La filière de la noix de cajou cible 4 milliards d’USD d'exportation en 2021
05/01/2021 11:26
Les exportations de noix de cajou en 2020 rencontrent de nombreuses difficultés en raison de la crise sanitaire mondiale. En 2021, comment se dérouleront la production et l'exportation de noix de cajou et quelles sont les perspectives du marché ? Pham Van Công, président de l’Association de la noix de cajou du Vietnam a accordé une interview au journal Công Thuong (Industrie et Commerce) sur cette question.

>>Noix de cajou : les Pays-Bas vont investir à Binh Phuoc
>>Les exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques en hausse

Transformation de la noix de cajou.
Photo : Truong Giang/CVN

Selon Pham Van Công, président de l’Association de la noix de cajou du Vietnam (VINACAS), en raison de l'épidémie de COVID-19, 2020 est une année de fluctuations non seulement pour la filière de la noix de cajou mais aussi pour l'économie mondiale. La distanciation sociale  empêche les travailleurs et les experts de se rendre dans les usines. En outre, les marchés de consommation sont également touchés de même que les importateurs, supermarchés et torréfacteurs. De grands marchés d'exportation tels qu'Europe, Amérique, Moyen-Orient, Russie, Chine... sont au centre de l'épidémie, c'est pourquoi, bien que la demande de consommation n'ait pas beaucoup changé, le volume des exportations a augmenté mais le prix du produit a diminué de 2 à 3%.

Face à l’épidémie, la VINACAS a aidé les entreprises pour assurer leur production, en assurant le double objectif d'à la fois prévenir les épidémies et maintenir la production et l'exportation. Grâce quoi, en 2020, les entreprises ont pu organiser la production, l'importation et l'exportation selon le plan.

De plus, les accords de libre-échange entre le Vietnam et des pays tels qu’EVFTA, RCEP... sont mis en vigueur, apportant également certains avantages pour la filière. De janvier à fin novembre 2020, 468.744 tonnes de noix de cajou ont été exportées pour 2,9 milliards d’USD. On s'attend à ce que cette année, les exportations de noix de cajou atteignent 500.000 tonnes, soit 3,15 milliards d'USD (+11% en volume mais -0,2% en valeur par rapport à l'objectif fixé).

En 2021, les six premiers mois de l'année seront encore difficiles. Au second semestre 2021, la situation épidémique dans le monde sera probablement maîtrisée, d'où des exportations plus favorables Actuellement, les grandes entreprises ont des commandes pour le premier trimestre 2021. "Nous espérons que 2021 sera une année fructueuse pour la filière", a souligné M. Công.

Le prix de la noix de cajou et des matières premières ne changera pas considérablement en 2021. Une production stable sera favorable aux entreprises de transformation et d'exportation. Par conséquent, en 2021, nous poursuivrons la politique de maintien de la même quantité, d'augmentation de la qualité et d'ajustement des prix.

L'objectif en 2021 est de 4 milliards d’USD d'exportations soit une augmentation de 20% en un an, a conclu le président de la VINACAS.

CPV/VNA/CVN