Les paysages exceptionnels de Quang Binh
28/03/2020 11:45
Frédéric Pecheux se passionne un peu plus chaque année pour le Vietnam. Muni de son appareil photo, ce cuisinier breton se régale à chacun de ses circuits touristiques.

>>Gros plan sur une balade vietnamienne
>>La beauté du Vietnam dans l’objectif d’un photographe français

La campagne de Quang Binh (Centre) est absolument merveilleuse. 

Récemment, Frédéric Pecheux a découvert le charme incroyable de Quang Binh, province côtière du Centre du Vietnam dont le chef-lieu est la ville de Dông Hoi. Célèbre pour son Parc national de Phong Nha - Ke Bàng, c’est aussi le lieu de naissance du général Vo Nguyên Giap.

Frédéric nous invite au voyage à travers son récit et ses photos exceptionnelles d’un champ pas comme les autres : "Je suis arrivé dans la province de Quang Binh en pleine nuit, à quelques kilomètres de Phong Nha. J’ai tout de suite été intrigué dans la pénombre par de grandes ombres et je me suis dit que la montagne était toute proche. 

Au petit matin, j’ai découvert devant la fenêtre de ma chambre un paysage de rêve avec montagne, forêt et lac. Impatient de découvrir cet endroit, je partis dans la campagne. J’en eus pour mon argent ! Les montagnes étaient posées ici et là, les gens travaillaient dans les rizières. Là, je me suis dit que j’allais m’amuser. Ma première visite m’emmena dans la grotte du Paradis, un endroit immense et fabuleux, qui se mérite parce que la marche est longue pour y arriver. En rentrant en fin d’après-midi, il me manquait néanmoins une photo originale.

Je décidai alors d’aller au plus près de la population. À la sortie d’un petit village, je vis des enfants dans un champ. Je m’arrêtai et allai les voir. Là, se disputait un match de foot au milieu des buffles et des vaches. Je trouvais la scène formidable ! Je me dis en moi-même : "Il y a vraiment qu’ici que l’on peut voir ça". Je m’assis et observai cette scène inouïe.  Je me rendis compte que les montagnes étaient juste derrière comme une belle toile de fond. La fin de journée approchait, la brume tombait et le soleil commençait à passer derrière la montagne.

Le match suivait son cours et c’est à ce moment-là que je déclenchai mon appareil. Ça y est, j’avais ma photo. Je me retournai et vis des adultes regarder le match. En discutant avec eux, je compris que les enfants devaient ramener les bêtes, pourtant ils en avaient décidé autrement en privilégiant leur match de foot ! J’ai découvert de magnifiques paysages entre mer et montagne, une population accueillante et souriante, et des enfants qui étaient tous heureux de me faire découvrir des endroits merveilleux pour faire mes photos. Une province formidable à voir et à découvrir".


Texte : Hervé Fayet/CVN
Photos : Frédéric Pecheux/CVN