Les clubs thaïlandais convoitent de plus en plus les footballeurs vietnamiens
10/07/2019 17:14
Il y a 20 ans, le président du Club de football Hoàng Anh Gia Lai, Doàn Nguyên Duc, signait un contrat avec le sportif thaïlandais Kiatisak, l’un des joueurs les plus talentueux de l’Asie du Sud-Est à cette époque-là. Mais aujourd’hui, les rôles ce sont inversés et c’est au tour des footballeurs vietnamiens d’être convoités par les clubs thaïlandais.

>>King's Cup 2019: la victoire du Vietnam face à la Thaïlande dans les médias asiatiques
>>Des opportunités s'offrent aux joueurs vietnamiens à K-League
>>Classement FIFA: le Vietnam se classe au 98e rang mondial

 
Quê Ngoc Hai (gauche) et Nguyên Trong Hoàng reçoivent les "invitations" de clubs thaïlandais de football.  Photo: Dôc Lâp/CVN

Dans le cadre de la King’s Cup 2019 qui s’est tenue du 5 au 8 juin en Thaïlande, de nombreux entraîneurs de clubs de football de ce pays ont observé les matchs de l’équipe vietnamienne. Lors de cette compétitions, le Onze national a terminé deuxième.

En réalité, avant le début du championnat, certains clubs thaïlandais s’intéressaient déjà beaucoup aux sportifs vietnamiens. La capitaine Quê Ngoc Hai en est un bon exemple. Depuis trois ans, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, Hai était en ligne de mire et reçoit des invitations de signature de contrat de Muangthong United, Buriram United et Chonburi. Cependant, il les refuse toutes et joue actuellement dans le club Viettel.

Pour sa part, son coéquipier Nguyên Trong Hoàng a été sollicité par Muangthong United. Sans compter Vu Van Thanh et Nguyên Van Toàn. Tous ont refusé les invitations des clubs thaïlandais. Le gardien de but Dang Van Lâm et l’attaquant Luong Xuân Truong jouent respectivement aux clubs Muangthong United et Buriram United.

Le championnat de Thaïlande de football (Thai League) devient une destination de nombreux footballeurs des pays de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est). Depuis peu, le comité d’organisation de Thai League permet à un club d’avoir trois sportifs étrangers, un Asiatique et trois autres venus de l’ASEAN. Thai League aurait pour objectif de voir les footballeurs vietnamiens conquérir les clubs sud-coréen et japonais, voire européens.

En ce qui concerne le football féminin, le comité d’organisation de Thai League a donné feu vert également aux clubs dans la signature de contrat aux sportifs étrangers, surtout ceux venus des pays membres de l’ASEAN.

Hoàng Phuong/CVN