Le colombo
09/03/2019 09:37
Le colombo a pour noms botaniques Jateorhiza palmata et Jateorhiza columba et nom vietnamien cây rễ phòng kỷ.

>>Le henné
>>Le san qi
>>Le chaparral

Le colombo.
Photo: Archives/CVN

Originaire des forêts pluvieuses de l’Afrique de l’Est, il pousse également dans d’autres régions tropicales. C’est une plante grimpante à racine vivace, pouvant atteindre 15 m de hauteur, à larges feuilles palmées, à petites fleurs vert grisâtre et à fruits charnus.

Parties utilisées

Écorce, racines. Les racines sont déterrées à la saison sèche puis séchées.

Usages médicinaux

Extrêmement amer, le colombo est un remède très efficace dans les troubles digestifs liés au ralentissement des fonctions digestives. Il facilite la digestion, favorise la production des sucs gastriques et stimule l’appétit. Il convient particulièrement bien dans les cas de perte d’appétit et d’anorexie.

La plante accroît l’acidité gastrique (hostile aux germes) et prévient les maladies de l’appareil digestif. Il améliore l’absorption des aliments. C’est un remède efficace contre les maladies chroniques comme la dysenterie.

L’amertume du colombo vient de ses principes amers et des alcaloïdes. La palmatine est un stimulant de l’appareil urinaire. La jatheorhizine est sédative et antimycosique, les deux constituants réduisant l’hypertension.

Espèce voisine

Le colombo a de nombreux points communs avec la gentiane jaune (Gentiane lutea) bien qu’il doive son amertume à une gamme de constituants très différents.

Attention

À éviter pendant la grossesse.

Dr Doàn Van Tân/CVN