Le Vietnam cherche à booster sa coopération avec l’Afrique et le Moyen-Orient
11/11/2021 22:28
Les participants à une conférence internationale jeudi 11 novembre à Hanoï ont proposé des orientations de coopération entre le Vietnam et l’Afrique et le Moyen-Orient après l’épidémie de COVID-19.

>>Le Vietnam séduit les entreprises du Moyen-Orient
>>Investissement : renforcement de la coopération Vietnam - Moyen-Orient

Les délégués prennent la pose lors de l'événement, le 11 novembre à Hanoï.
Photo : LD/CVN

La conférence a été organisée par l’Institut des études africaines et moyen-orientales de l’Académie des sciences sociales du Vietnam (VASS) en coordination avec des partenaires.

Le vice-président de la VASS, le Professeur Nguyên Duc Minh, a déclaré en ouverture que la conférence offre une opportunité au Vietnam et aux pays d’Afrique et du Moyen-Orient de consolider et de renforcer leurs partenariats, tout en recherchant de nouvelles opportunités de coopération après la crise saninaire.

Elle devrait contribuer à la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement vietnamien sur le développement des relations avec ces pays au cours de la période 2016-2025, a-t-il ajouté.

Le Dr Lê Quy Kha, vice-président de l’Alliance de coopération économique Vietnam - Afrique (VAECA), a déclaré que les liens commerciaux et d’investissement entre le Vietnam et les pays d’Afrique et du Moyen-Orient restent encore en deçà de leur potentiel.

Par conséquent, il est très important d’optimiser les opportunités et les avantages pour renforcer la coopération, a-t-il souligné, suggérant que le gouvernement vietnamien s’efforce de répondre aux exigences technologiques de l’Afrique et ouvre des banques vietnamiennes, tant publiques que privées, en Afrique et vice versa.

Le Vietnam devrait ouvrir davantage de bureaux de représentation, d’ambassades dans les pays intéressés à coopérer avec le Vietnam et intensifier le partage d’informations avec l’Afrique par le biais de multiples canaux, a-t-il déclaré.

La Dr Kiêu Thanh Nga, directrice adjointe de l’Institut des études africaines et moyen-orientales, a souligné de grandes opportunités pour les investisseurs étrangers au Vietnam, indiquant que le pays possède des ressources humaines abondantes, d’une main-d’œuvre jeune et d’une classe moyenne en pleine croissance.

Faisant écho aux points de vue du Dr Lê Quy Kha, elle a déclaré que les relations économiques et commerciales entre le Vietnam et l’Afrique s’avèrent encore modestes, et a suggéré que les deux parties renforcent davantage leurs relations politiques et diplomatiques.

Le Vietnam établirait des forums et des mécanismes de coopération et mettrait au point des incitations pour encourager les entreprises, les universités et les organisations privées à s’engager activement dans des organisations financières, a déclaré la responsable. Elle a également suggéré de construire un cadre politique pour la coopération Vietnam - Afrique à travers un accord de libre-échange.

Les experts participants ont également échangé leurs expériences sur la gestion et l’élimination des obstacles à la coopération entre le Vietnam et l’Afrique. 

VNA/CVN