Le président indonésien prévoit une croissance de l’économie de 5,04%
02/12/2019 22:49
S'exprimant lors d’un récent Forum des Pdg à Jakarta, le président indonésien, Joko Widodo, a prédit que la croissance économique de son pays serait de 5,04% à 5,05% cette année, un niveau inférieur à la prévision de 5,3% au début de l’année.

>>L'Indonésie promeut 15 programmes économiques prioritaires
>>Indonésie : le dynamisme de la croissance se confirme

Le président indonésien Joko Widodo s'exprime lors de l'événement.
Photo : Theinsiderstories/VNA/CVN

Il a affirmé que l’incertitude mondiale avait toujours assombri l’économie indonésienne, ce qui avait pesé sur le ralentissement de la croissance économique du pays. En outre, le Fonds monétaire international (FMI) a prédit que le ralentissement de l’économie pourrait s’aggraver en raison de problèmes non résolus.

Cependant, la croissance économique de 5% reste supérieure à celle de la majorité des pays du G20, à l’exception de la Chine et de l’Inde.

"Tous les pays du monde sont confrontés à l'incertitude externe, nous devons donc nous concentrer sur le défi externe tout en renforçant l'optimisme", a déclaré le président.

Joko Widodo croyait qu’on pouvait résoudre le déficit du compte courant qui pesait sur l’économie indonésienne. Il a élaboré plusieurs moyens pour résoudre ce problème, l'un d'entre eux consistant à augmenter les exportations et les importations de produits de substitution.

En outre, le président indonésien a demandé au Conseil de coordination des investissements d’attirer davantage d’investissements directs étrangers, notamment via le développement du tourisme.

Pour l'année prochaine, le gouvernement indonésien veut porter à 5,6% sa croissance économique. Ce chiffre sera soutenu principalement par les investissements, qui devraient augmenter de 7,0 à 7,4%, et les exportations, de 5,5 à 7,0%.

La croissance économique devrait également être soutenue par le secteur industriel, qui augmentera de 5,0 à 5,5%. Le taux de chômage et le taux de pauvreté devraient être ramenés respectivement à 4,8-5,0% et à 8,5-9,0%.

VNA/CVN