Mer Orientale : une spécialiste russe souligne l’importance du droit international
01/12/2020 11:12
Ksenia Kuzmina, directrice du programme Asie-Pacifique du Conseil russe des affaires internationales (RIAC), a souligné l'importance du règlement pacifique des différends en Mer Orientale, sur la base du droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

>>La 12e conférence scientifique internationale sur la Mer Orientale
>>Discussions animées et franches sur la situation en Mer Orientale

Le navire 8001 de la Garde-côte vietnamienne en service au large de l'archipel de Truong Sa (Spratly). 
Photo: VNA/CVN

Ksenia Kuzmina, directrice du programme Asie-Pacifique du Conseil russe des affaires internationales (RIAC), a également déclaré qu'il était nécessaire de collaborer étroitement, de renforcer le dialogue et la coopération, d'échanger des informations pour instaurer et renforcer la confiance entre les parties.

Selon elle, il est important de mettre en œuvre des mécanismes d'échange d'informations adéquats et en temps opportun, d'instaurer et de renforcer la confiance grâce aux échanges entre les armées, les forces de garde côtière et les experts du secteur de la pêche pour que ces forces se comportent de manière responsable.

En outre, tous les pays doivent s'abstenir de toute action provocatrice susceptible de compliquer la situation, d’entraîner des conflits ou des conséquences incontrôlables, a-t-elle souligné.

Ksenia Kuzmina a affirmé que la Russie soutenait le règlement des différends par la voie pacifique, au moyen d'instruments politiques, juridiques et diplomatiques, sur la base des accords internationaux existants, y compris la CNUDM.

La directrice du programme Asie-Pacifique du RIAC a grandement apprécié la 12e Conférence internationale sur la Mer Orientale organisée par le Vietnam, affirmant que cet événement était un forum prestigieux contribuant au renforcement de la confiance dans la région.

VNA/CVN