Séoul optimiste quant aux relations avec la RPDC
14/01/2020 16:32
Le président sud-coréen Moon Jae-in a exprimé son optimiste mardi 14 janvier quant aux relations entre son pays et la République populaire démocratique de Corée (RPDC), bien que les liens intercoréens soient confrontés à des difficultés causées par l'impasse dans laquelle se trouve le dialogue entre la RPDC et les États-Unis.

>>Kim Jong Un reconnaît que son pays traverse "une grave" situation économique
>>Donald Trump minimise la possibilité d'une "surprise de Noël" de la RPDC

Le président sud-coréen Moon Jae-in à Séoul, le 14 janvier.
Photo : YONHAP/VNA/CVN

Lors de sa conférence de presse du Nouvel An télévisée depuis la Maison Bleue (résidence présidentielle), le président sud-coréen Moon Jae-in a assuré que des efforts ont été déployés pour élargir la coopération intercoréenne à travers le dialogue.

Il a indiqué que son gouvernement "est optimiste quant au fait que les choses se dérouleront suffisamment bien. Les pourparlers entre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et les États-Unis ainsi que le dialogue intercoréen ne sont pas entrés dans une phase pessimiste", a dit le dirigeant sud-coréen.

Faisant référence au message de félicitations du président américain Donald Trump pour l'anniversaire du président de la RPDC, Kim Jong Un, M. Moon a estimé que le message était "très positif".

Il a précisé qu'une invitation au dialogue avait été passée à travers ce message de félicitations, à laquelle Pyongyang a immédiatement répondu.

Kim Kye Gwan, conseiller du ministère des Affaires étrangères de la RPDC, a déclaré samedi dans un communiqué que le dialogue avec les États-Unis ne reprendrait qu'à condition que Washington accepte pleinement les demandes de Pyongyang.

En dépit de cette position, la RPDC a clairement affirmé qu'elle ne fermerait pas pour autant la porte au dialogue, a noté M. Moon. Pyongyang et Washington font tous deux des efforts pour reprendre les discussions, a constaté M. Moon, soulignant le maintien de la confiance entre les dirigeants nord-coréen et américain.

APS/VNA/CVN