Les Khmers participent activement à l’édification de la Nouvelle ruralité
28/08/2021 09:01
Vivant principalement dans le delta du Mékong, les Khmers participent activement à l’édification de la Nouvelle ruralité depuis plus de dix ans, améliorant sans cesse leur qualité de vie.

>> Minorités : vaincre la pauvreté, la grande cause nationale
>>Créer sa start-up, le rêve de la jeunesse du Tây Nguyên

La nouvelle physionomie du delta du Mékong.
Photo : ND/CVN 

Occupant 13% de la superficie des terrains habités et 19% de la population du pays, l’ethnie minoritaire Khmer contribue considérablement au Programme national d’édification de la Nouvelle ruralité. C’est grâce aux efforts communs de la communauté, des cadres locaux et des dignitaires religieux, que la physionomie des campagnes est en train de changer, pour le bien de l’ensemble de la population.

Des "influenceurs" locaux importants

Dinh Hoà, où vivent de nombreux Khmers, est une commune du district de Go Quao, province de Kiên Giang, qui a achevé son programme d’édification de la Nouvelle ruralité après cinq ans de mise en œuvre. Commune pauvre manquant cruellement d’infrastructures il y a quelques années, la situation s’est aujourd’hui nettement améliorée.

"À Dinh Hoà, les vénérables dans les pagodes khmères sont aux côtés des autorités locales afin de soutenir la construction d’infrastructures importantes pour le développement socio-économique local, comme des ponts, chemins vicinaux, écoles et établissements sanitaires", informe Vo Van Trà, président du Comité populaire du district de Go Quao. 

Le moine Trân Nhip est une figure locale et c’est à lui que revient le mérite d’avoir grandement influencé sur sa communauté dans le programme susmentionné. Responsable de la pagode Thanh Gia, il a aujourd’hui 92 ans et est souvent présent dans les activités locales. Ainsi, il s’est beaucoup impliqué dans la construction de plus de 200 ponts en béton, de nombreux chemins ruraux et de plus de 500 "maisons du cœur". Le moine est toujours prêt à épauler les personnes vulnérables, notamment les Khmers.

Outre les infrastructures, la commune de Dinh Hoà a nettement amélioré aussi ses performances agricoles. En utilisant dorénavant des semences de riz de haute qualité sur plus 95% de la superficie cultivable, les paysans locaux ont fait grimper la productivité de 9,1 à 12,8 tonnes/ha/an. En conséquence, le revenu moyen par habitant est passé de 10,2 millions de dôngs en 2009 à 39,5 millions en 2020, et le taux de pauvreté a diminué de 12,7% à 4,6%.

En utilisant dorénavant des variétés de riz de haute qualité sur plus de 95% de la superficie cultivable, les paysans locaux ont fait grimper la productivité de 9,1 à 12,8 tonnes/ha/an.
Photo : ĐC/CVN

Dans une autre commune, celle de Tham Dôn, district de My Xuyên, province de Soc Trang, c’est Lâm Van Phân, un agriculteur khmer, qui a aidé la communauté locale à relever nettement son niveau de vie. M. Phân a en effet mobilisé des fonds auprès des habitants et des Vietnamiens d’outre-mer, d’un total de près de deux milliards de dôngs pour la construction de six ponts et quatre chemins vicinaux.

Il a aussi participé activement à la construction de deux abris en plein champ afin que les paysans se protègent de la pluie et du soleil. Il est également connu pour mobiliser régulièrement des fonds en vue de distribuer du riz aux foyers les plus défavorisés. Enfin, il a soutenu les autorités locales dans la mise en disponibilité d’un terrain de plus de 1.000 m² pour la construction de l’école maternelle Bông Sen. Pour tous ces engagements en faveur de l’édification de la Nouvelle ruralité, Lâm Van Phân a récemment eu l’honneur de recevoir un satisfecit du Premier ministre.

"À Tham Dôn, 73% de la population est d’ethnie Khmer. En travaillant de manière soudée, la commune a répondu aux normes de la Nouvelle ruralité dès 2018", informe Tang Trung Bao, président du Comité populaire de la commune de Tham Dôn.

Autorités et population ensemble 

Le vétéran Lê Nghi Diên, chef adjoint de l’Association des anciens combattants du hameau de Dât Set, commune de Phu Thuân, district de Phu Tân, province de Cà Mau, a décidé il y a quelques années de changer de culture, en transformant ses terres en bassins d’élevage de crevettes. Grâce à l’application de techniques modernes, la productivité a nettement augmenté, permettant de réaliser un bénéfice annuel de 300 à 400 millions de dôngs. Fort de sa réussite, il a ensuite soutenu financièrement ou techniquement pas moins de 30 foyers ayant voulu, eux aussi, s’orienter vers la crevetticulture. 

"Grâce à l’assistance du vétéran Lê Nghi Diên, plusieurs foyers sont sortis de la pauvreté. En plus de cela, il est toujours très actif au sein du groupe des anciens combattants du hameau de Dât Set. Parmi les activités réalisées récemment par le groupe, il faut citer la plantation d’arbres le long de la rivière afin d’empêcher l’érosion des berges, ou encore la réparation de ponts endommagés", raconte Vo Thanh Nhu, secrétaire du Comité du Parti de la commune de Phu Thuân.

Les femmes sont aussi très actives dans l’édification de la Nouvelle ruralité. En témoigne le travail effectué par Ly Ngoc Ngân, une Khmère du hameau de Duong Dao, commune de Hô Thi Ky, district de Thoi Binh, province de Cà Mau. Ces cinq dernières années, elle a soutenu la construction de deux maisons pour des foyers pauvres et mobilisé des fonds afin d’élargir un chemin de 1,5 m à 2,5 m à Duong Dao, en vue de répondre à la norme routière de la Nouvelle ruralité. Les jours fériés, Mme Ngân offre des cadeaux, du riz, des denrées alimentaires aux Khmers et se tient aux côtés des autorités locales afin de les aider à mettre en œuvre leurs politiques auprès des ethnies minoritaires.

"Ces derniers temps, les autorités à tous les niveaux de Cà Mau ont renforcé le mouvement d’émulation patriotique associé à l’édification de la Nouvelle ruralité, en mobilisant la participation du système politique et des habitants. Dans ce mouvement, de nombreux collectifs et individus exemplaires sont apparus, notamment via des actions concrètes pour les populations. Grâce à cela, plusieurs communes ont réussi à édifier la Nouvelle ruralité", souligne Nguyên Tiên Hai, secrétaire du Comité provincial du Parti de Cà Mau.

Mai Huong/CVN