L'intelligence artificielle contre le COVID-19
07/11/2021 07:30
L’usage de l’intelligence artificielle n’en est qu’à ses débuts mais l’on voit déjà de quelles manières elle réduit le fardeau pesant sur les forces de prévention et de contrôle de la pandémie.

>>Intelligence artificielle : le Vietnam veut se faire une place
>>Hô Chi Minh-Ville rêve de devenir un grand pôle de l’IA au sein de l’ASEAN

Un robot livrant de la nourriture et des médicaments aux malades du COVID-19 dans un hôpital.
Photo : Dinh Quân/CVN

L’intelligence artificielle (IA) est devenue l’une des technologies clés favorisant le processus de transformation numérique du Vietnam, y compris la numérisation des données et des processus métier. L’IA est fortement appliquée dans de nombreux domaines tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, les transports, le commerce électronique... En particulier, elle a apporté une grande efficacité dans la prévention et la lutte contre l’épidémie ces derniers temps.

Applications pragmatiques

Selon le vice-ministre des Sciences et des Technologies, Bùi Thê Duy, dès l’apparition de la pandémie de COVID-19, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a confié aux ministères de l’Information et de la Communication, de la Santé, des Sciences et des Technologies ainsi qu’aux experts la mise en œuvre de la recherche sur les solutions technologiques de l’IA. Jusqu’à présent, certains produits sont perçus comme étant un soutien efficace à l’équipe de prévention et de contrôle de l’épidémie.

Par exemple, l’application de l’IA dans le traçage des personnes en contact a été valorisée dans le cas des nouvelles infections dans la communauté, aidant le personnel médical à enquêter plus efficacement sur les informations épidémiologiques. La collecte des données de la déclaration sanitaire prend beaucoup de temps et il est facile de se tromper. L’IA a permis de numériser l’ensemble des déclarations et de créer des fiches d’enquête épidémiologique.
À l’hôpital, on a vu les robots automatiques aider à désinfecter, livrer les outils indispensables et distribuer les médicaments aux patients... En réalité, la force de l’IA a résolu de nombreux grands défis pour l’équipe de la lutte antiépidémique.

Ces derniers temps, le système de cartes épidémiques et le logiciel d’évaluation du risque d’infection ont été valorisés efficacement dans certaines localités. Sur cette carte, les utilisateurs peuvent surveiller les lieux par lesquels sont passés les malades, tout comme les zones d’isolement et hôpitaux.

À Bac Giang (Nord), le logiciel d’évaluation du risque d’infection a été mis à jour à la mi-mai dernier, soutenant les compagnies et zones industrielles. Chaque jour, les entreprises ont accès au site web pour déclarer en ligne cette évaluation dans leurs lieux de travail. Le logiciel calcule alors le risque d’infection, puis classe ou recommande. Cela les aide à synthétiser, surveiller et diriger à temps afin d’assurer la sécurité pour leur personnel.

La recherche s’accélère

Jusqu’à maintenant, certaines solutions sont encore en cours de recherche et de développement. Le groupe Bkav, présidé par Nguyên Tu Quang, collabore en ce moment avec l’Hôpital national des maladies tropicales afin de développer un nouveau modèle de test permettant à l’IA de lire les fréquences d’absorption et de détecter précocement les malades du COVID-19 via le sérum physiologique. Si le dispositif réussit, il contribuera à changer la stratégie de lutte contre la pandémie, diminuant la difficulté de prélever des échantillons testés comme aujourd’hui.

L’application Bluezone est utile dans l’alerte précoce et la recherche des personnes suspectées d’être infectées par le COVID-19.
Photo : Mai Huong/CVN

Dans les temps à venir, l’IA démontrera une plus grande efficacité comme l’application de caméras dans l’identification des personnes entrant sur le territoire illégalement, la surveillance des activités de distanciation sociale dans les lieux publics et zones d’isolement, le dépistage des personnes sans masques dans les endroits bondés. À partir des données obtenues, elle pourra analyser et faire des prévisions sur l’envergure de la prochaine vague épidémique, fournir des scénarios en temps réel, aider les organes compétents à prévenir et contrôler l’épidémie.

L’équipe de recherche du Pr. associé-Dr. Pham Xuân Dà (Faculté de médecine de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville) a récemment présenté une solution ayant pour thème "La technologie IoT (Internet des objets) combinée à l’IA pour contrôler simultanément de groupes des personnes dans les zones d’isolement, hôpitaux, zones industrielles, portes frontalières et zones surpeuplées dans la prévention et la lutte contre la pandémie de COVID-19".

Le système de surveillance est conçu sous la forme de cabines situées dans les lieux où il y a beaucoup de passages, comme les halles d’immeubles et d’hôpitaux, les zones d’isolement et de distraction. Ces cabines sont équipées d’un système d’aide à l’identification des visages et au contrôle de la température corporelle des passagers au même moment.

"Ce système est très utile dans le cas de quarantaine médicale à domicile pour les F1. Par conséquent, l’application de la technologie IoT et de l’IA est une solution adéquate dans la condition actuelle de prévention et de contrôle de l’épidémie du Vietnam", partage le Pr. associé-Dr. Pham Xuân Da.

Le COVID-19 fait s’accélérer de nombreux domaines de recherche, dont l’IA. Une fois la pandémie derrière nous, il est à parier que les nouvelles techniques pourront être appliquées à d’autres objectifs, notamment le développement socio-économique et la performance des entreprises.

Mai Huong/CVN