Un cours de chant folklorique ouvre au coeur de Hôi An
19/05/2020 00:30
Chaque année, de nombreux touristes vietnamiens et étrangers visitent Hôi An, haut lieu culturel de la province centrale de Quang Nam. Ils viennent arpenter la vieille ville mais également écouter les chants qui résonnent à chaque coin de rue. Direction le Centre culturel et sportif pour assister à un cours de chant folklorique.    

>>Des profs de japonais natifs bénévoles à Hôi An
>>À An Hôi, la flamme pour les brûle-parfums toujours aussi vive
>>Lancement de mesures pour conserver le patrimoine mondial de Hôi An

Chaque année, de nombreux touristes vietnamiens et étrangers visitent Hôi An, haut lieu culturel de la province centrale de Quang Nam. Photo : VNA/CVN

Vers 19h00, les rues de Hôi An s’illuminent… Entendez par là que les lanternes se mettent de la partie et que les chants folkloriques font le reste… Prenons maintenant la direction du Musée de la culture Sa Huynh, où se trouve un atelier de chant folklorique pas comme les autres. Ici, il n’y a ni table, ni chaise… Seules deux nattes de souchet délimitent l’espace. Aux rythmes des instruments de musique, les apprenants et formateurs se plongent dans les chants "bôi", "hò khoan", et le chant alterné.

Chaque séance est animée par deux ou trois formateurs. Phùng Thi Ngoc Huê, artiste chevronné, fait partie de la troupe d’arts traditionnels du Centre culturel et sportif de Hôi An.

"Ces cours de chants existent depuis maintenant 10 ans. Ils ont été mis en place par le collège Huy Hiêu et notre centre. Ils attirent de nombreux élèves. L’ambiance ici est décontractée et franchement gaie. Chaque trimestre, nous évaluons les apprenants et récompensons les meilleurs d’entre eux. Cette méthode permet de les motiver et de les fidéliser", fait-elle savoir.

Ces cours gratuits ont lieu tous les soirs et la porte de notre atelier est ouverte à tous. Au bout d’un mois, si vous êtes assidu, vous pouvez être capable de chanter une trentaine d’airs traditionnels. En plus des chants de Quang Nam, les apprenants découvrent d’autres formes artistiques typiques du Nord et du Centre.

"Nos élèves sont tous passionnés par les chants traditionnels et leur enthousiasme nous donne envie de leur transmettre tout notre savoir-faire. Plusieurs d’entre eux ont déjà remporté des prix lors des concours de chants organisés par la ville", confie Phùng Thi Ngoc Huê.

Les chansons folkloriques attirent bien sûr les habitants locaux comme Truong Thi Huong mais également les touristes. C’est le cas de Hà Phuong Hiên, une jeune fille, originaire de Hô Chi Minh-ville qui réside à Hôi An pour son travail. 

"J’ai toujours eu envie de chanter les chansons traditionnelles de Quang Nam. Et un jour, tout à fait par hasard, je suis tombée sur cet atelier. Alors évidemment, ça a été le bonheur, pour moi! J’ai une vie professionnelle assez stressante,  alors chanter me permet de me détendre et de me cultiver".

"Je suis vraiment ravie d’avoir découvert ce cours et d’y assister tous les soirs. Chanter des chansons folkloriques, c’était mon ancien rêve et maintenant, c’est mon plaisir. Les formateurs sont très dévoués et très sympas".

La musique folklorique revient à la mode. Sans éclairage de scène ni effet technique, ces cours de chant participent à leur manière au charme de la ville.

VOV/VNA/CVN