Technologies 3D et réalité virtuelle pour promouvoir les visites culturelles
17/02/2021 09:30
L’application des technologies 3D et de réalité virtuelle par les musées et sites touristiques du pays se révèle de plus en plus incontournable pour attirer les visiteurs, notamment dans un contexte de pandémie qui bouleverse encore la société.

>>Scénarios pour le tourisme post-COVID-19
>>La transition numérique, une tendance incontournable dans le tourisme
>>Coronavirus : la visite virtuelle, comme si vous y étiez
>>Son Doong fait partie des dix plus belles visites virtuelles du monde

La pagode au Pilier unique en 3D.
Photo : Sen/CVN

En vue d’attirer plus de visiteurs, le Musée des beaux-arts du Vietnam à Hanoï leur a récemment offert une belle surprise : découvrir la pagode Diên Huu, ou pagode au Pilier unique, au travers des technologies en trois dimensions (3D) et de réalité virtuelle (RV). La découverte est complète et diversifiée : peintures et films 3D, produits de réalité virtuelle, maquette architecturale du site qui a été construit sous le règne des Ly (1009-1225), images architecturales des différentes étapes de construction…

"C’est la première fois que je vois la pagode sous cet angle. Dans le contexte de pandémie, le fait que vous restiez dans un coin du musée tout en découvrant un site éloigné est tout simplement génial !", s’exprime M. Châu, un Hanoïen qui, avec sa femme, s’est inscrit à cette visite virtuelle organisée fin 2020. Outre cette présentation virtuelle de la pagode au Pilier unique, le Musée des beaux-arts du Vietnam avait auparavant proposé des visites en ligne sur son site Internet dans l’espace thématique sur la Résistance nationale contre les États-Unis (1954-1975).

Un choix intelligent

La réalité montre que ces dernières années, les musées vietnamiens ont cherché à se renouveler pour augmenter leur attractivité, en particulier envers les jeunes. Et l’introduction des technologies avancées ainsi que la valorisation des plates-formes électroniques constituent un choix intelligent, notamment dans le contexte complexe d’épidémie où les visites physiques peuvent redevenir limitées. Selon Nguyên Anh Minh, directeur du Musée des beaux-arts du Vietnam, l’usage des technologies 3D, de réalités virtuelle et augmentée permet aux musées d’améliorer les effets de valorisation des patrimoines. En particulier, il offre aux visiteurs une occasion de vivre des expériences immersives et inédites. "Une partie du public s’est progressivement habituée à ces types de découverte ou à utiliser leurs téléphones ou PC pour accéder aux expositions 3D en ligne", constate-t-il.

Depuis l’apparition du coronavirus au Vietnam, le musée Hô Chi Minh organise régulièrement des expositions 3D. De même, le Musée national de l’histoire du Vietnam est l’un des pionniers dans l’introduction d’espaces virtuels interactifs en 3D. Sur le site trilingue du musée (vietnamien, français et anglais), il est facile d’avoir accès à la rubrique "Visite 3D". Ici, sont proposés quatre thématiques : la préhistoire du Vietnam, la culture Dông Son, les dynasties des Ngô, Dinh, Lê antérieur, Ly et Trân, et Oc Eo - Funan.

En navigant avec son portable, il suffit au visiteur de s’asseoir dans son salon pour se plonger dans tous les coins du musée. Ce type de découverte permet de raccourcir la distance entre les objets et le public. Les guides sont tout aussi complets que lors d’une visite physique, voire même plus clairs. M. Minh est un enseignant retraité qui aime fréquenter les musées le weekend. Mais en raison de la pandémie et des règles de distanciation sociale, il avait dû arrêter ses visites physiques. Il est donc très satisfait des possibilités de visite 3D.

Découverte de la pagode au Pilier unique en réalité virtuelle.
Photo : Hoàng Giang/CVN

"Lors de mon observation directe du tambour en bronze Ngoc Lu dans la vitrine, je n’ai pas pu voir pleinement tous les détails ni comprendre profondément sa valeur et son histoire. Mais grâce à la visite virtuelle, j’ai pu me focaliser sur chacun de ses détails décoratifs. On a également un espace interactif avec un historien", affirme-t-il. En septembre 2020, le Musée de sculptures Cham de la ville de Dà Nang (Centre) a inauguré son espace de visite 3D Scanning. "L’arrangement des espaces est très convenable. C’est facile à comprendre avec des informations plus détaillées et complètes que lors d’une visite réelle", commente une touriste locale.

Un phénomène

Pour Vu Manh Hà, directeur du musée Hô Chi Minh, les impacts de la pandémie sur les musées sont visibles. Après des mois de distanciation sociale, les musées rouvrent mais les méthodes d’exposition traditionnelles sont devenues moins rentables du fait du nombre modeste de visites physiques. La transformation numérique est nécessaire pour maintenir les activités notamment avec le prolongement de la pandémie.

Suivant les tendances des musées, bon nombre de sites touristiques organisent aussi des expositions 3D en ligne ou recourent à la RV pour ne pas être oubliés par les visiteurs. Le Centre de conservation de la Cité impériale de Thang Long a présenté au public l’exposition virtuelle en ligne à 360o intitulé "Bâtiment et tunnel D67, sites révolutionnaires". Hô Chi Minh-Ville, Hanoï et Dà Nang s’engagent dans des projets d’utilisation des technologies d’images 3D et des vidéos 360o pour élaborer des cartes touristiques sur leurs sites web, permettant aux visiteurs de choisir facilement leurs destinations avant leur voyage.

Plusieurs agences de voyages et d’hôtels au Vietnam ont utilisé les images de la RV 360o pour convaincre le client en le projetant en plein cœur d’une activité ou d’un hébergement par exemple. Par rapport à d’autres pays dans le monde, du fait d’investissements et d’une maitrise technique encore limités, les musées et sites touristiques du Vietnam n’ont pas encore beaucoup développé ces technologies 3D ou de réalité virtuelle. Mais, dans le futur et notamment dans le contexte de restriction des voyages, c’est toujours un excellent moyen pour attirer les visiteurs. 
Linh Thao/CVN