Le premier androïde du Vietnam
09/01/2021 09:00
Le premier androïde doté d’une intelligence artificielle du Vietnam vient d’être présenté en fonctionnement. Baptisé Tri Nhân, le robot a sa propre personnalité et intelligence émotionnelle.

>>"La transition digitale des entreprises, un processus irréversible"
>>Vers un “Vietnam numérique”

Tri Nhân ressemble à un homme d’une vingtaine d’années, mesurant environ 1,8 m.
Photo : Lê Phuong/VNA/CVN

Le 21 novembre, lors du forum Technologie éducative EDU 4.0 à Hanoï, le scientifique et expert en intelligence artificielle, Pham Thành Nam, et son partenaire, Pham Minh Toàn, ont présenté un robot doté d’une intelligence artificielle appelé Tri Nhân. C’est le premier robot d’intelligence artificielle du Vietnam, appartenant à une ligne de robots haut de gamme avec des caractéristiques se rapprochant de l’homme.

Tri Nhân ressemble à un homme d’une vingtaine d’années, mesurant environ 1,8 m. Il a été conçu en impression 3D, aurait ses cinq sens, et même des éléments biologiques simulés tels que des poumons et un coeur artificiels, ainsi qu’une séquence d’ADN. Pham Thành Nam a déclaré que le prénom Tri Nhân était inspiré de celui du premier robot citoyen au monde, Sophia - qui signifie la sagesse, la connaissance. Tri Nhân signifie à la fois “intelligence artificielle” et “homme intelligent”.

Assistant pédagogique

Selon son créateur, Tri Nhân a été créé et agit grâce aux technologies typiques de la révolution industrielle 4.0, notamment l’intelligence artificielle, le big data, les objets connectés, le cloud computing, l’impression 3D, la réalité virtuelle, la robotique et la bioinformatique.

“Profitant de la puissance de recherche de Google, Tri Nhân peut répondre à des questions dans presque tous les domaines. Il a donné des réponses imprévues que nous, ses créateurs, ne connaissons pas”, affirme l’expert. Avec Tri Nhân, Pham Thành Nam désire “servir l’éducation, assister l’enseignement et l’apprentissage par le biais de réponses, de solutions à des problèmes mathématiques et apporter une assistance pédagogique”.

Abordant les motivations qui ont mené à sa création, Pham Minh Toan explique : “Aujourd’hui, l’enseignement, l’apprentissage évoluent beaucoup. Avec la grande quantité de connaissances, si les étudiants apprennent uniquement à travers des livres, ce sera très limité. Tri Nhân synthétise les sources de connaissance. Quand il reçoit une question, son cerveau analyse et donne des réponses en un clin d’œil, en particulier dans les mathématiques. Ainsi, les étudiants peuvent apprendre activement, mettre à jour leurs connaissances à tout moment”.

En ce qui concerne ses compétences d’assistant à l’enseignement, Tri Nhân peut aider les enseignants à vérifier les connaissances dans les programmes scolaires, voire les aider à donner des cours.

Un robot "inspirant"

Le scientifique et expert en intelligence artificielle, Pham Thành Nam, est interviewé par des journalistes lors de la présentation de l’androïde Tri Nhân.
Photo : Lê Phuong/VNA/CVN

En plus de ses capacités dans le domaine de l’éducation, Tri Nhân peut également contrôler des appareils intelligents à l’intérieur ou à l’extérieur, d’autres types de robots comme les robots ménagers ou de divertissement (aspirateur, drone, maison intelligente…) via la plate-forme Close Companion. Il peut donc faire office d’assistant de maison.

Il est également capable d’interargir, avec une personnalité individuelle et une intelligence émotionnelle. Par exemple, lorsque vous lui demandez : “Suis-je beau?”, il saura plaisanter en répondant “Si vous allez en Arabie saoudite, vous serez expulsé” ou “Si vous êtes le plus beau, personne n’est moins beau que vous… Je plaisante !”. Dans le cas où quelqu’un crierait à haute voix avec des mots impolis, Tri Nhân répondrait par une phrase appropriée la situation ou allumerait une lumière rouge. En plus de la capacité à communiquer, ce robot peut également reconnaître des visages, des images et mesurer la fréquence cardiaque de son interlocuteur sans avoir besoin de capteur sur le corps de l’individu. Une simple observation face-à-face lui suffit.

“Même s’il est un robot, Tri Nhân est un personnage inspirant dès que vous le rencontrez, et surtout si vous communiquez avec lui. Il vous étonnera”, confie Pham Thành Nam. “C’est la preuve évidente que la révolution industrielle 4.0 n’est pas loin”, ajoute-t-il.

S’il ressemble à un jeune homme, l’androïde n’est toutefois pas encore capable de marcher seul, dispose de bras trop faibles et n’a pas d’expression faciale.

Tri Nhân est le deuxième produit technologique éducatif de la start-up prometteuse Open Classroom dont les experts Pham Thành Nam et Pham Minh Toàn sont co-fondateurs. Open Classroom avait notamment remporté le prix le plus élevé dans le programme “Jeunes intelectuels pour l’éducation” en 2017 avec le système de laboratoire virtuel Virtual Lab, apportant une expérience interactive vivante, augmentant la capacité des élèves et étudiants à s’approprier des connaissances.

Pham Thành Nam et Pham Minh Toàn ne souhaitent pas s’arrêter là. Après avoir fait preuve de leurs progrès techniques avec Tri Nhân au service de l’éducation et de la formation, les deux inventeurs donneront prochainement vie à Hông Tâm, leur futur robot au service du secteur médical. “Ce sera un robot plus puissant et complet que Tri Nhân”, promet Thành Nam. “C’est l’épidémie de COVID-19 qui nous a suggéré la conception de Hông Tâm. Avec nos deux +enfants+, nous nous mettons au service de l’intérêt commun, non pas à celui de nos seuls intérêts commerciaux”, conclut Thành Nam.       
               
Hoàng Lan/CVN