Les États-Unis rejettent les revendications de la Chine sur les ressources de la mer Orientale
14/07/2020 12:02
Le secrétaire d'État américain Michael R. Pompeo a affirmé lundi 13 juillet que les revendications de Pékin sur les ressources offshore dans la plus grande partie de la mer de Chine méridionale (Mer Orientale) sont complètement illégales, de même que sa campagne d’intimidation pour les contrôler.

>>Les Philippines appelent la Chine à respecter la décision de la CPA sur la Mer Orientale
>>Les États-Unis protestent contre les exercices militaires chinois en Mer Orientale

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo. 
Photo : AFP/VNA/CVN
"Les États-Unis rejettent toute revendication maritime de la Chine dans les eaux entourant le récif de Tu Chinh (Vanguard Bank), au large du Vietnam; le haut-fond de Luconia, au large de la Malaisie ; les eaux de la zone économique exclusive (ZEE) de Brunei ; et les îles Natuna, au large de l'Indonésie", a déclaré le secrétaire d'État américain Michael R. Pompeo dans un communiqué sur la position américaine sur les revendications maritimes en Mer Orientale. Il a souligné que toute action menée par la Chine pour harceler la pêche ou le développement d'hydrocarbures d'autres États dans ces eaux - ou pour mener de telles activités unilatéralement - est illégale.

Le secrétaire d'État américain a souligné : "En Mer Orientale, nous nous efforçons de maintenir la paix et la stabilité, d'assurer la liberté des régions maritimes conformément au droit international; de maintenir les flux commerciaux; et de s'opposer à toute tentative visant à recourir à la force ou menacer d’y recourir pour résoudre des différends. Nous partageons des avantages profonds et cohérents avec nos partenaires et alliés qui soutient depuis longtemps un ordre fondé sur le droit international".

VNA/CVN