COVID-19
L’OMS souligne l'importance de l'égalité dans la vaccination
22/09/2021 22:22
Les pays devraient donner la priorité à l'égalité d'accès aux vaccins contre le COVID-19 pour tous, avant d'envisager des injections de rappel, a déclaré, le 22 septembre, le Dr Kidong Park, représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Vietnam.

>>Achat de près de 20 millions de doses supplémentaires du vaccin de Pfizer
>>Fin de la campagne de primo-injections avant le 30 septembre

Le représentant de l'OMS au Vietnam, Kidong Park (droite), à l'Hôpital central des maladies tropicales à Dông Anh (Hanoï), en mars.
Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN

Dans une interview accordée à l'Agence Vietnamienne d’Information, le Dr Kidong Park a précisé que l'OMS avait demandé le 4 août dernier une pause temporaire des doses de rappel jusqu'à fin septembre, afin d'atteindre au moins 10% de la population de toutes les pays sont immunisés.

Parallèlement, il a déclaré que la mise en œuvre d'injections de rappel de vaccins contre le coronavirus devrait être basée sur des preuves scientifiques.

Il a révélé que l'OMS surveille de près les études sur la nécessité de doses de rappel et continue de surveiller de nouvelles preuves et de mener des évaluations, reconnaissant que la mesure peut être utile pour les populations vulnérables, afin d'accroître l'efficacité de la prévention de la pandémie à l'avenir.

Sur les aspects éthiques, il a souligné qu'il faut s'assurer que tous les pays atteignent des taux élevés de couverture de la première injection pour leurs citoyens, et de la seconde pour les groupes prioritaires tels que le personnel de santé et les travailleurs en première ligne, après avoir souligné l'inégalité d'accès aux vaccins dans le monde.

Concernant les propositions de diverses sociétés pharmaceutiques sur les vaccins pour les enfants de plus de trois ans, il a souligné la nécessité d'examiner attentivement les preuves car la dose administrée aux mineurs peut être différente de celle administrée aux adultes.

Selon le Dr Kidong Park, à ce jour, seul le vaccin Pfizer/BioNTech a été recommandé par le Groupe consultatif stratégique d'experts sur la vaccination (SAGE) de l'OMS pour les enfants âgés de 12 à 18 ans, et approuvé dans la liste d'utilisation d'urgence de l'organisation mondiale.

Il a précisé qu'une fois les données des tests injectables contre le coronavirus chez les enfants, les autorités de chaque pays évalueront et réviseront l'autorisation de ces vaccins, tandis que l'OMS travaillera également à la mise à jour des recommandations et de la liste d'urgence.

VNA/CVN