Les entreprises touristiques prônent une adaption flexible et sûre au COVID-19
11/01/2022 20:47
Le monde des affaires espère que le gouvernement maintiendra la Résolution N°128 sur l’adaptation flexible et sûre et le contrôle efficace du COVID19, et maintiendra sa devise inchangée même en l’ajustant ou en l’améliorant, selon une proposition de mesures pour soutenir la reprise post-épidémie du secteur du tourisme.

>>Nouvel An lunaire : voyages en sécurité avec le COVID-19
>>De nombreuses solutions pour la relance du secteur touristique en 2022

Dans la proposition, soumise par le Comité de développement du secteur privé (Comité IV) et le Conseil consultatif du tourisme au Premier ministre Pham Minh Chinh, les entreprises ont suggéré que le gouvernement demande aux localités de rester cohérentes dans l’application des mesures de lutte contre l’épidémie lors de la réouverture aux touristes.

Des touristes à Phu Quôc. Photo : VNA/CVN

Le Comité IV et le Conseil consultatif du tourisme ont conseillé au gouvernement de pousser les localités à fournir des mises à jour régulières et précises sur les mesures de lutte contre le COVID-19, en particulier celles liées aux voyages et à l’hébergement, et à créer une hotline pour soutenir ce travail.

Ils ont proposé que le gouvernement se concentre sur l’accélération de la transformation numérique dans le tourisme afin d’assurer les connexions entre les organes de l’État, les entreprises et les localités pendant le processus de relance et d’aider le marketing numérique du tourisme.

Le Comité IV et le Conseil consultatif du tourisme ont également suggéré le renforcement du dialogue public-privé pour construire des plans et des scénarios de relance du tourisme.

En 2022, le secteur vise à accueillir 65 millions de touristes, soit 150% du nombre en 2021, avec un chiffre d’affaires total de 400.000 milliards de dôngs (17,6 millions de dollars).

Une récente enquête a montré que près de 90% des sondés ont déclaré souhaiter voyager au cours des 10 prochains mois, dont 53,7% prévoient de le faire entre décembre 2021 et les premiers mois de 2022, et 56% des sondés ont indiqué accorder la priorité à la sécurité en cas de flambée épidémique.

L’enquête a également révélé que la demande d’utilisation de la technologie pour rechercher des informations touristiques et réserver des services de voyage est élevée, 75 % des sondés espèrent que les plateformes numériques du tourisme se concentreront sur la fourniture d’informations touristiques sûres.

Cependant, l’enquête a également souligné les inquiétudes des touristes, avec 87% craignant qu’ils devront effectuer une quarantaine dans leur destination cible ou à leur retour, 61% ayant peur du virus lors d’un voyage et 54% montrant des hésitations en raison des mesures de restriction différentes entre localités.
 
 
VNA/CVN