Le Vietnam renforce ses efforts contre de la maltraitance des enfants
22/05/2020 23:03
Le Vietnam a proposé diverses mesures pour renforcer l’efficacité de la prévention de la maltraitance des enfants dans les temps à venir, selon un rapport du gouvernement soumis à l’Assemblée nationale.

>>Efforts du Vietnam pour réduire la malnutrition chez les enfants des minorités ethniques
>>Plus de 940 millions de dôngs pour les enfants de malformations faciales

Le Vietnam compte près de 24,8 millions d’enfants.
Photo : Trung Kiên/VNA/CVN

Le gouvernement a déclaré qu’il avait élaboré des politiques, des documents juridiques et des programmes dans ce domaine et envisagé d’adhérer, entre autres, à la Convention de La Haye de 1980 sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants.

Les actions opportunes des agences compétentes et des autorités locales renforcent également la confiance du public et contribuent à l’efficacité dans l’accomplissement de la tâche, a-t-il ajouté.

La lutte contre les maux sociaux continue de bénéficier de l’attention et de l’appui appropriés des organisations internationales, ouvrant ainsi la voie au Vietnam pour s’acquitter des engagements internationaux relatifs aux droits de l’enfant.

Les agences compétentes ont été invitées à prêter attention à la protection de l’enfance et à surveiller de près la mise en œuvre des politiques et réglementations dans le secteur.

Il leur est également demandé d’intégrer des objectifs de réalisation des droits de l’enfant dans les plans de développement socioéconomique des localités et du pays dans son ensemble.

L’Assemblée nationale est invitée à examiner les questions liées à la protection de l’enfant dans les projets de lois, ordonnances et résolutions, conformément à la Loi relative à la protection de l’enfant de 2016.

Le Vietnam compte près de 24,8 millions d’enfants, dont environ 11,9 millions de filles.

De 2015 à fin juin 2019, quelque 8.710 enfants ont été abusés sexuellement, assassinés, blessés ou kidnappés. Plus d’un million de personnes ont été victimes du travail des enfants, dont 501.000 ne fréquentent pas l’école.
 
VNA/CVN