Les médias allemand et russe saluent la lutte du Vietnam contre le COVID-19
27/03/2020 22:29
Le média international de la République fédérale d'Allemagne, Deutsche Welle, a publié le 26 mars un article saluant les mesures efficaces et opportunes du Vietnam dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

>>Le PM demande de déployer les grands moyens face au coronavirus
>>La Patrie main dans la main avec les Vietnamiens

Un point de mesure de température corporelle des passagers dans la province frontalière de Lào Cai (Nord).
Photo : VNA/CVN


Selon l'article de Deutsche Welle, (https://www.dw.com/en/how-vietnam-is-winning-its-war-on-coronavirus/a-52929967), bien que le Vietnam partage une frontière de 1.100 km avec la Chine et dispose d'un système de soins de santé faible et d'un faible budget pour lutter contre l'épidémie, il n'a signalé qu'environ 150 cas positifs au SRAS-CoV-2 et aucun décès depuis le début de l'épidémie en janvier.

Le Vietnam a jusqu'à présent fait du bon travail dans la lutte contre l'épidémie qui sévit dans de nombreux pays du monde, a-t-il déclaré, citant un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé selon lequel rien qu'en Allemagne, plus de 47.000 personnes ont été infectées par le SRAS-CoV- 2, faisant plus de 220 morts.

Selon l'article, le gouvernement vietnamien avait "déclaré la guerre" au COVID-19 dès le début de l'épidémie en Chine.

Lors d'une réunion, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré qu'il ne faudrait pas longtemps avant que le virus atteigne le pays. Il a demandé de se préparer à toutes les circonstances et de garder à l’esprit de "Lutter contre l’épidémie, c’est comme combattre les ennemis".

Pour prendre le combat, le Vietnam a mobilisé toutes les ressources, mis en place des politiques de quarantaine rigoureuses et effectué un suivi complet de toutes les personnes qui sont en contact avec les personnes infectées. Ces mesures ont été prises bien plus tôt au cours de l'épidémie qu'en Chine, où les fermetures de villes entières ont été utilisées en dernier recours pour empêcher la propagation du coronavirus.

Par exemple, le 12 février, le Vietnam a mis en quarantaine une commune entière de 10.000 habitants près de Hanoi pendant trois semaines. A cette époque, il n'y avait que 10 cas confirmés de COVID-19 dans l'ensemble du pays.

Alors que les pays occidentaux comme l'Allemagne n'ont documenté que les personnes infectées et leurs contacts directs, le Vietnam a gardé une trace des deuxième, troisième et quatrième niveaux de contact avec les personnes infectées. Toutes ces personnes ont ensuite été placées sous des niveaux successifs de restrictions de mouvement et de contact.

Et très tôt, toute personne arrivant au Vietnam en provenance d'une zone à haut risque serait mise en quarantaine pendant 14 jours. Toutes les écoles et Universités sont également fermées depuis début février.

L'auteur a écrit qu'une majorité de Vietnamiens étaient d'accord avec le gouvernement et croyaient en lui pendant le combat.

Parallèlement,  la radio russe Sputnik du 26 mars a également salué l’expérience du Vietnam dans la lutte contre le COVID-19, affirmant que le Vietnam a donné l’exemple dans cet effort.

Le Vietnam a réagi rapidement lorsque la maladie a été signalée en Chine en contrôlant strictement la frontière avec la Chine et en mettant en quarantaine les personnes venant de Chine et d'autres pays touchés par la maladie.

La radio a souligné que le gouvernement vietnamien avait informé la population en temps opportun des mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie, et les experts vietnamiens ont développé avec succès des kits de test de virus SARS-CoV-2, qui sont non seulement utilisés au Vietnam mais également exportés vers d'autres pays.

Il a ajouté que le peuple vietnamien a la tradition de rester uni pour s'efforcer de surmonter les difficultés, ce qui a aidé le pays à limiter efficacement l'épidémie.

VNA/CVN