Ambassadrice espagnole
L’espagnol comme outil de développement et d’intégration
28/08/2021 00:25
L’ambassadrice d’Espagne au Vietnam, Pilar Méndez Jiménez, a félicité le Journal en ligne du Parti communiste du Vietnam pour le lancement de sa version espagnole, et fait savoir que l’Espagne continuera à mener de nombreuses activités visant à promouvoir le développement de l’espagnol au Vietnam.


Pilar Méndez Jiménez, ambassadrice d'Espagne au Vietnam.
Photo : AEV/CVN

Afin de renforcer le travail d’informations vers l’extérieur, contribuant à la mise en œuvre effective de la politique étrangère définie par le XIIIe Congrès du Parti, à la suite des quatre versions disponibles à savoir  anglais, français, chinois et vietnamien, le Journal en ligne du Parti communiste du Vietnam a ajouté des versions espagnole et russe. À cette occasion, le journaliste du journal a eu un entretien avec l’ambassadrice d’Espagne au Vietnam, Pilar Méndez Jiménez.

Parlant des faits saillants des relations de coopération entre le Vietnam et l’Espagne au cours de ces 44 dernières années, depuis l’établissement des relations diplomatiques (23 mai 1977), en particulier depuis l’établissement de "Partenariat stratégique orienté vers l’avenir" en décembre 2009, l’ambassadrice Pilar Méndez Jiménez a indiqué : un contenu important dans la coopération précoce entre les deux parties furent les programmes d’aide publique au développement.

Parallèlement aux succès du processus de Renouveau, les relations entre les deux pays ont commencé à changer de direction et à se concentrer davantage sur le commerce. De plus, un domaine de coopération entretenu depuis de nombreuses décennies et unissant les deux peuples est l’adoption internationale.

Au fil des années, des centaines de couples espagnols ont adopté des enfants vietnamiens et créé des familles hispano-vietnamiennes, contribuant à la formation des racines humaines de la profonde amitié entre les deux nations. Actuellement, l’Espagne est toujours le pays européen avec le plus grand nombre de familles demandant l’adoption au Vietnam.

Lorsque le monde entier est confronté à la pandémie, les relations entre les deux pays sont également renforcées, l’Espagne étant un donateur à la fois bilatéral et multilatéral à travers l’UE dans l’Initiative COVAX, un mécanisme coordonné par les Nations unies dans lequel le Vietnam est le bénéficiaire de vaccins anti-COVID-19. Le 2 août, le 5e lot de vaccins est arrivé dans le cadre de ce mécanisme, et c’est une bonne nouvelle pour tous les pays donateurs ainsi que pour le gouvernement et le peuple vietnamiens.

Dans le domaine du développement, ces dernières décennies, l’Espagne s’est beaucoup concentrée sur les activités de soutien pour les femmes vietnamiennes, dont la coopération dans la formation des ressources humaines du Centre de développement des femmes relevant de l’Union des femmes du Vietnam, et en particulier la création du premier foyer paisible pour les femmes victimes de violence et de traite  humaine. Au cours des 17 dernières années, l’Espagne a contribué à la formation du personnel à Hanoï, qui s’est consacré à cette tâche importante.

Évaluant les perspectives de coopération entre les deux pays dans les temps à venir, l’ambassadrice Pilar Méndez Jiménez a estimé que les deux parties continueront de promouvoir les relations bilatérales dans un esprit une amitié toujours unie et durable.

"En tant qu’ambassadrice, je me suis intéressée à suivre les progrès du XIIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam et j’apprécie les politiques qui donnent à l’avenir du Vietnam une grande similitude avec les priorités de l’Europe et de l’Espagne", a-t-elle partagé.

Coopération dans plusieurs domaines

Il existe de nombreuses entreprises espagnoles, en majorité des PME, opérant dans des secteurs aussi divers que le tourisme,  l’alimentation, la construction, les transports, le textile et la chaussure, la mode et la  plasturgie. Elles suivent toujours des normes respectueuses de l’environnement et accompagnent depuis de nombreuses années les partenaires vietnamiens pour contribuer au développement socio-économique du pays.

Interface du Journal en ligne du Parti communiste du Vietnam en espagnol.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

En outre, de plus en plus de grandes entreprises espagnoles dotées de haute technologie et d’une vaste expérience internationale dans le domaine des énergies renouvelables s’intéressent également au Vietnam. Par exemple, la plus grande usine de traitement d’eau du Vietnam a été construite à Hô Chi Minh-Ville. En outre, récemment, des informations officielles ont été publiées sur l’apparition d’une autre grande entreprise espagnole au Vietnam pour contribuer au développement de l’énergie éolienne ici.

D’un point de vue géopolitique, l’Espagne et le Vietnam, l’Europe et le Vietnam partagent le même point de vue sur l’importance fondamentale du respect du droit international et les deux parties croient fermement en un multilatéralisme efficace, dans lequel le Vietnam joue un rôle important dans le cadre de l’ASEAN et l’Espagne dans le cadre de l’UE, tout en défendant conjointement le rôle central des Nations unies. L’UE n’a actuellement signé des accords de libre-échange de nouvelle génération qu’avec trois pays asiatiques que sont Japon, Singapour et Vietnam.

"Le 1er août 2021 marque un an depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange UE - Vietnam (EVFTA), et nous sommes fermement convaincus que cet accord commercial sera un outil important permettant de renforcer les relations entre nos deux pays au profit des intérêts communs", a dit l’ambassadrice Pilar Méndez Jiménez.

Répondant à une question du journaliste sur le potentiel de développement de l’espagnol au Vietnam ainsi que sur les mesures prises par le gouvernement espagnol pour développer cette langue au Vietnam, l’ambassadrice Pilar Méndez Jiménez a déclaré : l’espagnol est un outil de développement socio-économique pour les individus ainsi que pour les pays.

Le marché hispanique comprend 489 millions de personnes et leur pouvoir d’achat équivaut à 9% du PIB mondial. L’espagnol est la deuxième langue maternelle la plus parlée au monde, un outil important pour la participation de tout pays à l’économie numérique, car c’est aussi la langue la plus utilisée sur la plupart des plateformes numériques (Facebook, Twitter, LinkedIn), et la troisième langue la plus utilisée sur le net en général.

À ce jour, plus de 22 millions de personnes ont choisi d’apprendre l’espagnol comme langue étrangère dans le monde, dont 6 millions aux États-Unis. En outre, en 2018, le gouvernement chinois a inclus l’espagnol dans le programme de langues étrangères au niveau secondaire. Ces données montrent que les puissances mondiales et leurs citoyens reconnaissent tous le rôle de l’espagnol en tant qu’outil indispensable pour le développement socio-économique, la pleine intégration dans l’économie mondiale et promouvant un multilatéralisme efficace. Comprenant cela, le Vietnam a maintenant accordé des diplômes universitaires aux enseignants vietnamiens d’espagnol. Le lancement de la version espagnole du journal en ligne du Parti communiste du Vietnam en est une autre preuve.

L’ambassadrice Pilar Méndez Jiménez a partagé : "Nous croyons que la pandémie ne pourra pas paralyser les relations entre les deux pays, mais sera aussi le moteur pour renforcer et moderniser ces relations. Tirer le meilleur parti de l’espagnol comme outil de développement socio-économique et d’intégration internationale nous aidera à y parvenir. Pour les raisons mentionnées ci-dessus, je suis honorée de coopérer avec le groupe des ambassadeurs des pays hispanophones dans une action commune du bloc ibéro-américain: j’espère que le Vietnam envisage d’inclure l’espagnol dans son programme d’enseignement des langues étrangères au niveau secondaire, car cela ouvrirait de nouvelles opportunités de développement socio-économique pour le peuple vietnamien, contribuant au succès global du pays au-delà de la pandémie".

Considérant que le choix de l’espagnol était une décision intelligente sur la base de données économiques, l’ambassadrice Pilar Méndez Jiménez a adressé ses plus chaleureuses félicitations au journal en ligne du Parti communiste du Vietnam pour son lancement de la version espagnole, a félicité les lecteurs hispanophones et a déclaré que l’Espagne a accompagné et continue d’accompagner ses partenaires et le public pour mener de nombreuses activités visant à promouvoir le développement de l’espagnol  au Vietnam. Selon l’ambassadrice, l’espagnol est un outil qui  relie  ceux qui sont intéressés à apprendre cette langue, mais elle espère également que l’espagnol serait un lien avec tous les Vietnamiens.

CPV/VNA/CVN