La résilience des Vietnamiens vivant à Vladivostok face au coronavirus
03/07/2021 10:30
Les Vietnamiens vivant en Russie, comme la plupart des gens dans le monde, doivent faire face aux difficultés engendrées par la crise sanitaire. Mais grâce aux mesures de prévention et à une entraide sans faille, ils traversent cette période avec une relative sérénité.

>>Coopération pour assurer la sécurité humaine au milieu du COVID-19
>>Russie : les Vietnamiens de Vladivostok commémorent le Président Hô Chi Minh

Vietnamiens à Vladivostok travaillant dans le domaine des soins esthétiques.
Photo : VNA/CVN

Tous les Vietnamiens résidant en Russie doivent actuellement affronter la crise sanitaire, la communauté de 1.500 Vietnamiens de Vladivostok n’échappe pas à la règle. Mais comme les autres communautés vietnamiennes à l’étranger, elle montre un esprit de solidarité.

La communauté vietnamienne de Vladivostok travaille principalement dans trois domaines : commerce, construction-BTP et services de soins esthétiques.

Une cinquantaine de salons de manucure, de coiffure et spa dans cette ville appartiennent à des Vietnamiens. Dans la période actuelle, le secteur des soins esthétiques est l’un des plus gravement touchés par la crise sanitaire. Les revenus chutent alors qu’il faut toujours payer certains frais, comme la location des boutiques, les salaires des employés... Quand la pandémie recule et les autorités locales permettent la réouverture des boutiques, les difficultés demeurent.

Le port du masque est une des mesures les plus efficaces de lutte anti-COVID-19.
Photo : VNA/CVN

Les salons d’esthétique des Vietnamiens de Vladivostok comme les salons de manucure et de coiffure sont déterminés à respecter les règles sanitaires fixées par les autorités locales, à fournir gratuitement des masques, du gel désinfectant à la clientèle et à mesurer la température corporelle.

Perfectionner les services

Les salons comptent aussi professionnaliser leurs services, moderniser leurs équipements, élaborer de meilleures formations pour les employés et, surtout, rassurer les clients en matière de la sécurité sanitaire.

Nguyên Van Dat, qui vit en Russie depuis une vingtaine d’années, est patron à Vladivostok d’une chaîne de trois salons de beauté dénommée Vanil : "Comme on a décidé de vivre longtemps en Russie, on respecte toujours les lois du pays et les règles décrétées par les autorités. Nous sommes déterminés à lutter contre la pandémie le mieux possible, pour répondre à la demande des autorités mais aussi pour protéger notre santé".

Comptant une vingtaine d’employés et une centaine de clients chaque jour, la chaîne n’a enregistré aucun cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie. "90% de nos clients sont locaux. Certains n’ont pas accepté de porter le masque dans les salons. Nous avons dû leur expliquer et quand ils ont compris, ils ont respecté les règles, ajoute Van Dat. Si un nombre du personnel est atteint par le coronavirus, le salon doit être fermé pendant au moins 14 jours. Il faut payer les employés, même pendant les jours de fermeture. C’est un grand problème si l’on doit interrompre nos activités".

Nguyên Anh Nam vit à Vladivostok depuis plus dix ans : "À l’heure actuelle, la professionnalisation est une tendance indispensable. Outre les prix abordables, les services proposés doivent être mieux présentés aux clients", commente-t-il.

Anh Nam, Van Dat et les autres membres de la communauté vietnamienne sont toujours en contact avec le Réseau des Vietnamiens en Russie anti-COVID-19, fondé en avril 2020 par l’ambassade du Vietnam en Russie. Il s’agit d’une initiative permettant de créer des liens entre l’institution représentante du Vietnam et la communauté dans le cadre du soutien aux Vietnamiens dans la lutte anti-COVID-19.

Comptant cinq équipes de mission, ledit réseau comprend des cadres de l’ambassade et des médecins vivant en Russie ainsi qu’au Vietnam. Depuis un an, il aide les Vietnamiens en Russie à affronter les difficultés engendrées par la pandémie. En tissant des liens entre les Vietnamiens de différentes régions en Russie, de Moscou à St. Pétersbourg, Kazan, en passant par Voronej, il a aidé beaucoup d’individus et de familles en difficulté.

Comme les autres communautés vietnamiennes ailleurs dans le monde, celle de Russie fait preuve d’une excellente adaptation face à la crise sanitaire, autant grâce à la solidarité entre ses membres qu’au strict respect des règles de prévention édictées par les autorités du pays d’accueil.
 
Mai Quynh/CVN