulpes, crabes et autres poissons marins ont toutes diminué de 35 à 40 % par rapport à la même période en 2020. Néanmoins, grâce aux résultats positifs d'exportation des sept premiers mois, les exportations des huit premiers mois cumulés ont encore augmenté d'environ 6%, atteignant 5,5 milliards d’USD.

Parmi les produits s’exportant bien, on retrouve les crevettes dont le chiffre d’affaires a atteint 2,4 milliards d’USD, en hausse de 4%. Les exportations de pangasius ont continué également de croître de 7%, atteignant 980 millions d’USD. Les exportations de thon en huit mois ont aussi augmenté de plus de 10%, à hauteur de 460 millions d’USD. Parallèlement, les exportations de calmars, de poulpes et d'autres poissons (à l'exception du thon et du pangasius) ont légèrement augmenté de 2% et 4% respectivement.

Selon la VASEP, de manière générale, la situation du COVID-19 est toujours tendue dans les provinces du Sud, notamment à Hô Chi Minh-Ville, Dông Nai et Binh Duong. La mise en place de la vaccination pour les travailleurs dans les zones industrielles et les zones franches pour l’exportation est encore limitée et aléatoire. Dans cette situation, les chiffres de septembre risquent d’être encore peu satisfaisants.

Les prévisions de la VASEP concernant les exportations de produits aquatiques en septembre font état d’une nouvelle baisse d'au moins 20%, pour atteindre environ 660 millions d’USD.

Si la plupart des travailleurs des entreprises de transformation des produits aquatiques sont vaccinés, et que les entreprises n'ont pas à produire en suivant la doctrine "manger, travailler et dormir sur place", les exportations au cours des trois derniers mois de l'année pourraient se redresser légèrement et devraient peser 8,5 à 8,6 milliards d’USD (crevettes 3,9 à 4 milliards d’USD, pangasius 1,5 milliard d’USD, fruits de mer, environ 3,1 milliards d’USD).

Texte et photo : Truong Giang/CVN