New York Times loue les acquis obtenus par le Vietnam
14/10/2020 21:01
Dans son article Le Vietnam est-il le prochain miracle asiatique ? (Is Vietnam the Next "Asian Miracle" ?) publié mardi 13 octobre par New York Times, Ruchir Sharma a loué les résultats obtenus par le Vietnam dans sa lutte contre le COVID-19 et son développement économique.

>>Phong Nha vu par un journaliste international
>>Le monde impressionné par la lutte contre le COVID-19 du Vietnam
>>Des médias internationaux impressionnés par la réponse rapide du Vietnam

Capture d'écran de l'article dans le site "New York Times".
Photo : HP/CVN

Selon ce stratège de Morgan Stanley, le Vietnam figure parmi les quatre pays ayant le taux de mortalité le plus bas due au COVID-19 dans le monde. La bonne maîtrise du coronavirus a permis au Vietnam de rouvrir rapidement des entreprises, et on s'attend maintenant à ce que l’économie vietnamienne connaisse la croissance la plus rapide dans le monde cette année.

Alors que de nombreux pays souffrent d'énormes contractions économiques et se tournent vers le Fonds monétaire international pour des sauvetages financiers, le Vietnam croît à un rythme annuel de 3%. Plus impressionnant encore, sa croissance est tirée par un excédent commercial record, malgré l'effondrement du commerce mondial.

Selon lui, depuis 30 ans, le Vietnam maintient toujours une croissance d’exportation de 20%. Alors même que le commerce mondial s’effondrait durant les années 2010, les exportations vietnamiennes ont augmenté de 16% par an - le taux le plus rapide au monde et trois fois la moyenne des pays émergents.

Le Vietnam consacre ses ressources pour la construction des infrastructures et la formation des ressources humaines. Les investissements publics, qui représentent 8% du PIB, sont destinés aux infrastructures.

Ces cinq dernières années, les investissements directs étrangers ont représenté en moyenne plus de 6% du PIB du Vietnam, le taux le plus élevé de tous les pays émergents. La majeure partie est destinée à la construction d'usines et d'infrastructures. Ils proviennent désormais de pays asiatiques, dont la République de Corée, le Japon et la Chine.

Le Vietnam est devenu une destination favorite des exportateurs. Le revenu annuel moyen par habitant au Vietnam a quintuplé depuis la fin des années 1980 pour atteindre près de 3.000 dollars par tête.

À une époque protectionniste, le Vietnam a rejoint plus d'une douzaine d'accords de libre-échange, dont l’accord de libre-échange Vietnam - Union européenne (EVFTA).

Pour l'instant, le Vietnam ressemble à un miracle depuis une époque révolue, devenant un pays exportateur pour s’orienter vers la prospérité, a-t-il conclu.

VNA/CVN