ONU : le Vietnam appelle le Mali à mettre en œuvre une feuille de route de transition
15/06/2021 11:21
Le Vietnam souligne la nécessité d’assurer la pleine mise en œuvre de la transition et de prévoir la participation significative des femmes aux premiers stades du processus politique au Mali.

 
L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies (ONU), a particié à une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation au Mali, le 14 juin. Le diplomate vietnamien Dang Dinh Quy a estimé que les évolutions récentes au Mali représentent des risques pour la transition et menacent de compliquer encore l’application de l'Accord de paix de 2015.  

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies (ONU). Photo : VNA/CVN

Préoccupé par la détérioration continue de la situation sécuritaire, notamment dans le centre et le nord du Mali, le représentant a appelé à un engagement plus fort pour la réconciliation nationale et à l’extension de l’autorité de l’État.  Il a d’autre part jugé impératif de fournir un passage sûr et fluide à l’aide humanitaire, tout en garantissant l’accès aux services de base pour ceux qui en ont besoin.  

Saluant ensuite l’action de la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA), notamment pour l’approvisionnement logistique qu’elle a fourni à la Force conjointe du G5 Sahel dans sa lutte antiterroriste, le représentant vietnamien a noté que la Mission est déployée dans un environnement complexe et dangereux.  

Dans ce contexte, il a condamné les attaques contre les civils, les forces de sécurité et les soldats de la paix des Nations unies, en souhaitant que la MINUSMA dispose d’équipements et de ressources adéquats pour remplir son mandat.  Il a également appuyé la prorogation d’un an du mandat de la MINUSMA, avec son plafond actuel d’effectifs en tenue. Enfin, il a appelé à une « approche cohérente et intégrée » des défis sécuritaires, humanitaires et de développement social au Mali, « y compris pour faire face aux impacts des changements climatiques ».

Lors de la réunion, le représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), M. EL-GHASSIM WANE a engagé les partenaires à faire davantage pour aider le Gouvernement à relever le défi de taille que sont les changements climatiques, alertant que leurs effets vont intensifier encore la concurrence pour les ressources et exacerber les conflits.  Il a conclu en soulignant la nécessité du soutien continu du Conseil de sécurité et de la communauté internationale en général.

Les pays membres de l’ONU  ont fermement condamné le coup d’État ayant abouti à la démission forcée du Président de transition et de son Premier Ministre et pris acte de la suspension du Mali des instances de la CEDEAO et de l’Union africaine. Ils ont soutenu le rôle de l’Union africaine et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans le suivi de la transition au Mali et apprécié les efforts des Nations Unies pour aider le Mali à mettre en œuvre la transition, à maintenir la paix et la sécurité et à promouvoir le développement.
 
 
VNA/CVN