Un expert britannique souligne le respect de la CNUDM
30/09/2019 17:32
Le directeur du programme Global Britain de la Henry Jackson Society, James Roggers, a mis en exergue l’importance de la Mer Orientale dans la navigation maritime mondiale et du respect de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM)

>>Les actes unilatéraux de la Chine en Mer Orientale violent la CNUDM, selon un expert japonais

James Roggers a souligné que la CNUDM a un rôle à jouer dans la création d’un cadre juridique visant à prévenir des différends en mer. Photo : VNA/CVN

Il important que les pays observent le système juridique international et que la communauté internationale devrait élever sa voix immédiatement après les actes d’agression perpétrés en Mer Orientale, a déclaré le directeur du programme Global Britain de la Henry Jackson Society, James Roggers, à l’Agence Vietnamienne d’Information.

Des pays comme le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Australie, le Japon et d’autres pays de la région doivent adopter une attitude vis-à-vis des actes agressifs en rejetant les revendications excessives de souveraineté sur la Mer Orientale et en maintenant le liberté de navigation en Mer Orientale conformément à la CNUDM, a-t-il estimé.

James Roggers a souligné que la CNUDM a un rôle à jouer dans la création d’un cadre juridique visant à prévenir des différends en mer et à ce que les pays parties comprennent leurs droits et leurs responsabilités.

La Mer Orientale est au carrefour de routes maritimes vitales pour le commerce mondial. La paix et la stabilité dans cette mer sont vitales pour la sécurité, le développement et la prospérité des pays de la région ainsi que le bien-être de leurs peuples.

Le Vietnam a été l’un des 107 États signataires de la CNUDM le 30 avril 1982 à Montego Bay. Le 23 juin 1994, l’Assemblée nationale du Vietnam a adopté une résolution portant ratification de la CNUDM.

VNA/CVN