Banque UOB de Singapour
L'inflation au Vietnam pourrait atteindre 5% en 2023
22/06/2022 17:15
La Banque UOB de Singapour vient de publier son rapport sur la croissance économique et les prévisions pour les marchés dans les prochains trimestres, selon lequel, le PIB du Vietnam pourrait atteindre 6,5% et le taux d'inflation resterait à 3,7% en 2022.

>>HSBC abaisse à 3,5% ses prévisions d’inflation du Vietnam pour 2022
>>Standard Chartered prévoit une croissance du PIB du Vietnam de 6,7% en 2021

Dans un supermarché à Vinh, province de Nghê An (Centre).
Photo : VNA/CVN

L'inflation vietnamienne pourrait atteindre 5% en 2023, en raison de nombreux risques.

Selon la Banque UOB, des données récentes montrent que le Vietnam maintient sa croissance fondamentale au deuxième trimestre 2022. Le secteur manufacturier a poursuivi sa forte progression, enregistrant une croissance de 9,24 sur un an, au cours de ces cinq premiers mois de l'année.

Les entrées des investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam ont quelque peu augmenté en mai malgré l'instabilité due au conflit russo-ukrainien et à la hausse des prix des matières premières. La levée des restrictions nationales liées au COVID-19 et la réouverture des activités touristiques internationales ont donné un nouveau souffle au secteur des services. La Banque UOB s'attend à ce que les secteurs dépendants du tourisme tels que l'hébergement et la restauration renouent avec la croissance au deuxième trimestre 2022, après neuf trimestres consécutifs en baisse.

Cependant, les experts de la Banque UOB ont également déclaré que certains risques externes posaient des défis à la perspective de croissance ci-dessus, notamment le conflit russo-ukrainien et son impact sur les prix des matières premières, la perturbation de la chaîne d'approvisionnement mondiale, la politique monétaire restrictive à l'échelle mondiale et les risques liés au COVID-19.

En ce qui concerne le taux de change, la Banque UOB estime que le dong du Vietnam n'est pas à l'abri de la tendance de baisse comme d’autres devises asiatiques, en raison de la hausse drastique des taux d'intérêt de la Fed et des inquiétudes concernant une récession plus profonde de Chine. Le taux de change entre dong et dollar a augmenté d'environ 1,7% au deuxième trimestre pour atteindre 23.215, le plus haut niveau depuis août 2020.

VNA/CVN