La culture vietnamienne se reflète dans les maquettes
23/10/2021 09:30
En transformant des pans culturels du pays en maquettes, des jeunes Vietnamiens promeuvent l’art du modélisme mais aussi leur amour pour l’identité nationale. Histoire de deux d’entre eux.

>>"Le monde miniature", une boutique unique au Vietnam
>>Un ingénieur qui voue au Lego une passion solide comme la brique
>>Un jeune hanoïen recrée en miniature le patrimoine architectural du Nord
>>Long "Ducati", de coiffeur à maquettiste de motos
>>Nguyên Van Leo, le modélisme toutes voiles dehors
 

Nguyên Phuc Duc et ses œuvres sur Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Dang Duong/CVN


Épiceries, salons de coiffure, kiosques à journaux, vendeurs ambulants, ateliers de réparation de vélos, théâtres… Des images qui représentent la vie locale de Hô Chi Minh-Ville d’antan et d’aujourd’hui sont reconstituées à travers les maquettes de Nguyên Phuc Duc, 32 ans, habitant dans le 4e arrondissement.

C’est en 2014 que le jeune homme a commencé à créer ces miniatures et à poster leurs photos sur Facebook. Face à l’engouement suscité, il a décidé de continuer l’aventure. Aujourd’hui, après plus de six ans d’activité, Phuc Duc a su se faire un nom dans le secteur des jouets miniatures de Hô Chi Minh-Ville. Une fois la pandémie de COVID-19 passée, il espère que ses créations deviendront des produits touristiques afin que les visiteurs puissent rapporter chez eux un petit coin de sa ville.

"J’ai eu beaucoup de difficultés au début parce que je n’avais pas de spécialisation en architecture. Je n’ai pas non plus étudié quoi que ce soit en rapport avec la menuiserie. J’ai dû m’y prendre à de nombreuses reprises pour arriver au résultat que je voulais. C’est avec persévérance que je suis arrivé là où je suis aujourd’hui !", partage Phuc Duc.  

Sa boutique "Thê gioi tí hon" (Le monde des miniatures) donne régulièrement naissance à des maquettes qui font revivre des souvenirs inoubliables à tous ceux qui aiment Hô Chi Minh-Ville. Outre les maquettes sur le Saïgon d’antan, Phuc Duc a également fabriqué un certain nombre d’objets qui reflètent la vie moderne de la ville. Il tente aussi de montrer de belles images d’autres localités du pays.

"Je les confectionne avec à l’esprit de travailler pour les habitants de Hô Chi Minh-Ville, en essayant de représenter le plus possible la culture de ma ville. Au début, je pensais que les jeunes ne s’intéresseraient pas à ces choses du passé représentées dans les modèles miniatures. Mais quand ces maquettes ont été présentées dans la boutique, ce sont surtout les jeunes qui s’y sont le plus intéressés", raconte-t-il.

Des œuvres en bois sur le Centre
 

Créations de marque Conomi. 
Photo : Quê Anh/CVN


Et voici le pont d’or, devenu aujourd’hui l’un des symboles de la ville de Dà Nang (Centre), sous la forme de miniatures en bois en 2D ou 3D. À travers ces modèles, Nguyên Van Binh, 35 ans et originaire de Hà Nam (Nord), souhaite transmettre son amour pour sa région, notamment Dà Nang, à laquelle il est attaché depuis sept ans.

"Dans les ouvrages culturels et historiques que j’ai réalisés sur Dà Nang, Hôi An (province de Quang Nam, Centre) ou Huê (province de Thua Thiên-Huê, Centre), j’ai fait attention à chaque petit détail pour montrer l’originalité de l’héritage patrimonial, culturel et historique de ces localités", partage Binh, patron de la boutique Conomi. Pour un modèle miniature de sculpture sur bois, toutes les étapes, notamment le choix des matériaux et la conception, sont soigneusement élaborées. La présentation d’œuvres typiques de chaque région sur un produit en bois de 10 à 50 cm demande minutie, créativité et patience afin de créer un produit ressemblant et de qualité.

"Quand les visiteurs viennent à Dà Nang, ils souhaitent contempler le pont d’Or, le pont du Dragon ainsi que le pont du fleuve Hàn. Ces maquettes peuvent  tout à fait faire office de très beau cadeau souvenirs", estime Nguyên Thi Lan Anh, une touriste. En plus d’être très jolies, ces miniatures sont aussi fonctionnelles. En effet, elles sont fabriquées de telle façon qu’elles peuvent contenir des stylos ou toute autre chose utile pour les écoliers, notamment.

D’après Ngô Thi Thanh Thuy, employée de la boutique Conomi, "en plus de la minutie, l’étape d’assemblage est très importante pour réaliser un produit beau et complet comme celui-ci".

Les produits de Binh sont souvent présentés par le Service du tourisme de Dà Nang dans certains événements, dont des séminaires, et conférences sur le tourisme et l’économie de la ville. Ils sont achetés comme souvenirs par les touristes. En plus de Dà Nang, les clients de Conomi viennent également de Hanoï, Nghê An, Huê, Lâm Dông (Centre), et Hô Chi Minh-Ville.
 

Quê Anh/CVN