L’économie numérique créera de plus en plus de richesses
30/04/2022 05:47
Hô Chi Minh-Ville doit perfectionner les mécanismes et politiques promouvant le développement de son économie numérique pour que ce secteur atteigne 15% du Produit intérieur brut régional cette année.

>>Numérique : développer aujourd’hui les compétences de demain
>>Un centre financier international en vue
>>L’industrie de haute technologie, un avantage concurrentiel à saisir 


Une vue de Hô Chi Minh-Ville. Photo : VNA/CVN

La mégapole du Sud a un fort potentiel pour développer l’économie numérique car elle compte le plus grand nombre d’utilisateurs de smartphones et d’Internet dans le pays. De plus, elle dispose aussi d’une assez bonne infrastructure de télécommunications et de technologie de l’information. La tendance à la numérisation  touche la plupart de ses secteurs : le commerce, bien sûr, mais aussi le transport ou encore l’éducation, la santé... Les applications techno-logiques au service de la vie des gens dans de nombreux domaines se développent rapidement.

En 2021, en raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, de nombreuses industries de services traditionnelles ont connu une croissance réduite tandis que l’industrie des sciences et technologies a affiché un taux de croissance de 3,8% et l’industrie de l’information et de la communication de 6,08% par rapport à la même période de l’année précédente. 

"Si la pandémie a eu un impact négatif en général sur la vie socio-économique des populations, elle a aussi donné un coup de pouce au commerce électronique, à l’apprentissage à distance, au travail en ligne et à la transformation numérique en général", a informé Lâm Dinh Thang, directeur du Service municipal de l’information et de la communication.

Selon les informations de l’Institut de recherche pour le développement de Hô Chi Minh-Ville (HIDS), en 2021, l’économie numérique de la ville a représenté 14,41% du Produit intérieur brut régional (PIBR), soit près de 192 milliards de dôngs (équivalent à environ 8,3 milliards d’USD). 

Aujourd’hui, alors que l’économie nationale se relève peu à peu, Hô Chi Minh-Ville ambitionne, en plus de devenir une cité intelligente, de se transformer en un centre de l’économie numérique du pays. Elle se fixe pour objectif que cette dernière représente 15% de son PIBR cette année, 25% d’ici 2025 et 40% d’ici 2030. Elle donne la priorité à la numérisation de dix secteurs : santé, éducation, transport, finance-banque, tourisme, agriculture, logistique, environnement, énergie et ressources humaines.

L’e-commerce a connu une forte augmentation au Vietnam, en particulier à Hô Chi Minh-Ville ces derniers temps. Photo : VNA/CVN

Pour atteindre ces objectifs, la ville se concentre sur la formation d’un pôle de technologie financière (Fintech) et un bac à sable (sandbox) sur la transformation digitale ainsi que la création d’un centre d’assistance à la transformation numérique  (DXCenter). Ces structures contribueront à améliorer les chaînes d’approvisionnement, le transfert de technologie et les innovations, et à promouvoir un écosystème d’innovation pour les start-up.

Soutenir les entreprises

Selon les experts, la promotion de la transformation numérique est l’un des nouveaux moteurs de croissance pour Hô Chi Minh-Ville après la pandémie. D’après eux, la ville doit mettre en œuvre des politiques pour soutenir les entreprises dans ce processus. Cependant, ces politiques de soutien doivent provenir des besoins pratiques des entreprises, des entreprises d’infrastructures, des fournisseurs de services, de la technologie numérique ou des services de contenu numérique.

"La ville renforcera l’interaction entre les agences gouvernementales et les entreprises pour les aider à accélérer la transformation numérique et sa mise en place", a déclaré Lâm Dinh Thang, directeur du Service municipal de l’information et de la communication. Et d’ajouter que la ville continuera à développer des mécanismes politiques ainsi qu’à publier des cadres juridiques pour soutenir les entreprises. Parmi les recommandations des experts, on trouve la création de bases de données qui devront contenir des informations sur les entreprises, les terres et d’autres aspects.

Pham Binh An, directeur adjoint de l’Institut municipal d’études sur le développement, a indiqué que la ville devrait faciliter les activités commerciales numériques et de commerce électronique, et renforcer les liens entre les entreprises de commerce électronique et les fabricants.

Des investissements à long terme

Dô Phuoc Tông, directeur de la Compagnie de génie mécanique Duy Khanh, a partagé que la transformation numérique était une affaire à long terme et coûteuse, ce qui signifie qu’il faudra des années avant de voir un retour sur investissement. 

"Le coût de la transformation numérique doit être considéré comme un investissement à long terme qui ne peut être amorti qu’en 10 voire 20 ans plutôt qu’un coût de production à inclure dans le prix du produit. Les entreprises doivent être patientes et persistantes", a-t-il conseillé. Il a informé qu’il avait fallu cinq ans à son entreprise pour achever sa transformation et numériser toutes les données, ce qui se traduit aujourd’hui par une productivité accrue, une meilleure planification stratégique et des revenus plus élevés.

Une usine de production dans la zone franche de Tân Thuân de Hô Chi Minh-Ville. Photo : VNA/CVN

Il a recommandé à la ville d’inclure la transformation numérique dans son programme de relance des investissements pour soutenir les entreprises. L’économiste Nguyên Thi Canh a souligné que les autorités publiques, aux niveaux national et local, doivent développer un cadre juridique approprié pour le développement de l’économie numérique. Selon elle, les quatre principaux piliers d’une économie numérique sont "les institutions, les ressources humaines, la technologie et l’infrastructure".
 
Cependant, de son point de vue, Hô Chi Minh-Ville manque encore de mécanismes politiques pour soutenir les entreprises dans la transformation numérique alors que celles-ci relancent leur production. Selon elle, la qualité des ressources humaines pour l’exécution efficace de ce processus de numérisation reste faible, ce qui pourrait rallonger le temps nécessaire de cette transformation. 

Le vice-Premier ministre Lê Minh Khai a appelé Hô Chi Minh-Ville à continuer d’améliorer son climat des affaires et à aider les entreprises à réaliser la transformation numérique pour développer une économie numérique. Et d’ajouter que la ville doit renforcer la coopération internationale en matière de transformation numérique et tirer des enseignements des expériences d’autres pays. Il a également noté l’importance de la cybersécurité dans le contexte de la transformation numérique.

Thuy Hà/CVN