L’île de Cái Chiên, le "paradis oublié" de Quang Ninh
06/10/2019 12:50
Cachée derrière les grandes attractions touristiques de Quang Ninh, l’île de Cái Chiên est une destination encore discrète, mais qui ne manque pas d’atouts pour attirer les foules.

>>À la recherche de nouveaux circuits touristiques à Quang Ninh
>>Une île au charme secret à Quang Ninh
>>Cai Chiên, une île hors des sentiers battus

Un coin de l’île de Cái Chiên, à Quang Ninh (Nord-Est).

Située à quelque 330 km de Hanoï, Cái Chiên, d’environ 2.500 ha, est l’unique commune insulaire du district de Hai Hà de la province de Quang Ninh (Nord-Est). Elle s’affirme de plus en plus comme l’endroit idéal pour toutes les personnes désireuses de s’immerger dans un lieu où règnent le silence et l’harmonie.

Au port de Hai Hà, les visiteurs prennent une embarcation ou un canot pour Cái Chiên, avec une traversée d’environ 30-40 minutes. Cette île possède des plages immaculées, frangées de casuarinas, dont la plus belle est celle de Đâu Rông, longue de 2 km. Cái Chiên n’est raccordée au réseau électrique national que depuis 2016. Et les chemins ont été bétonnés pour faciliter le déplacement des touristes.

Ces dernières années, le nombre de visiteurs à Cái Chiên n’a cessé d’augmenter. Cependant, le manque d’infrastructures hôtelières oblige ceux qui désirent rester une nuit le séjour chez l’habitant ou le camping sauvage.

La vie de Robinson

La plupart choisissent de camper sur une plage, avec, pour seule contrainte, le devoir de laisser le site aussi propre qu’ils l’ont trouvé. Préparer soi-même ses repas, allumer un feu de camp, danser autour et dormir dans des tentes… Une vie très semblable à celle de Robinson Crusoé !

Quelque 120 familles, soit environ 550 personnes, vivent sur l’île. Elles seront ravies de vous indiquer les bons coins et, le cas échéant, de vous héberger. Des dizaines d’entre elles ont investi dans le service "homestay" (séjour chez l’habitant) avec des centaines de chambres. Il est conseillé aux voyageurs de contacter les insulaires avant de se rendre sur place.

Les habitants de Cái Chiên sont très sympathiques. La protection de l’écosystème forestier est l’une de leurs préoccupations majeures. L’île est un endroit merveilleux pour échapper à l’effervescence de la ville et constitue une retraite estivale agréable. L’occasion, le temps d’un week-end, d’oublier tous ses soucis, en profitant simplement de la nature et de l’hospitalité des pêcheurs locaux.
 
Texte et photo : Thúy Hà - CTV/CVN