La mode vietnamienne se met au vert
23/05/2022 13:12
Les consommateurs du monde entier regardent de plus en plus l’impact environnemental de ce qu’ils achètent, forçant les secteurs économiques à s’adapter. Cela concerne bien évidemment la mode qui prend un tournant durable.

>>Quand mode rime avec nature
>>Công Tri et ses efforts pour faire rayonner la mode vietnamienne
>>La mode est sur Tiktok

 

Les consommateurs s'intéressent de plus en plus aux produits "verts". 
Photo : Phuong Anh/VNA/CVN 


Le terme "mode durable" désigne une mode qui prend en compte les différents aspects éthiques et environnementaux, que ce soit lors de la conception, la production ou la consommation des produits.

"Une étude sur l’industrie des chaussures montre que 66% des consommateurs considèrent la durabilité comme un facteur clé dans la décision d’achat des marchandises de luxe", a informé Minli Zhao, vice-présidente de l'industrie de la consommation de matériaux de haute performance pour la région d’Asie-Pacifique du groupe BASF. En tenant compte de cette tendance, les grandes marques ont lancé les collections utilisant des nylons recyclables ou des matériaux naturels biodégradables.

Devant cette tendance, "l’industrie de la mode du Vietnam n’a d’autre choix que d’investir aussi dans son développement durable", a affirmé Nguyên Thi Tuyêt Mai, secrétaire générale adjointe de l’Association du textile et de l’habillement du Vietnam (VITAS).

Pour réaliser cet objectif, VITAS a déployé le projet "Verdir l’industrie du textile et de l’habillement" afin de réformer ce secteur en promouvant le respect de l’environnement dans les instances de gouvernance. Le projet met notamment l’accent sur l’amélioration de la gestion de l’eau et l’utilisation de l’énergie.

Les entreprises vietnamiennes et étrangères ont réussi à étudier et fabriquer les matériaux recyclables, ce qui aidera à consolider la position au Vietnam et aussi à conquérir plus de marchés à international.

 

Lors de la foire "Réseau de production et de consommation durables du secteur du textile et de l'habillement de Hanoï 2021". 
Photo : Phuong Anh/VNA/CVN 


La Société par actions du textile et de l’habillement, de l’investissement et du commerce Thành Công (TCM) a déterminé que la production de la mode "verte" est une tendance évidente et irréversible. "Depuis 2015, la société a fondé un centre de recherche et développement, et a augmenté la qualité des ressources humaines en embauchant les étudiants diplômés de l’Institut polytechnique de Hanoï", a informé Trân Nhu Tùng, son Pdg. Avec ce centre, la société a pu lancer les produits respectueux de l’environnement grâce au recyclage de bouteilles plastiques, de cannes à sucre, du maïs ou d’anciens vêtements. Les résultats sont déjà au rendez-vous : malgré le COVID-19, les produits de l’entreprise se sont bien exportés.

La mode "verte" constitue également une priorité de la société Viêt Thang Jean. "Les consommateurs des marchés comme l’Union européenne, le Japon et les 
États-Unis ont des exigences strictes sur les produits de la mode. Pour répondre à cette demande, Viêt Thang Jean a investi fortement dans la recherche et l’achat de matériaux verts afin de fabriquer des articles éco-responsables et biodégradables à 100%", a souligné le Pdg Pham Van Viêt.

Beaucoup de sociétés présentent dorénavant des tissus naturels. La société par actions Faslink est considéré comme un pionnier en la matière. Faslink a obtenu de bons résultats dans la production des tissus à base de lotus, de café, de bambou, etc. "Ces quatre dernières années, les commandes des produits verts augmentent nettement", a affirmé sa directrice générale Trân Hoàng Phu Xuân. Et d’ajouter qu’en 2021, la société a fourni 8 millions de mètres de tissus qui répondent tous aux critères "verts".

Pourtant, des difficultés existent toujours. Le manque de chercheurs en la matière, le faible lien entre les entreprises et les établissements de formation, le besoin d’investissements importants que les entreprises ne peuvent pas toujours mobiliser, tout cela freine l’éco-compatibilité du secteur. 

Depuis le début de l’année, le chiffre d’affaires à l’exportation du secteur du textile-habillement du Vietnam a atteint 8,8 milliards d'USD, soit une augmentation de 22,5% par rapport à la même période de l’année derrnière. Cette reprise pourrait aider les entreprises à se tourner de manière plus confiante encore vers la fabrication de produits durables.

Vân Anh/CVN