SABS 2022
Les investisseurs étrangers s’intéressent à la future main-d'œuvre vietnamienne
24/03/2022 16:55
L'évaluation par le Vietnam des tendances futures de l'emploi et la façon dont le Vietnam se prépare à ce que sa main-d'œuvre réponde à ces tendances sont des questions qui attirent l'attention des entreprises étrangères lors du Sommet d’affaires Singapore Apex 2022 en cours.

>>Le Vietnam, futur centre logistique du monde
>>De nombreuses opportunités d'emploi pour les étudiants
>>De bons signes pour l’exportation de main-d’œuvre

Débat dans le cadre du Sommet d’affaires Singapore Apex 2022 sur le thème "Un regard sur l'avenir des emplois et des compétences dans l'ASEAN pour saisir les opportunités commerciales", le 23 mars.  Photo : VNA/CVN

S'exprimant le 23 mars lors d'un débat dans le cadre du Sommet sur le thème "Un regard sur l'avenir des emplois et des compétences dans l'ASEAN pour saisir les opportunités commerciales", l'ambassadeur du Vietnam à Singapour, Mai Phuoc Dung, a déclaré que le Vietnam était devenu une destination attrayante pour les investisseurs étrangers, et que les entreprises multisectorielles du pays se renforcent également, de sorte que la demande de travailleurs hautement qualifiés et formés au Vietnam augmente de jour en jour.

En ce qui concerne les futures tendances de l'emploi, le Vietnam a une forte demande de techniciens qualifiés ou de cadres de niveau intermédiaire et supérieur dans les industries, à savoir l'électronique et les semi-conducteurs, les technologies de l'information, la banque, la finance, l'énergie et l'économie marine, a déclaré le diplomate vietnamien.

Pour les préparatifs du Vietnam, l’ambassadeur a déclaré que les entreprises étrangères appréciaient hautement la main-d'œuvre vietnamienne pour sa capacité de travail et sa rapidité à acquérir de nouvelles compétences.

Le Vietnam vise à ce que 75% de sa main-d'œuvre soit formée d'ici 2030, dont 40% avec des certificats. Photo : VNA/CVN

Cependant, l'ambassadeur a noté que le Vietnam est également confronté à des défis pour disposer d'une main-d'œuvre qualifiée suffisamment nombreuse pour répondre à la forte demande pour son développement économique à l'avenir. Le ratio de travailleurs qualifiés au Vietnam ne représente que 26,1% de la population active, a-t-il ajouté.

Par conséquent, le plan de développement socio-économique du Vietnam pour les cinq prochaines années a mis l’accent sur l'importance de créer des ressources humaines de haute qualité, le considérant comme l'une des principales priorités du Vietnam pour le développement dans les temps à venir.

Le Vietnam vise à ce que 75% de sa main-d'œuvre soit formée d'ici 2030, dont 40% avec des certificats. Le Vietnam soutiendra également la transformation numérique et technologique des petites et moyennes entreprises, qui représentent 96% du nombre total d'entreprises et emploient 47% de la main-d'œuvre du pays, a révélé l’ambassadeur vietnamien.

Partageant son point de vue sur la manière dont l'ASEAN devrait coopérer sur les emplois et les compétences à l'avenir, Mai Phuoc Dung a déclaré que le bloc disposait actuellement d'un mécanisme pour convoquer les ministres du Travail de l'ASEAN tous les deux ans, qui a été mis en œuvre efficacement au cours des dernières décennies, contribuant à renforcer la coordination et les efforts des blocs en termes d'information sur le marché du travail, de développement et de reconnaissance des compétences et d'augmentation de la productivité du travail. Le potentiel de coopération reste énorme pour assurer la transformation harmonieuse de la région dans ce domaine, a-t-il souligné.

VNA/CVN