Les pailles végétales prennent leur envol
27/02/2021 22:49
Les pailles végétales de la coopérative agricole Sông Hông, du district de Dông Anh, en banlieue de Hanoï, prennent leur envol vers la République de Corée et le Japon apportant ainsi une valeur ajoutée aux agriculteurs locaux.

>>Les produits verts, une nouvelle tendance de vie
>>Le business des pailles en bambou tient le bon bout

Les pailles alimentaires ECOS de la coopérative agricole Sông Hông.
Photo : Dân Viêt/CVN

Respectueuses de l'environnement, ces pailles bio sont fabriquées à partir de poudre de fruits et légumes - un produit dérivé du programme "Dire non aux déchets plastiques" des paysans de la commune de Dai Mach, du district de Dông Anh.

Selon le directeur de la coopérative, Hà Van Tam, les pailles végétales sont notamment issues de curcuma, de betterave, d'ananas et de radis... Elles respectent un processus de traitement strict afin d’assurer la sécurité alimentaire. Outre leur utilisation primaire, on peut également les transformer en nourriture.

"Pendant 11 ans de travail en République de Corée, j’ai toujours apprécié les produits agricoles propres de ce pays d’Asie de l’Est. À mon retour, à mon grand désarroi, j’ai constaté que le plastique était partout. Face à cette menace environnementale, j’ai donc commencé à fabriquer des pailles +propres+ confectionnées à partir de produits agricoles", a expliqué Hà Van Tam en parlant de son initiative. 

"Au début, lorsque Hà Van Tam avait partagé vouloir produire des pailles à partir de poudre de légumes, de tubercules et de fruits, de nombreux membres de la coopérative étaient assez inquiets car personne n’avait encore d’expérience avec ce processus de production...", a déclaré Lê Van Tri, membre de ladite coopérative.

"Cependant, la coopérative doit choisir son propre chemin afin de survivre et se développer. Dont la nécessité de créer des produits et des marques de valeur. C’est dans cet esprit que nous nous sommes lancés dans ce projet de fabrication de pailles bio…", a-t-il poursuivi.

Selon Hà Van Tam, la chose la plus difficile concerne la conservation de la dureté et la structure des pailles bio en contact avec différents types d’eaux : chaude, froide, gazeuse...

À la mi-2019, après plusieurs centaines d'essais, le processus de fabrication est enfin achevé. La coopérative enregistre le label "pailles végétales ECOS" répondant aux normes d'exportation.

Hà Van Tam emballe une boîte de pailles alimentaires ECOS de la coopérative agricole Sông Hông. Photo : Hà Long/CVN

Le premier lot de "pailles alimentaires ECOS" de la coopérative a ainsi pris son envol au Royaume-Uni. Cependant, supportant mal le climat froid et sec de ce pays européen, les pailles se sont cassées et le retour de marchandises a provoqué une perte de plusieurs centaines de millions de dông pour la coopérative.

"Face à ce défi, nous avons continué la recherche afin de pouvoir surmonter les limites. Jusqu'à présent, la production de pailles éco s’est perfectionnée et répond aux exigences d’exportation des marchés étrangers. Actuellement, sa durée de conservation a été prolongée jusqu'à 18 mois", a affirmé Hà Van Tam.

Nouvelle méthode de production agricole

Actuellement, les pailles de la coopérative sont vendues dans de nombreuses chaînes nationales de cafés, d'hôtels et de restaurants et s’exportent vers la République de Corée et le Japon. On continue de perfectionner les procédures d’exportation vers d'autres marchés internationaux. Actuellement, en moyenne, la coopérative vend chaque jour près de 30.000 pailles ECOS, assurant des emplois réguliers à 10 à 15 personnes avec un revenu stable.

D’après Vuong Ngoc Chi, président du Comité populaire de la commune de Dai Mach, "les pailles écolos de la coopérative agricole Sông Hông sont un modèle pilote de production agricole dans le district de Dông Anh. En plus de l'utilisation de matières premières agricoles, ce produit a ouvert une nouvelle méthode pour aider les paysans à augmenter leurs revenus vers une production respectueuse de l'environnement et adaptée à une tendance actuelle de consommation".

"Le modèle de fabrication des pailles de la coopérative Sông Hông suggère une nouvelle direction de la production agricole. Elle se concentre notamment sur la transformation et l’augmentation de la durée de conservation de la valeur ajoutée des produits agricoles. En décembre 2020, ces pailles bio répondent enfin aux normes nationales 5 étoiles du programme "One Commune - One Product" (OCOP - Chaque commune son produit phare) de Hanoï", a partagé le chef du Section économique du district de Dông Anh, Nguyên Van Thiêng.

"Après avoir remporté ce titre, les pailles ECOS seront incluses dans le programme de promotion du commerce domestique et international. Ce modèle contribue également à réduire les déchets plastiques, pour rendre la capitale de Hanoï plus propre et plus verte" a-t-il conclu.

Nguyên Tùng/CVN