Le projet GREAT et ses succès pour la première phase à Son La et Lào Cai
28/05/2022 10:08
Une conférence nationale pour faire le bilan des activités de la première phase du programme australien GREAT a été organisée le 27 mai à Hanoï. L’occasion de revoir ses résultats remarquables en ce qui concerne l’accroissement de la vie économique des femmes minoritaires.

 >>Aide australienne au développement du tourisme de Môc Châu
>>Femmes d'ethnies minoritaires et modèles économiques locaux
>>GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires
 
L'ambassadrice d'Australie au Vietnam, Robyn Mudie, prononce un discours lors de la conférence, le 27 mai à Hanoï.

La première phase du programme australien "Promouvoir l’égalité des sexes en améliorant l’efficacité économique dans la production agricole et le développement du tourisme (Gender Responsive Equitable Agriculture and Tourism - GREAT en anglais)" a été mis en œuvre dans les  provinces montagneuses septentrionales de Son La et Lào Cai, entre 2017 et 2022, pour un investissement de 33,7 millions de dollars australiens, soit environ 600 milliards de dôngs.

Avec le thème "Connecter les femmes au marché : répliquer le modèle réussi du niveau provincial au niveau national", la conférence a vu la participation de quelque 300 délégués dont des femmes issues des minorités ethniques de ces deux provinces bénéficiaires des aides.
 
L'ambassadrice d'Australie au Vietnam, Robyn Mudie, a ouvert l’événement  avec une réflexion inspirante sur tout ce que le programme a réalisé en matière d'égalité des sexes et de marchés agricoles et touristiques plus inclusifs. Elle a hautement apprécié les contributions des partenaires pour le succès remarquable du programme. Selon elle,  il reste encore beaucoup de travail  à faire pour continuer à garantir que les femmes  aient les opportunités d'accéder à des opportunités économiques et de s'y engager pleinement. "Aujourd’hui, cette conférence récapitulative constitue une bonne opportunité pour les partenaires de partager des expériences pour bien réaliser les tâches pendant la 2e phase. Australie et Vietnam préparent maintenant la mise en place de la 2e phase, qui devrait durer jusqu’en 2027", affirme-t-elle.  
 
Les domaines clés

Les projets de GREAT ont bénéficié à une vingtaine de groupes ethniques de Son La et Lào Cai. Dans ces régions montagneuses du Nord, les principales difficultés rencontrées par les femmes consistent en l’accès aux services d’appui à la production et aux informations relatives à la commercialisation des produits. Les barrières linguistiques et la faible compétence dans la recherche de débouchés les empêchent de coopérer avec des entreprises et coopératives.

Les projets de GREAT ont bénéficié à une vingtaine de groupes ethniques de Son La et Lào Cai.

Par ailleurs, l’échelle de production reste encore fragmentée. La production n’est pas étroitement liée au marché, de sorte qu’il existe de nombreux risques dans l’écoulement des produits. Les femmes manquent de confiance et ont peu de possibilités de participer et de prendre des décisions concernant la production ou la commercialisation. Elles n’ont pas le droit de prendre des décisions économiques au sein de la famille. Le fardeau des préjugés sexistes ainsi que des tâches domestiques qui ne sont pas partagées par les maris constituent également un obstacle majeur si les femmes veulent assumer des rôles de direction au sein de coopératives et d’entreprises. De plus, de nombreux facteurs socioculturels affectent leur autonomisation économique.

Des chiffres qui parlent

Les projets de GREAT se concentrent dans trois domaines clés : aide à l’autonomisation des femmes en leur permettant de participer aux activités de production ou de tourisme ; promotion du partenariat entre femme et entreprise où la femme joue le rôle de productrice, de fournisseuse et de femme d’affaires ; amélioration de la gouvernance et de la politique pour favoriser le développement socio-économique plus général.
 
GREAT les aide à améliorer leur capacité de production, à accroître la valeur ajoutée des produits grâce aux opportunités du marché et à l’adoption de technologies. Les projets incitent aussi les hommes et femmes d’ethnies minoritaires à changer leurs perceptions sur l’égalité des sexes afin d’éliminer les préjugés. Ainsi, il n’y a plus de barrières psychologiques pour développer des activités de subsistance durables en faveur de leur famille et de toute la communauté.

Selon Hoàng Quôc Khanh, vice-président du Comité populaire de la province de Lào Cai, qui est aussi chef du Comité de pilotage du programme GREAT de la province de Lào Cai, à la fin de la première phase du programme, plus de 15.000 femmes d’ethnies minoritaires ont pu augmenter leurs revenus. "En particulier, plus de 97% des femmes ont participé au processus décisionnel dans leur famille. Bien plus, plusieurs femmes sont devenues des directrices des coopératives, cheffes de groupes affiliés", a-t-il affirmé.
 
Ly Ta Mây, de l'ethnie Dao rouge, directrice de la Coopérative du tourisme communautaire Ta Phin, dans le village éponyme, chef-lieu de Sa Pa, province de Lào Cai, exprime sa joie en bénéficiant  des aides accordées par le programme GREAT.

Lors de la conférence, Phil Harman, conseiller en chef du programme GREAT, ont abordé des approches du GREAT en ce qui concerne l’accroissement de l’autonomisation économique des femmes et le développement du système de marchés, des recommandations pour les programmes d’objectifs nationaux.
 
Les représentants des Directions de gestion du programme GREAT des provinces de Lào Cai et de Son La ont présenté, quant à eux, leurs expériences dans l’édification d’un réseau de marchés visant à promouvoir le droit économique des femmes.

À cette occasion, un responsable du ministère du Plan et de l’Investissement a présenté les programmes et objectifs nationaux. Se sont aussi tenues des discussions entre des représentants du ministère du Plan et de l’Investissement, de celui des Invalides de guerre et des affaires sociales, de celui de l’Agriculture et du Développement rural, du Comité de l’ethnie… sur les programmes nationaux, période 2021-2025.
 
Un stands de produits du district de Bac Hà, province de Lào Cai.

Des interventions sur l’esprit entrepreneurial des femmes et la transformation numérique ont été présentées. En particulier, Les participants ont été divisé en groupes pour discuter des méthodes d’approche des sources de financement, de la transformation numérique, de la formation pour l’accès aux marchés, les méthodes de direction. Les délégués ont eu également l’occasion de rencontrer  certaines femmes brillantes des provinces de Lào Cai et Son La, qui ont  su franchir les barrières sociétales, psychologiques, pour se lancer dans des modèles économiques réussis.
 
Le programme GREAT a aussi présenté dans les stands certains produits de Lào Cai et Son La : thé, riz, fruits et légumes, produits pharmaceutiques et brocatelles. Il s'agit des produits propres, de haute qualité de la région montagneuse du Nord qui bénéficient des assistances accordées par le fameux programme australien.  

Texte et photos : Phuong Mai/CVN